Savoir qu’on ne sait jamais !

Posté par canelle49 le 23 janvier 2013

 

Savoir qu'on ne sait jamais ! tu-as-le-choix

Partir, revenir, aller de l’avant. Combien sont les aléas de la vie qui nous guident dans nos choix ? Choix d’un jour qui ne seront peut-être pas ceux de demain, mais ils sont pris !  

Qu’est-ce qui peut nous guider dans nos décisions les plus importantes, celles qui vont faire que notre vie peut changer du tout au tout ? Comment savoir aujourd’hui qu’on ne se trompe pas ? Seront-elles toujours les bonnes lorsque le temps aura recouvert les ans qui passent  ? Que de questions, une chose est certaine, c’est que prendre des décisions, fait que nous avançons !

Rien ne peut jamais nous donner l’assurance de ne pas se tromper, pourtant j’ai eu dans ma vie à prendre des décisions qui n’étaient pas, ou qui étaient murement réfléchies et je remarque qu’avec le temps, rien n’est immuable et l’on peut toujours reprendre sa vie d’avant, si d’aventure, sa vie d’après, ne convient pas. Nous n’avons aucune assurance qui dit que demain on peut avoir des regrets, mais cela fait partie de la vie et puis, être vivant, c’est aussi se tromper parfois, personne n’est parfait et personne ne peut dire je suis le maître du monde !

Etre vivant, c’est aussi parfois aller droit dans le mur et savoir se relever avec la force de sa volonté, ne pas se laisser porter par la vague, mais bien la franchir pour ne pas se noyer et ne pas se laisser engloutir par les chagrins qui peuvent jalonner notre vie, se battre est l’évidence même, si on baisse les bras ne serait-ce qu’un instant, se relever sera bien plus difficile.

Se dire que demain sera meilleur, le négatif devient si souvent, (après avoir laissé au temps faire son travail de l’oubli), du positif, qui n’a pas remarqué que ce qu’hier nous avait fait si mal, qu’après-demain, l’évidence de ce passage négatif avait ouvert une porte sur le positif qui arriverait dans l’avenir. Je l’ai souvent vécu ce négatif devenu du positif, il  y a toujours une raison qui fait que dans la vie on se rend compte combien le temps, est un allié.

Puis, n’est-il pas préférable de se tromper de temps en temps, pour avoir la joie et le bonheur, d’avoir osé vivre certaines choses qui peuvent faire mal un jour, mais jamais toujours !

La vie n’a pas de prix dit-on, mais le prix de la vie c’est peut-être toutes les souffrances et les chagrins qui jalonnent nos chemins et qui font de nous les personnes que nous sommes aujourd’hui, l’âge fait que l’on devient plus fataliste et qu’on sait accepter les chagrins avec beaucoup plus de sérénité et beaucoup moins de souffrances. 

Peser le pour et le contre serait la solution et pourtant, l’envie du moment fait souvent que le contre n’a pas d’écoute.

Alors, si d’aventure le choix d’aujourd’hui n’est pas toujours le meilleur, c’est bien la preuve qu’on ne sait jamais de quoi sera fait demain et que le destin se joue souvent de nous en nous faisant croire que nos choix sont les nôtres !

12 Réponses à “Savoir qu’on ne sait jamais !”

1 2
  1. biarnes dit :

    Bonjour Hélène
    Un petit coucou rapide, je ne suis vraiment pas en forme, j’ai une bonne crise de sinusite. Aujourd’hui 2 et 2 font 5.
    Bonne journée
    Gros bisous
    Marie-Pierre

    Dernière publication sur LE KIOSQUE DES MOTS : INFIDELES ?

  2. eultreia1 dit :

    Bon après-midi, Hélène,

    Je te lisais en rêvant ; j’avais donc le choix entre rester au lit en continuant de rêver (ou pas ; on ne peut en décider), et entre me lever pour vivre mes rêves (mais en se levant, on ne rêve plus, et l’action prend le pas sur les rêves. Se lever, c’est recommencer tous les jours les mêmes gestes, ces gestes auxquels on ne peut échapper). Et rêver pendant l’action n’est pas souhaitable ; l’action perd en puissance et en efficacité.
    Et si on vivait tout simplement, laissant rêves et actions s’imbriquer comme dans un puzzle, au hasard, la vie n’étant pas autre chose qu’un assemblage des deux ; étrange attelage avec les rênes du désir et les rênes de la volonté d’agir. Notre chemin devient bien tortueux mais nous avançons quand même.

    Je t’embrasse.

    Claude

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog