Résultats de votre recherche

Pour notre amie Jacqueline

Posté par canelle49 le 21 février 2014

_DSC1006-2

 

 

 

Une pensée pour notre amie Binicaise qui vient de perdre son compagnon. Je voulais lui dire  que nous pensons tous très fort à elle dans l’épreuve qu’elle traverse.  Nous n’avons pas le pouvoir de guérir une amie qui est dans le chagrin, mais se sentir entourée donne un peu de beaume au coeur.

De par ton blog (binicaise.unblog.fr) tu nous offres si souvent un peu de toi au travers de ton talent de photographe, tu nous fais voyager dans ton magnifique jardin qui respire le calme et la chaleur des couleurs chaudes qui se dessinent sur les fleurs que tu nous partage si souvent. Ces instants d’apaisement en regardant l’Océan, jour après jour tu nous apportes le murmure de l’océan, pour qui sait écouter la musique de la nature, c’est à coup sûr les images de bonheur. 

Lorsque sera venu le temps de relire le parcours de ta vie, tu auras devant tes yeux toute la splendeur de la belle personne que tu es, voilà Jacqueline, je voulais me poser un instant pour te dire combien je pense à toi dans cet instant douloureux où, il faut accepter le départ de celui qu’on aime, mais il restera toujours vivant en toi et sera toujours présent dans ton coeur et ta pensée, par nos pensées ceux et celles qui sont partis sont éternels. 

Tous certainement auront une pensée pour toi en venant sur ton blog laisser une petite trace tendre et affectueuse.

Merci Binicaise de nous partager une partie de ton quotidien avec tes magnifiques photos et merci pour tous ces magnifiques instants de poésie qui se dégage de tes photographies, tu n’as pas les mots comme tu dis souvent, mais tes photos sont des mots, plus beaux encore que tout ce que l’on peut écrire.

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Les mots, qui souvent, font les maux

Posté par canelle49 le 26 mai 2012

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Ouvre ton coeur, ne laisse pas la rancoeur t’emporter dans le tourbillon de la haine.

 

On a tous eu notre lot de chagrin dans la vie, personne n’en est le détenteur exclusif, oui, je sais, lorsqu’on est mal, on ne peut pas voir les autres. On se replie sur soi-même et plus rien de ce qui peut se passer autour de nous n’a d’importance.

 

Pourtant, tu savais que cette histoire virtuelle ne faisait pas le poids face à ce que l’on peut vivre dans la vie réelle.

 Hommes et femmes qui ont confondu l’amour des mots avec l’amour pour une personne devraient être prudents et ne plus se laisser emporter par la finesse et la poésie des mots.

 Je sais de quoi je parle, j’ai eu cette faiblesse d’avoir des sentiments virtuels et rien de bon n’est sorti de cet amour des mots.

 Il a fallu qu’un jour, je rencontre celui qui n’avait pas les mots, mais qui a les actes d’amour, dont toutes femmes rêvent et j’ai si souvent écrit que les actes étaient bien plus importants que les mots, sans même savoir qu’un jour, je rencontrerai celui qui vient de me donner raison.

 Tant de belles histoires virtuelles vont droit dans le mur et font que la souffrance est dans tous ces êtres qui vivent cela au travers du net, qui n’est pas toujours net, hélas.

 L’expérience du net ne remplacera jamais l’expérience de la vie, même si c’est grâce à la toile que j’ai fait de bonnes et moins bonnes expériences, si parfois j’ai été contre le net, j’ai bien vite remarqué qu’il reflétait la vie réelle. Il avait un seul avantage sur la vie réelle, c’est que l’on pouvait se rendre compte bien plus vite de la vilénie de ce monde, mais on pouvait aussi se rendre compte de la bonté de toutes celles et ceux que l’on rencontrait sur internet .

 J’ai vécu mes plus belles rencontres grâce à unblog.fr et aussi les pires, mais heureusement, les pires n’étaient pas nombreuses, les belles personnes sont toujours là dans ce petit monde qui n’a rien à envier à la vie réelle.

 J’ai fait une des plus belles rencontres de ma vie, en amitié, avec notre Fanette que j’ai eu la chance de rencontrer dans la réalité,  elle est bien telle que sur le net. Une belle et merveilleuse rencontre qui ne va pas rester unique.

 Puis, il y a tous ces blogeurs au grand coeur, comme Jean-Jacques, Claude et Jean-Claude, de belle rencontres virtuelles et amicales, c’est toujours pour moi un immense bonheur d’aller chaque jour leur faire un petit coucou sur leur blog.

 Je n’oublie pas non plus toutes ces merveilleuses blogueuses que sont: Binicaise, Anne, Anne souvenirs, Babeth, Béa,Biarnes, Brigitte, Christina, Fanette, Helene, Isabelle, Ismeralda, Lina Carmen, Lorette, Lyly, Mamietitine, Marie-Pierre, Mel, Michèle, Michelle, Missnature, Monique (maman de Fabien,) Monique douceur, Sandra, Tân et notre petite dernière, Violette, lorsque je ne suis pas présente sur mon PC, je me réjouis toujours de les retrouver. Ah! il ne faut pas que j’oublie notre benjamine, la petite Aurore,  fille d’Ismeralda.   

Lorsque j’ai osé me lancer dans ce monde bloguestre, j’étais dépitée et écoeurée du net et cela m’a permis de revoir ma position sur tout le négatif que je pouvais en penser. Grâce à vous toutes et tous, j’ai compris que le net, n’était pas  » plus pire » ( oui, je sais, pas français, mais je suis suissesse,) :lol:  que la vie réelle. Depuis, j’ai rencontré une personne qui compte beaucoup pour moi sur la toile, comme quoi, on peut rencontrer l’amitié et l’amour sur ici, tout aussi bien que dans la vie.

 Voilà, je voulais simplement rendre attentives les femmes ou hommes qui se laissent prendre le coeur par les mots. Il est facile de dire de beaux mots et croire à travers ceux-ci, que l’on est amoureux (euse) , mais une fois de plus, les mots s’envolent lorsqu’ils font place à la réalité, alors que les actes restent et sont bien plus importants que tous les je t’aime, du monde.

Il suffit d’un regard et d’un geste, pour que je puisse lire,  je t’aime, dans les yeux de celui qui a pris mon coeur.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 17 Commentaires »

A toi, à elle

Posté par canelle49 le 3 mai 2012

Image de prévisualisation YouTube

Envie de lui dire combien lorsque j’entends cette chanson je pense à elle, je lui dédie cette magnifique chanson, je n’ai pas de mots plus beaux pour lui dire, ne laisse pas passer la chance d’être aimée, le coeur devient moins lourd, quand on est en amour ! Ses paroles te vont si bien ma Colinette, que peut-être, elles sauront te convaincre qu’à deux, tout est plus facile. Si moi je ne peux pas te convaincre et ce n’est pas faute d’essayer, j’ai espoir que les paroles de cette chanson te parlent mieux que je ne sais le faire !

Pour toi, mon amie, qui a le coeur gros et rempli de tristesse, ne laisse pas passer ta chance et je dirai plus encore, la provoquer, fait souvent que l’on a bien des surprises merveilleuses dans la vie. Si tu pouvais te convaincre comme tu essayes de convaincre les autres, ce serait merveilleux.

En pensant à toutes celles et ceux qui ne croyent plus à l’amour ! Jamais ne fermer son coeur à l’amour, avec le temps, toutes les blessures se referment et les cicatrices deviennent de plus en plus invisibles et lorsque l’amour frappe à la porte de nos coeurs, elles tentent de résister, mais c’est, peine perdue. 

 Merci la vie, merci destin, qui a mis sur ma route celui qui vient d’effacer tous mes chagrins, en m’ouvrant les yeux, je ne savais pas ce qu’était l’amour. Il n’était pas cette passion dévorante qui fait si mal, mais il est sérénité, amour et tendresse. Il n’est pas vain de laisser une petite chance à l’amour d’entrer dans nos coeurs, il n’est pas vain de croire encore que tout est possible, malgré la marque des ans, il n’est pas vain de penser que peut-être quelque part, il existe celui qui saura trouver la clef de notre coeur.

Ne jamais croire que tout est terminé, non, tant qu’on a un souffle de vie, la vie peut nous réserver de très belles surprises et tu es cette belle surprise, toi, qui sais aimer………… pour de vrai !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Aimer

Posté par canelle49 le 1 mai 2012

Aimer  Foto-DTHRDP6R

Je suis restée si longtemps dans ce tunnel

Voir la lumière prometteuse et ne jamais l’atteindre

Ce que je ne savais pas, c’est que pour l’atteindre, il fallait être deux

Ce que je ne savais pas, c’est qu’aimer, ce n’est pas souffrance

Aimer a le goût du bonheur et de la sérénité

Aimer c’est ne plus avoir peur de vivre son amour

Aimer c’est ne pas même avoir peur que cela se termine

Aimer c’est avoir confiance et aller de l’avant

Aimer ce n’est pas se poser de questions

Aimer ce n’est pas avoir besoin de mots

Aimer c’est tout simplement entrer dans la lumière

Aimer c’est tout simplement ne plus avoir peur

A deux dans ce tunnel, j’ai compris que tu étais l’amour

Que je pouvais aimer une personne et non des mots

Que tous les plus beaux mots de la terre

Ne remplaceraient jamais les regards et les gestes tendres

J’étais aveuglée par la lumière, mais je marchais dans le noir

J’étais aveuglée par les mots, qui ne sont que du vent

Tu m’as pris par la main et j’ai su ce que voulait dire aimer

Je suis entrée dans le noir, je suis ressortie dans la lumière

Pour comprendre enfin que l’amour n’a rien a voir avec la passion

Pour comprendre que l’amour se vit sereinement

Sans peur et sans souffrance

Et peu importe le temps que cela peut durer

Des jours, des semaines, des mois, des années ou l’éternité

Peu importe le temps, j’ai appris l’essentiel de toi

C’est qu’aimer, ce n’est que du bonheur sans larmes

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

Poètes

Posté par canelle49 le 28 avril 2012

Image de prévisualisation YouTube

Compte en pieds pour faire ta prose ou ne compte pas, tout simplement, en laissant défiler les mots qui viennent de ton coeur.

Chaque poète a sa façon de jongler avec les mots, chaque poète à sa façon de nous offrir son âme sur le papier. J’aime Louis Aragon qui de ces mots décrit la vie. Belle façon de crier ses misères et sa tristesse. Belle façon de crier ses joies et ses petits bonheurs.

L’âme de Verlaine, tant de fois mis en musique et qui certainement encore, est parmi nous. L’âme de Rimbeaud nous offre le parfum des fleurs du mal avec tellement d’espoir et de désespoir, son bateau ivre navigue encore dans toutes les âmes des naufragés que la terre porte en son sein.

Je ne sais pas compter « les pieds » pour aligner les mots, qui me viennent, je n’ai pas la technique de la poésie, même si j’ai l’âme d’un poète, je ne serai jamais à la hauteur, mais bon sang que les mots sont beaux et lorsqu’ils servent d’alibi, pour oser dire ce que jamais nous n’aurions osé, par la parole, c’est cela, peut-être, que l’on appelle, la délivrance.

Laver son esprit de toutes ces ignominies de la vie qui nous prenne si souvent dans nos souvenirs par la main pour nous emmener devant ce miroir qui sera notre juge. Comment regarder son image, si d’aventure, nous l’avons ternie par de mauvaises actions ? Je ne sais pas faire et ne saurais jamais me présenter, devant ce juge reflet, qui me dira droit dans les yeux, tu n’avais pas le droit de dire ces mots, ni même les penser, car dans cette chienne de vie, qui est si belle, nul n’a le droit de juger quiconque et me reviendrait à l’esprit, comme une gifle, cette parabole qui dit : que celui qui n’a jamais fauté, lui jette la première pierre.

Le poète a toujours raison, comme l’écrivait si bien Aragon et le chantait si bien Ferrat. La femme est l’avenir de l’homme ! Merci Aragon d’avoir encensé la femme de si belle manière, que serions-nous sans toi qui vins à notre rencontre, que serions-nous sans toi qu’un coeur au bois dormant, j’ai tant appris de toi sur les choses humaines………………….

La poésie, que je récitais avec tant de ferveur lorsque j’étais écolière, pourquoi j’aimais apprendre tous ces poèmes, alors que si souvent, mes camarades détestaient cela ? Je ne saurais jamais pourquoi j’étais tellement fan de poèmes, ce que je sais pourtant, c’est que j’étais déjà amoureuse des mots.

Depuis, j’ai découvert, grand corps malade, poète du 21ème siècle, qui fait souvent mon bonheur de sa voix basse et chaude en déclamant sa poésie en musique !

Merci à tous les poètes, connus ou inconnus, qui nous ouvrent leurs âmes et leurs coeurs avec tellement de pudeur et d’amour.

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog