• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 décembre 2012

Le sourire

Posté par canelle49 le 5 décembre 2012

Le sourire photos-iphone-006

Je me souviens de cette petite fille qui ne souriait jamais et avait toujours l’air d’avoir pleuré dès le matin. Personne ne pensait que la petite pouvait avoir des raisons d’avoir ce  masque si triste qu’elle portait chaque jour et les autres élèves se détournèrent très vite d’elle. Je devais avoir 10 ans cette année-là et je m’étais promis de faire en sorte que cette petite qui n’avait que deux ans de moins que moi, perde son masque triste, qu’il disparaisse de son visage.

Je pensais souvent à elle et je ne savais plus comment faire pour lui donner un sourire sur le visage. Autant, me disaient mes amies, laisser tomber, c’est peine perdue, mais pour moi c’était impossible et mon but était de voir un jour ce fameux sourire qui viendrait certainement.  Ce n’était pas possible qu’elle ne veuille jamais sourire.

Alors, chaque matin avant la classe, je me dirigeais vers elle et je lui parlais. Elle répondait toujours contrairement à la rumeur qui disait qu’elle était muette. Cela devait bien arranger tout le monde de penser cela.

Un matin, alors que la première neige tombait nous ne nous pressions pas pour rentrer en classe, on aimait tant faire des batailles de boules de neige, la cloche, pourtant, avait résonné depuis belle lurette. Je remarquai tout à coup qu’elle n’était pas très loin de nous c’est alors que j’eus l’idée de lui lancer une boule de neige afin qu’elle entre dans la danse avec nous toutes. Il y eut tout d’abord de l’étonnement sur son visage et puis, comme mue par un ressort, elle se baissa, forma sa boule et la lança dans ma direction, je ne bougeais pas afin qu’elle m’atteigne, elle s’écrasa sur ma tête et là pour la première fois,  non seulement je vis un sourire sur son visage, mais j’eu la surprise de la voir éclater de rire. J’étais tellement heureuse de voir qu’elle était finalement comme nous toutes et pouvait sourire et rire. C’est là que j’ai compris que dans la vie il faut avoir des raisons de sourire et que cette petite fille n’avait sans doute aucune raison.

Il avait suffi d’une boule de neige pour qu’elle sorte de sa tristesse, cela avait déclenché chez elle un processus qui ne nous appartenait pas de comprendre, mais depuis ce jour de neige, jamais plus la petite n’eut ce masque de tristesse sur le visage et jamais nous n’avons posé de questions, car, sa vie lui appartenait et si d’aventure l’envie de se confier lui venait, elle savait qu’elle pouvait le faire.

Dans l’ombre, elle n’était plus.  J’ai su dès cet instant qu’il ne fallait jamais baisser les bras, insister pour essayer d’offrir un peu de bonheur ce n’est que du bonheur pour soi-même.

Alors, ce matin, je veux vous offrir une part de ce bonheur en n’oubliant jamais de regarder autour de vous, tous ces masques de détresse et d’essayer, avec un sourire, de déclencher ce que j’appelle, la lumière du visage, qu’est le sourire, souriez, vous serez étonnés combien de lumière vont s’allumer et combien le sourire est contagieux !

Faire la gueule, c’est se priver du bonheur de sourire et de voir sourire.

L’Abbé Pierre disait : un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière !

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog