17 ans

Posté par canelle49 le 19 janvier 2014

 

bougie_051

 

Tu ne savais pas ce jour-là que tu allais rencontrer celui qui allait te projeter dans ce monde d’où, on ne revient pas. Ce matin-là était un matin comme les autres, tu partais travailler et comme souvent, en sortant de ton travail, tu retrouvais tes potes sur la place, pourtant, ce jeudi, tu avais rendez-vous avec dame faucheuse qui n’avait pas de scrupules pour venir chercher chaque jour des milliers de jeunes ou moins jeunes afin de les emmener dans ce jardin qui est, selon la légende, un jardin magique et merveilleux où tout n’est qu’amour. Une bagarre comme il y en a tant dans notre ville en ce moment, une bagarre qui tourne mal et tu es tombé inconscient, tu ne t’es jamais réveillé.

Dylan, je pense ce matin à ta famille et je n’ose pas imaginer combien tes parents sont dans la souffrance extrême, cette souffrance qui jamais ne s’effacera. Perdre un enfant est la pire des souffrances que peut porter dans son cœur une maman et un papa, que dire, que faire pour soulager un cœur de cette atroce souffrance, rien n’y pourra, dire que la vie continue est un euphémisme, la vie s’arrête le jour où son enfant part pour son dernier voyage et combien de parents survivent à leur enfant, mais ne vivent plus.

L’ombre de la mort rôde à chaque détour du chemin de notre destinée et pourtant, il faut vivre avec cela, mais pourquoi si jeune ?

 

6 Réponses à “17 ans”

  1. Ma chère Hélène
    Très touchant ton article!
    Je me suis posée cette même question il y a peu.
    Pourquoi si jeune ?
    Je vois la douleur de cette maman qui a mon âge et dont le  » petit  » avait le même âge que mon aîné !!!
    La vie devant lui !!!
    Question sans réponse, bien évidemment.
    Bonne journée à toi.
    Vous avez de la neige en Suisse ?
    Bizzzzzz
    tân

    Dernière publication sur chroniques variées : la nouvelle arche de Noé

  2. chamade1000 dit :

    Bonsoir Hélène
    La mort arrive n’importe quand et à n’importe quel âge…
    Ce sont les parents qui doivent mourir avant les enfants!
    Mais voilà, ce n’est pas toujours le cas.
    Je n’ose imaginer la peine des parents. Dix sept ans, la vie était devant lui!
    Un beau texte avec des mots qui traduisent bien les émotions que tu ressens..
    Je te souhaite une bonne soirée
    Bises
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  3. FANETTE dit :

    Bonjour ma Chipounette
    On a tous un chemin de tracé, et, ce jeune homme devait partir à ce moment là très certainement.
    Je pense moi aussi à ses parents qui doivent se poser tant de questions sans réponses
    bonne journée
    bisous

  4. jcn54 dit :

    Un article très émouvant, merci Hélène pour ce partage.
    Pour moi aussi la mort est beaucoup plus injuste quand elle frappe un jeune, mais elle fait partie de la vie hélas…
    Bisous, bonne journée Hélène.

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  5. coline3 dit :

    Bonjour Hélène,

    Une épreuve horrible pour les parents !! Les mots de consolation restent vains dans une telle situation, on ne peut
    que faire silence, Il n’y a rien à comprendrdramee, aucune réponse ne peut être apportée à ce drame qui dépasse l’entendement.

    Bonne journée

    Coline

    Voir : http://eugenelsa.unblog.fr/

    Dernière publication sur  : du temps des cerises aux feuilles mortes

  6. Bonjour Hélène,

    Un enfant qui part avant ses parents, ça ne devrait pas exister !
    C’est une malédiction qui sévit dans ma famille depuis 1976…

    Grrrrrrrrros Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog