Résultats de votre recherche

Bon anniversaire ma Colinette (Fanette)

Posté par canelle49 le 1 mars 2015

amour2.jpg

Ma normande au grand coeur

Je viens ce matin premier mars

Te souhaiter une belle journée anniversaire

Mes souhaits sont,  que ta santé soit bonne

Que ta vie soit belle

Que tu cesse d’avoir les larmes au bord des yeux

Que le bonheur soit présent dans ta vie

Que tout te soit plus facile

Que les autres prennent soin de toi comme tu prends soin d’eux

Je t’embrasse ma normande au grand coeur

Je suis en pensées avec toi en ce jour anniversaire

Publié dans page de vie | 13 Commentaires »

Bon anniversaire

Posté par canelle49 le 1 mars 2014

Je ne pouvais pas oublier ce matin notre Fanette qui a son anniversaire, je te souhaite, ma Colinette, un bel anniversaire et que ce jour soit aussi le jour du renouveau et de la réalisation de tous tes vœux. Tous en cœur, allons lui servir une coupe de champagne en ouvrant la porte de son blog !

http://www.clipboom.net/gifs-animes-bonne-ann%C3%A9e/nouveau-ann%C3%A9es-gifanimes_8.gif

Publié dans page de vie | 3 Commentaires »

Les mots, qui souvent, font les maux

Posté par canelle49 le 26 mai 2012

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Ouvre ton coeur, ne laisse pas la rancoeur t’emporter dans le tourbillon de la haine.

 

On a tous eu notre lot de chagrin dans la vie, personne n’en est le détenteur exclusif, oui, je sais, lorsqu’on est mal, on ne peut pas voir les autres. On se replie sur soi-même et plus rien de ce qui peut se passer autour de nous n’a d’importance.

 

Pourtant, tu savais que cette histoire virtuelle ne faisait pas le poids face à ce que l’on peut vivre dans la vie réelle.

 Hommes et femmes qui ont confondu l’amour des mots avec l’amour pour une personne devraient être prudents et ne plus se laisser emporter par la finesse et la poésie des mots.

 Je sais de quoi je parle, j’ai eu cette faiblesse d’avoir des sentiments virtuels et rien de bon n’est sorti de cet amour des mots.

 Il a fallu qu’un jour, je rencontre celui qui n’avait pas les mots, mais qui a les actes d’amour, dont toutes femmes rêvent et j’ai si souvent écrit que les actes étaient bien plus importants que les mots, sans même savoir qu’un jour, je rencontrerai celui qui vient de me donner raison.

 Tant de belles histoires virtuelles vont droit dans le mur et font que la souffrance est dans tous ces êtres qui vivent cela au travers du net, qui n’est pas toujours net, hélas.

 L’expérience du net ne remplacera jamais l’expérience de la vie, même si c’est grâce à la toile que j’ai fait de bonnes et moins bonnes expériences, si parfois j’ai été contre le net, j’ai bien vite remarqué qu’il reflétait la vie réelle. Il avait un seul avantage sur la vie réelle, c’est que l’on pouvait se rendre compte bien plus vite de la vilénie de ce monde, mais on pouvait aussi se rendre compte de la bonté de toutes celles et ceux que l’on rencontrait sur internet .

 J’ai vécu mes plus belles rencontres grâce à unblog.fr et aussi les pires, mais heureusement, les pires n’étaient pas nombreuses, les belles personnes sont toujours là dans ce petit monde qui n’a rien à envier à la vie réelle.

 J’ai fait une des plus belles rencontres de ma vie, en amitié, avec notre Fanette que j’ai eu la chance de rencontrer dans la réalité,  elle est bien telle que sur le net. Une belle et merveilleuse rencontre qui ne va pas rester unique.

 Puis, il y a tous ces blogeurs au grand coeur, comme Jean-Jacques, Claude et Jean-Claude, de belle rencontres virtuelles et amicales, c’est toujours pour moi un immense bonheur d’aller chaque jour leur faire un petit coucou sur leur blog.

 Je n’oublie pas non plus toutes ces merveilleuses blogueuses que sont: Binicaise, Anne, Anne souvenirs, Babeth, Béa,Biarnes, Brigitte, Christina, Fanette, Helene, Isabelle, Ismeralda, Lina Carmen, Lorette, Lyly, Mamietitine, Marie-Pierre, Mel, Michèle, Michelle, Missnature, Monique (maman de Fabien,) Monique douceur, Sandra, Tân et notre petite dernière, Violette, lorsque je ne suis pas présente sur mon PC, je me réjouis toujours de les retrouver. Ah! il ne faut pas que j’oublie notre benjamine, la petite Aurore,  fille d’Ismeralda.   

Lorsque j’ai osé me lancer dans ce monde bloguestre, j’étais dépitée et écoeurée du net et cela m’a permis de revoir ma position sur tout le négatif que je pouvais en penser. Grâce à vous toutes et tous, j’ai compris que le net, n’était pas  » plus pire » ( oui, je sais, pas français, mais je suis suissesse,) :lol:  que la vie réelle. Depuis, j’ai rencontré une personne qui compte beaucoup pour moi sur la toile, comme quoi, on peut rencontrer l’amitié et l’amour sur ici, tout aussi bien que dans la vie.

 Voilà, je voulais simplement rendre attentives les femmes ou hommes qui se laissent prendre le coeur par les mots. Il est facile de dire de beaux mots et croire à travers ceux-ci, que l’on est amoureux (euse) , mais une fois de plus, les mots s’envolent lorsqu’ils font place à la réalité, alors que les actes restent et sont bien plus importants que tous les je t’aime, du monde.

Il suffit d’un regard et d’un geste, pour que je puisse lire,  je t’aime, dans les yeux de celui qui a pris mon coeur.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 17 Commentaires »

JO…………….

Posté par canelle49 le 13 avril 2012

JO................ manga-baiser-mariage-2339941bd3

Pourquoi depuis quelque temps, je repense à toi ? Pourquoi j’ai envie de savoir ce que tu es devenu ?

 

As-tu vécu ton rêve ?  Pour cela, tu as dû faire de très longues études. Tu étais le meilleur d’entre nous et tu n’avais que des prix d’excellences.  On était toutes en admiration devant toi et pourtant tu m’as choisie pour être ta petite amie, je n’avais que 13 ans et pour la première fois de ma vie, je ressentais d’étranges sensations dans mon coeur.

 

Je ne savais pas ce qu’était l’amour et à cet âge, peut-on parler d’amour ? Je me souviens de toi,  garçon timide, comme je l’étais aussi et si un jour, plus hardi, tu as posé tes lèvres sur les miennes, ce premier contact amoureux m’avait complètement déroutée. Je ne comprenais toujours pas cet émoi qui venait en moi et cette douce chaleur que j’avais dans mon corps.

 

Une fois, une seule fois, tu as pu faire ce geste, car la peur m’avait pris autant que le bonheur de ton geste. Avait-on le droit, à notre âge, toi 15 ans et moi 13 ans de nous comporter comme des adultes ? Tu vois Jo, j’avais déjà en moi cette conscience exacerbée, maudite conscience, elle m’aura si souvent détruit mes rêves !

 

Le soir même, je décidai de ne plus te revoir et je savais au fond de moi que je faisais une bêtise, mais la peur était plus forte que ce que je ressentais, la peur et la douceur de me laisser porter par cet amour, la peur aura été la plus forte. A 13 ans, on a peur d’aimer, à 13 ans on ne comprend pas ce que c’est que ces prémices amoureuses et si j’ai demandé à ma mère comment on pouvait savoir qu’on aimait, je pense que sa réponse a fait que je n’ai pas voulu apprendre ce qu’était la souffrance d’aimer.

 

Je repense aujourd’hui à toi Jo et je voudrais tellement savoir ce que tu es devenu. J’ai fait quelques recherches en ce sens, mais tu es parfaitement inconnu, même pour le net, tu n’es peut-être même plus de ce monde et lorsque j’écris cela, monte en moi une douleur que je ne peux pas contrôler. Il faut que tu sois encore dans ce monde et peut-être qu’un jour on se reverra, qui sait, la destinée a parfois des secrets que l’on ne peut pas percer.

 

Tu as certainement fondé une famille et tu as certainement réalisé tes rêves, tu auras été mon premier amour et il est vrai qu’un premier amour ne s’oublie pas, surtout le nôtre, il était si pur. Jo, je ne sais pas pourquoi je pense à toi si souvent, est-ce le regret de ma jeunesse, est-ce parce que tu étais mon premier amour ? Peu importe finalement, ce qui compte c’est que ta présence en moi est encore intacte et que je peux regarder tendrement ce que nous avons vécu. J’espère que toi aussi tu te souviens de temps en temps de la jeune fille timide qui n’osait pas laisser sa main dans la tienne, de peur que tu vois mes joues rougir.

 

Je garderai en moi ces quelques mots que tu m’as dit le jour où j’ai préféré laisser notre histoire se terminer.  Les larmes dans les yeux, tu m’as dit: je ne sais pas ce qui a pu se passer, mais tu dois savoir que jamais je ne t’oublierai. Finalement, c’est peut-être moi, qui ne t’ai jamais oublié !

PS: Merci ma Fanette pour ce joli haeder !

 

 

Publié dans page de vie | 4 Commentaires »

Verre……..vert, couleur de l’espoir !

Posté par canelle49 le 12 avril 2012

Verre........vert, couleur de l'espoir ! Foto-ZK3CNIY6

 

Je voulais, ce matin, remercier notre Fanette pour ce magnifique haeder qu’elle m’a offert, elle a parfois le coeur bien gros, mais elle sait aussi rire aux éclats lorsqu’on dit des bêtises et on n’est pas les dernières, pour ce genre de choses.

 

Je t’ai connue virtuellement il y a plus d’un an et réellement il y a un an. Petit à petit, notre amitié a grandit, nous ne sommes pas toujours d’accord et on a des débats parfois épiques, mais n’est-ce pas cela l’amité, la vraie amitié, celle qui supporte les contradictions ?

 

Nous avons vécu nos joies et nos chagrins ensemble souvent et avoir une amie qui peut comprendre et écouter cela n’a pas de prix.

 

Je me souviens encore de la première fois où, j’ai ouvert la porte de ton blog et je me souviens comme si c’était hier de mon ressenti. Je ressentais au travers de tes mots et ton humour, une souffrance. Je ressentais une femme qui ose dire tout haut ce que d’autres disent tout bas, je ressentais une battante, même si parfois tu pouvais donner l’impression de baisser les bras, je savais avoir devant moi une belle personne qui me faisait penser à une autre belle personne qui avait aussi dû se battre toute sa vie pour trouver le chemin du bonheur.

 

OH! bien sûr, notre amitié n’est pas née d’un claquement de doigt, c’est au fil du temps que les quelques petits bonjours, comment vas-tu ? Question qui chez toi reste et restera à jamais sans réponse………(sourire) c’est au fil du temps ,que notre amitié s’est forgée et parfois je me prends à rêver que tu habites tout près de la frontière et qu’on peut se voir bien plus souvent. Bon, j’arrête de tirer des plans sur la comète, mais on ne sait jamais, dans la vie. La France est grande, la Suisse petite et tout en habitant en France, tu peux être tout près de la Suisse.

 

Après tout, rêver, c’est encore la seule chose qui ne coûte rien et qu’on ne peut pas nous enlever…………

 

Voilà ma Colinette, il en aura fallu des choses vécues de si loin et pourtant je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est aussi grâce à lui si notre amitié est née et je regrette parfois que cette complicité à trois se soit terminée pour quelques paroles méchantes de celles qui, finalement, se sont bien vite enfuient après avoir déversé leur venin !

 

Enfin, comme tu dis, la roue tourne et comme je dis, tout se paye dans la vie, le mal qu’on peut faire, a un prix et il se paye souvent comptant !

Voilà ma Colinette je voulais que tu saches ce matin combien cette amitié pour moi est précieuse et combien je sais tout au fond de moi que nous avons bien des points communs, sauf un et c’est le repassage ,que je n’aime pas faire et pour toi le ménage, que moi j’aime faire, tu vois, on se complèterait très bien si on vivait ensemble…………..ah!!!!!!!!!!! pourquoi tu n’es pas un homme, toi ! RIRE

 

 

 

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

123456
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog