• Accueil
  • > Archives pour janvier 2014

Nature si belle

Posté par canelle49 le 24 janvier 2014

DSC_7085-1

La sérénité d’un couple de sarcelles

DSC_4077-1

La grande aigrette se mirant dans l’eau

DSC_6787

Le majestueux cygne de notre lac et l’envol du héron cendré, encore une belle promenade !

DSC_4157-1-3

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

17 ans

Posté par canelle49 le 19 janvier 2014

 

bougie_051

 

Tu ne savais pas ce jour-là que tu allais rencontrer celui qui allait te projeter dans ce monde d’où, on ne revient pas. Ce matin-là était un matin comme les autres, tu partais travailler et comme souvent, en sortant de ton travail, tu retrouvais tes potes sur la place, pourtant, ce jeudi, tu avais rendez-vous avec dame faucheuse qui n’avait pas de scrupules pour venir chercher chaque jour des milliers de jeunes ou moins jeunes afin de les emmener dans ce jardin qui est, selon la légende, un jardin magique et merveilleux où tout n’est qu’amour. Une bagarre comme il y en a tant dans notre ville en ce moment, une bagarre qui tourne mal et tu es tombé inconscient, tu ne t’es jamais réveillé.

Dylan, je pense ce matin à ta famille et je n’ose pas imaginer combien tes parents sont dans la souffrance extrême, cette souffrance qui jamais ne s’effacera. Perdre un enfant est la pire des souffrances que peut porter dans son cœur une maman et un papa, que dire, que faire pour soulager un cœur de cette atroce souffrance, rien n’y pourra, dire que la vie continue est un euphémisme, la vie s’arrête le jour où son enfant part pour son dernier voyage et combien de parents survivent à leur enfant, mais ne vivent plus.

L’ombre de la mort rôde à chaque détour du chemin de notre destinée et pourtant, il faut vivre avec cela, mais pourquoi si jeune ?

 

Publié dans page de vie | 6 Commentaires »

retour

Posté par canelle49 le 12 janvier 2014

photos iphone 001

 

 

Il est long parfois le tunnel que nous traversons, long de solitude afin de ne pas faire partager nos peines et nos chagrins à nos amis, devrait-on faire supporter le poids de ses chagrins aux autres ? Non, il me semble que parfois il faut se retirer sur la pointe des pieds pour mieux revenir, et puis le temps passe et on se demande s’il faut refaire surface dans le même contexte ou tout simplement, d’un clic, abandonner cette petite fenêtre sur le monde ? Finalement on n’y réfléchit pas trop on prend le temps de revenir timidement ouvrir la porte de son petit monde et sans faire de bruit surtout pas on se remet à penser qu’on a encore tant de choses à partager et à faire partager, alors on se remet comme d’une longue maladie à reprendre vie sur son clavier et se surprendre à pouvoir à nouveau aligner des mots !

Le temps ne peut pas s’arrêter, il sera toujours le plus fort, il ira toujours dans le même sens, personne ne peut rajeunir, personne ne peut retourner sur ses pas et pourtant, combien voudraient avoir le droit de gommer les erreurs du passé ? Combien seraient heureux de pouvoir revenir dans un autre moment de leur vie, ces moments de bonheur avec un grand B pour faire en sorte de reprendre le cours de sa vie, là, où tout a commencé ?

Il était une fois, cette petite phrase laissait deviner que l’histoire avait une belle fin ou plutôt, n’avait pas de fin.  J’ai toujours posé mes livres en ayant un grand vide en moi, le vide de l’histoire qui me semblait bien trop courte.  Depuis, il a coulé beaucoup d’encre dans ce monde pour nous rappeler que les contes n’étaient pas la vie et pourtant, y croire encore et toujours, fut ma priorité, même si je suis tombée, je me suis relevée avec force et courage, alors pourquoi ce long silence ?

Je me sentais invulnérable, je me sentais toujours la plus forte, celle qui pouvait encaisser plus, encore et encore, mais la réalité de la vie m’a rattrapée et cette fois j’ai dû reconnaître que j’étais comme tout en chacun et que j’avais mes limites. Il fallait que je me projette dans la vie réelle et que je regarde autour de moi sans avoir toujours cette vision que tout le monde est beau et gentil et comment faire pour cela si ce n’est se retirer pour comprendre ce qui n’allait pas. Il fallait absolument que je fasse ce vide pour ne pas sombrer dans la béatitude des plaintes qui n’ont pas de raison d’être.

L’envie de jongler avec les mots avait disparu, l’envie de faire des phrases ne venait plus, il fallait bien que je me laisse un peu de temps et ce temps est venu de refaire surface, ce long silence m’a aidé à me découvrir, car si je pouvais comprendre les autres, je n’arrivais pas à me comprendre moi-même, depuis tout a changé et c’est en sachant bien ce que je veux et ne veux pas ou plus que j’ai repris  le chemin de mon blog.

Je remercie tous ceux et celles qui m’ont envoyé de jolis messages d’encouragement, c’est aussi grâce à vous tous et toutes que je redonne vie à mon blog.

 

 

 

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

Une longue absence…………..

Posté par canelle49 le 11 janvier 2014

Image de prévisualisation YouTube

Un hommage que je voulais rendre à James et lui dire combien sa chanson m’a donné des émotions que je pensais à jamais enfouies au fond de moi, merci et bravo pour cette magnifique chanson !

Publié dans page de vie | 6 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog