Résultats de votre recherche

Ma nona

Posté par canelle49 le 18 septembre 2012

Ma nona photos-iphone-001-2

 

 

Grâce à JJ, (merci JJ) je suis revenue dans mon passé, dans ce passé heureux, cette partie de ma vie qui n’aura duré que 6 ans, mais qui a été tellement forte que j’ai certainement eu de la chance d’avoir comme merveilleux cadeau de la vie, toi, ma nona, qui était la plus tendre et la plus belle des  mamies.

Je me souviens de ton élégance avec ton tailleur noir et ton chapeau, personne ne portait mieux que toi cet accessoire. Comme s’il avait été inventé pour toi. Tes merveilleux cheveux noirs comme l’ébène et tes grands yeux noirs avaient la tendresse que tu pouvais offrir à la petite fille que j’étais. J’aimais être la seule de la famille à te comprendre, depuis ma naissance, tu as décidé de me parler dans ta langue natale. Nous avions cette complicité qui faisait si souvent enrager ma mère, je la soupçonne d’avoir jalousé la complicité qui nous reliait et que nous ne désirions pas partager.

Puis, est venu le temps du chagrin, lorsqu’il est parti, je n’ai jamais compris pourquoi je devais aussi être séparée de toi. Pourquoi tout à coup tu devenais une ennemie pour maman. Les grands sont idiots et n’ont pas la vision de l’amour comme peuvent l’avoir les enfants. Je repense à ce jour où je t’ai aperçue dans la rue, mon élan pour me jeter dans tes bras fut très vite contré par la main ferme de maman qui venait de m’interdire de courir vers toi ! Du haut de mes 7 ans je n’ai pas compris, mais j’en ai terriblement voulu à maman. Je venais de rentrer dans ce monde d’adultes que j’allais détester et dès lors je me suis toujours promis de ne pas être comme cela plus tard. Je ne serais jamais une adulte qui fait mal à un enfant.

Ce soir, j’ai erré dans un blog qui m’a fait penser à toi ma nona et je n’ai pas résisté à te dire par ces quelques lignes combien tu fais partie de ma vie, même si depuis tant d’années tu es partie rejoindre celui qui a fait que je suis aujourd’hui de nationalité Suisse, mais dans mon coeur, et grâce à toi, l’Italie bat la chamade et je n’oublie pas que tu m’as donné, non seulement mon physique, mais aussi mon caractère et je suis fière d’avoir dans mes veines, ton sang Italien !

 

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

Tu ne comptes pas pour des prunes !

Posté par canelle49 le 10 septembre 2012

 

Tu ne comptes pas pour des prunes !  DSC0696-682x1024

Il faut parfois bien plus petit que soi pour avoir le coeur en fête. Je me souviens de ces longues journées de solitude lorsque tu n’étais pas encore entré dans ma vie. Je me souviens combien je pouvais rester à la maison sans en sortir, des jours et des jours que je voyais défiler sans ne plus trouver l’envie de voir la famille et les amis.

Puis, tu es entré dans mon petit monde et tout a changé, j’ai recommencé à avoir envie de sortir, on a fait des balades mémorables tous les deux et le temps a passé, tu m’as remis le pied à l’étrier de l’amitié et des rencontres. Grâce à toi, je n’étais plus seule et sauvage, je devenais gentiment une personne ouverte aux autres.

Tu as su accepter celui qui fait partie de notre vie et lorsque le vendredi après-midi arrive je vois que tu sais qu’il va arriver, il suffit que je te dise:< qui vient ce soir> et te voilà derrière la porte à fureter et sentir si d’aventure il serait déjà là. Tu sais lui faire la fête et si parfois on t’oublie un peu, alors, tu viens te glisser entre lui et moi sur le canapé pour nous faire comprendre que toi aussi tu existes.

Tu nous offres ton amour et lorsque je vois que certaines personnes peuvent ne pas aimer les animaux, je me demande alors s’ils ont un coeur et si souvent je m’aperçois que la réalité est bien triste, car, ils n’ont pas plus de coeur envers les êtres humains, qu’envers les animaux.

Les rares personnes que j’ai rencontrées dans ma vie qui n’avaient pas d’amour pour les animaux, j’ai eu du mal à les laisser entrer dans mon cercle d’amis et je ne regrette pas d’avoir su, grâce à toi mon toutou, qu’il y a les bonnes et les mauvaises personnes dans ce monde !

CITATION DE GANDHI: On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités.

J’ajouterais qu’on peut aussi juger la grandeur des gens, par la façon dont ils traitent les animaux !  

La nature a créé des différences, l’homme en a fait des inégalités………………………

Publié dans page de vie | 16 Commentaires »

Une petite pensée

Posté par canelle49 le 16 août 2012

 

Une petite pensée DSC6320-2-1024x679

J’aimerai parfois comprendre pourquoi on peut aimer ou haïr, comprendre pourquoi la haine est plus forte que l’amour.

Il n’est jamais facile de reprendre le quotidien après les vacances et pourtant, mes montagnes sont bien belles, mais cet air marin de la Bretagne me laisse encore un goût de bonheur et même si l’eau était plutôt fraîche une fois dans le grand bleu on perd la notion du temps. J’ai toujours adoré me laisser emporter par les vagues sur cette nappe d’eau salée et ce n’est pas la température de l’eau qui peut me retenir.

Lorsque je regarde ce phoque se prélasser sur son rocher, au raz de l’eau, je me dis que c’est cela le bonheur et cette colonie de phoques ne s’y est pas trompée. Ils sont protégés par l’homme qui a fait de ces îles un eldorado pour tous ces oiseaux.

L’homme peut commettre les pires horreurs et faire les plus belles choses dans ce monde. Rien n’est plus incompréhensible que l’homme. Comment peut-on être amour ou haine, ne sommes-nous pas faits tous dans le même moule, ne devrions-nous pas tous avoir en nous cet amour de la nature qui fait que nous préserverons nos futures générations.

Une fois de plus, que de questions viennent en moi, pourquoi sommes-nous si différents dans nos coeurs et nos âmes. Encore des pourquoi et pas de réponses.

Alors je voudrais croire que si nous sommes amour, un jour peut-être que la haine dont certains sont emplis ne sera plus qu’un souvenir et que le monde sera sauvé de toutes ces atrocités qui existent encore ici-bas.

Je ne peux m’empêcher de penser à tous ces pays en guerre et toutes ces populations qui ne demandaient rien que de vivre sans peur du lendemain. Je pense à tous ces animaux qui encore sont maltraités par l’homme et je me dis que je pourrais dans un accès de colère tuer pour protéger un enfant ou un animal et cela me ramène à l’instinct le plus vil qui puisse être et c’est la haine de l’autre. On peut tous basculer dans l’horreur et personne n’est à l’abri.

Nous sommes faits de dualité et nous devons nous battre toute notre vie contre nos instincts haineux. Sans doute ai-je pu,  grâce à ma mère, être amour avant tout, mais basculer dans l’autre camp peut être à tout moment une réalité et j’en suis consciente.

Je veux avoir à l’esprit toujours, que tous, pouvons un jour, avoir de la haine en nous et ne pas me laisser emporter dans ce dédale terrible qu’est, ce sentiment qui nous détruit bien plus vite que la mort elle-même; alors pour ne penser qu’aux belles choses de la vie je regarde la nature et je m’émerveille de voir combien tout est parfait dans ce monde de la faune et de la flore et rien que pour cela, je crois que ce monde n’est pas né par hasard, mais bien de la main de Dieu et croire malgré les doutes qui m’assaillent parfois, fais que je suis sereine et que je n’ai pas peur de la grande faucheuse…………………. Le plus tard possible bien sûr……….

Elle n’est pas belle la vie pour qui sait voir, non seulement avec son regard, mais bien avec son coeur ?   Oui la vie est belle et le bonheur……………… Où est le bonheur, demande la foule, le bonheur ? Mais en chacun de nous, il suffit d’ouvrir son coeur pour qu’il se manifeste !

 

 

Publié dans page de vie | 11 Commentaires »

Kanghaï

Posté par canelle49 le 10 juillet 2012

Un merveilleux samedi de canicule, il n’en faut pas plus pour aller voir Kanghaï de très près.

Je vous avais conté l’aventure de cette femelle aigle, qui un jour, aidée des vents s’est aventurée au-delà de nos frontières.  Deux mois d’angoisse pour son fauconnier et, le miracle est arrivé, Kanghaï était aperçue en Isère à plus de 400 km de Sion. Trois jours d’espoir pour son fauconnier parti sur place pour enfin récupérer l’aigle royal, au troisième jour, attirée par une carcasse de poulet qu’il avait posé sur le sol, elle s’est posée. Il s’est avancé avec le coeur battant à tout rompre et a tendu le bras, allait-elle revenir sur cette main gantée qu’elle connaissait si bien ? Kanghaï n’a pas hésité longtemps, elle a levé la tête et comme si rien n’avait changé depuis son départ, elle s’est élançée vers celui qu’elle n’avait pas oublié.

Ce que je retiendrai du spectacle que j’ai vu samedi, c’est l’amour qui transpire entre cette femelle aigle et son fauconnier. Entre les caresses et les baisers tendres qu’il prodigue à son oiseau, on ne peut que ressentir une émotion et une complicité entre deux êtres si différents et pourtant si proches. Que du bonheur, malgré la chaleur étouffante, de pouvoir approcher ce magnifique oiseau de proie.

Kanghaï DSC5236-2

La première photo n’est pas de moi, mais bien de mon photographe préféré ! Merci J.P.

Foto-BJAVM3VQ

Foto-GPAROD3V

Foto-SUY6U6FH

Foto-EPCRM7GP

Foto-O3ICOV4D

Merci au fauconnier pour ce merveilleux moment !

DSC5228-1

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

Pour toi………………..

Posté par canelle49 le 8 juin 2012

gifs coeurs amour

Tu es le miel de ma vie

Le soleil de mes nuits

Les mots de mon esprit

La plume de mes écrits

Les pas de mes errances

Les battements de mon coeur

Le regard de  mon âme

La guérison de mon passé

La victoire de ma vie

Les étoiles de mes rêves

Le cadeau de l’amour

L’espoir d’un avenir meilleur

Tu es dans mon coeur, à jamais

5mp1c752_1.gif

Création des gifs, Mamietitine !

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

1...34567...37
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog