• Accueil
  • > Archives pour février 2014

Encore de jolies surprises

Posté par canelle49 le 27 février 2014

Madame Merle attend avec impatience la venue du printemps

DSC_7567

Monsieur Merle semblant ne pas être concerné par le va et vient de Madame qui cherche de quoi construire son nid, il continue de s’alimenter.

DSC_7384-1

Le rouge-gorge ramasse des brindilles sur le bord du lac, serait-il temps de faire un nid ?

DSC_7165-1-2

Monsieur corbeau ne semble pas être le moins du monde dérangé par mon petit compagnon !

DSC_6984

Encore une belle journée de printemps avant l’heure avec les mouettes rieuses qui virevoltent dans les airs !

DSC_7237

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

Virtuel, mais si vrai !

Posté par canelle49 le 25 février 2014

merci3.gif

J’ai voulu croire que le monde pouvait changer,

J’ai voulu croire que l’amour existe en chacun de nous,

J’ai voulu croire que tous avaient un coeur,

J’ai voulu croire que tout pouvait changer,

L’addition de toutes mes croyances ne sera pas multiplié, mais bien divisées et si j’ajoute que je vais soustraire toutes ces âmes sans coeur, alors je serai certainement enfin libérée de mes illusions.

On peut tout dans la vie si on le veut vraiment et  j’ai voulu vraiment que cela fonctionne lorsque je donnais mon coeur et pourtant, vouloir, n’est pas pouvoir, non, puisqu’il faut être deux pour le vouloir.

Dans les dédales des chemins que j’ai parcourus j’ai vite déchanté de l’humanité, vite compris que nous ne sommes pas faits dans le même moule. Les égoïstes qui ne savent pas donner, mais qui aiment recevoir, les méchants,  ceux qui sont méchants gratuitement, pourquoi au fait, sont-ils méchants ? Chercher l’erreur de fabrication, c’est ce que j’ai toujours fait, mais je suis las de trouver des excuses aux méchants, je suis lasse d’essayer de raccommoder les déchirures de chacun, je suis lasse de pleurer sur le sort de ceux qui ont décidé après tout d’avoir une pierre à la place du coeur. Je suis lasse de leur trouver des excuses en disant qu’ils ont souffert, d’où leur méchanceté naturelle.

Non, je pense vraiment depuis quelque temps que nous ne devons pas trouver d’excuses  à celui ou celle qui est fait de haine, juste une question de formation à la base et bien non. J’ai connu des gens qui n’avaient pas reçu d’amour dans leur enfance et pourtant ils sont tout amour, j’ai connu des gens qui, au contraire, on reçu de l’amour et sont faits de haine, alors la théorie ne tient pas.

Tout est en chacun de nous, si nous avons des pensées malsaines lorsque nous avons le pouvoir, c’est souvent ce pouvoir qui donne ces mauvaises pensées et non le vécu. Si nous nous laissons aller à la haine de celui qui est différent, c’est uniquement par égoïsme de ne point vouloir partager son territoire. Demain, sera encore et après-demain pour prouver que l’on ne fait pas dans la dentelle lorsqu’on peine à aimer son prochain, alors me battre encore pour dire que le monde existe bel et bien par l’amour et non par la haine est peut-être vain, mais si une seule personne peut changer grâce à mon discours, alors j’aurai gagné.

J’aime à redire encore et encore que dans tout être humain, si on creuse un tant soit peu on trouve de l’amour bien enfoui au fond de lui, il suffit parfois d’un peu de patience pour lui prouver par notre amour, qu’aimer, c’est bien plus gratifiant que de haïr, mais que c’est difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif  et pourtant, au fond de moi, je continue de croire en l’être humain et je sais que c’est en partie grâce à notre petite communauté virtuelle.

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Pour notre amie Jacqueline

Posté par canelle49 le 21 février 2014

_DSC1006-2

 

 

 

Une pensée pour notre amie Binicaise qui vient de perdre son compagnon. Je voulais lui dire  que nous pensons tous très fort à elle dans l’épreuve qu’elle traverse.  Nous n’avons pas le pouvoir de guérir une amie qui est dans le chagrin, mais se sentir entourée donne un peu de beaume au coeur.

De par ton blog (binicaise.unblog.fr) tu nous offres si souvent un peu de toi au travers de ton talent de photographe, tu nous fais voyager dans ton magnifique jardin qui respire le calme et la chaleur des couleurs chaudes qui se dessinent sur les fleurs que tu nous partage si souvent. Ces instants d’apaisement en regardant l’Océan, jour après jour tu nous apportes le murmure de l’océan, pour qui sait écouter la musique de la nature, c’est à coup sûr les images de bonheur. 

Lorsque sera venu le temps de relire le parcours de ta vie, tu auras devant tes yeux toute la splendeur de la belle personne que tu es, voilà Jacqueline, je voulais me poser un instant pour te dire combien je pense à toi dans cet instant douloureux où, il faut accepter le départ de celui qu’on aime, mais il restera toujours vivant en toi et sera toujours présent dans ton coeur et ta pensée, par nos pensées ceux et celles qui sont partis sont éternels. 

Tous certainement auront une pensée pour toi en venant sur ton blog laisser une petite trace tendre et affectueuse.

Merci Binicaise de nous partager une partie de ton quotidien avec tes magnifiques photos et merci pour tous ces magnifiques instants de poésie qui se dégage de tes photographies, tu n’as pas les mots comme tu dis souvent, mais tes photos sont des mots, plus beaux encore que tout ce que l’on peut écrire.

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Une belle rencontre

Posté par canelle49 le 18 février 2014

coeurrougemain.jpg

 

 

Une belle rencontre ce matin dans le brouillard qui se prélasse sur le lac. Au détour du sentier, un monstre nous regarde, sa taille est impressionnante, j’observe du coin de l’oeil mon minus qui s’arrête et qui observe la bête.

Ils sont à quelques dizaines de mètres, qui va avancer le premier, je suis presque certaine que le mien va tout à coup prendre le départ et avancer, oh!, pas trop vite tout de même, avancer, puis s’arrêter, savoir si la bête est prête à lui faire confiance.

J’observe sans bouger, ils ne sont plus qu’à quelques mètres l’un de l’autre et là, lorsque je vois que chacun, de leur queue se disent un bonjour amical, je comprends que tout va bien se passer. Le monstre qui a la tête aussi grosse que le corps de mon petit chien, doucement, tendrement, se penche pour recevoir un signe d’amitié.

Cette image d’une tendresse telle, laisse place à l’émotion dans mon regard, cette rencontre entre un géant et un minus me donne une fois de plus une belle leçon de vie, une constatation qui fait que j’aimerais tant que les humains sachent se comporter de cette manière.

J’ai compris depuis bien longtemps que l’animal a toutes les qualités que nous aimerions rencontrer dans le genre humain et observer la façon de faire des animaux devraient nous donner de telles leçons que plus jamais on ne pourrait voir de guerres, de haine, dans ce monde.

Oui, oui, je sais, on me l’a dit et répéter tant de fois que j’étais utopique, mais c’est moi et je ne changerais pas, je veux croire encore que l’humain peut ressembler à ce que j’ai vu ce matin, une rencontre entre un dogue allemand de 85 kg et un chihuahua de 4 kg tout en douceur et amour. Son maître a rajouté que c’était 85kg d’amour et de tendresse, j’en suis bien certaine, ayant vu le comportement de ce grand chien qui faisait attention pour ne pas écraser le mien.

J’ai regretté de ne pas avoir mon appareil de photo pour immortaliser ce joli moment, mais ce n’est que partie remise, ils viennent souvent dans ce petit coin de paradis au bord du lac, alors on se recroisera bien un jour ou l’autre.

Eugène de la croix a dit un jour; l’homme est un animal sociable qui déteste ses semblables (helas).

 

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Tic-Tac !

Posté par canelle49 le 15 février 2014

Image de prévisualisation YouTube

Je me suis demandé un jour, et si on pouvait arrêter le temps, que ferai-je, que serai-je ?

L’imagination galopante, parfois, qui entre dans nos esprits m’a fait penser à la vie éternelle et fort de cette pensée je suis partie dans les rêves que nous aurions enfin le temps de réaliser, tous ces rêves qui par manque de temps ont été laissés derrière nous.

Pourtant l’angoisse de ne plus vieillir, ne plus avancer, ne plus avoir ce bonheur de construire nos vies est apparu et c’est à cet instant que je me suis aperçue qui si on tenait à la vie et que nous pouvions jouir du bonheur de changer de vie et de grandir, c’était bien parce que le temps nous était compté et que rien que pour cela, si d’aventure le temps s’arrêtait, nous ne connaîtrions pas tous ces petits bonheurs qui parcourent nos chemins, pas plus que les chagrins et les malheurs qui eux aussi nous permettent d’avancer.

Le temps reste en mouvement, on ne peut rien faire pour le retenir et c’est tant mieux. Chaque étape de la vie est un cadeau du ciel, on ne biffe pas le passé d’un coup de gomme, on vit plus ou moins bien son passé, selon que l’on est positif ou négatif. On ne devrait jamais regretter son passé, car il nous a construit pas à pas, il fait de nous ce que nous sommes.

Renier son passé c’est se renier soi-même et ne plus aimer ce que l’on est devenu. N’ayons pas peur d’affronter ce qui a été et ne sera plus et marchons avec le temps qui passe et qui fait si souvent la sérénité retrouvée grâce à ce temps passé. Ce qui a été, ne peut être et l’horloge avance inexorablement pour nous dire, n’attendez pas que l’heure passe, vous pourriez oublier de vivre votre présent, tant vous vivez dans le passé !

Sachons conjuguer la vie à tous les temps pour ne pas oublier de conjuguer le présent qui parfois même imparfait, fera à n’en pas douter notre futur, quoi qu’il advienne !

Publié dans page de vie | 8 Commentaires »

12
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog