Ma nona

Posté par canelle49 le 18 septembre 2012

Ma nona photos-iphone-001-2

 

 

Grâce à JJ, (merci JJ) je suis revenue dans mon passé, dans ce passé heureux, cette partie de ma vie qui n’aura duré que 6 ans, mais qui a été tellement forte que j’ai certainement eu de la chance d’avoir comme merveilleux cadeau de la vie, toi, ma nona, qui était la plus tendre et la plus belle des  mamies.

Je me souviens de ton élégance avec ton tailleur noir et ton chapeau, personne ne portait mieux que toi cet accessoire. Comme s’il avait été inventé pour toi. Tes merveilleux cheveux noirs comme l’ébène et tes grands yeux noirs avaient la tendresse que tu pouvais offrir à la petite fille que j’étais. J’aimais être la seule de la famille à te comprendre, depuis ma naissance, tu as décidé de me parler dans ta langue natale. Nous avions cette complicité qui faisait si souvent enrager ma mère, je la soupçonne d’avoir jalousé la complicité qui nous reliait et que nous ne désirions pas partager.

Puis, est venu le temps du chagrin, lorsqu’il est parti, je n’ai jamais compris pourquoi je devais aussi être séparée de toi. Pourquoi tout à coup tu devenais une ennemie pour maman. Les grands sont idiots et n’ont pas la vision de l’amour comme peuvent l’avoir les enfants. Je repense à ce jour où je t’ai aperçue dans la rue, mon élan pour me jeter dans tes bras fut très vite contré par la main ferme de maman qui venait de m’interdire de courir vers toi ! Du haut de mes 7 ans je n’ai pas compris, mais j’en ai terriblement voulu à maman. Je venais de rentrer dans ce monde d’adultes que j’allais détester et dès lors je me suis toujours promis de ne pas être comme cela plus tard. Je ne serais jamais une adulte qui fait mal à un enfant.

Ce soir, j’ai erré dans un blog qui m’a fait penser à toi ma nona et je n’ai pas résisté à te dire par ces quelques lignes combien tu fais partie de ma vie, même si depuis tant d’années tu es partie rejoindre celui qui a fait que je suis aujourd’hui de nationalité Suisse, mais dans mon coeur, et grâce à toi, l’Italie bat la chamade et je n’oublie pas que tu m’as donné, non seulement mon physique, mais aussi mon caractère et je suis fière d’avoir dans mes veines, ton sang Italien !

 

7 Réponses à “Ma nona”

  1. delia dit :

    Bonsoir Canelle, je trouve touchant ton recit. Contente que tu aie trouvè du bon dans nos pages. Tu sais de quelle règion d’Italie était ta nonna? Pardon por le franòais imèprècis, mais surgit d’une passion et ce n’est pas du professionnel. J’espère te retrouver dans nos pages, si tu passes fais nous un coucocu. Delia

  2. FANETTE dit :

    Bonjour ma Chipounette
    Te voilà revenue dans le passé, toi, que se passe t il ??????
    Les adultes ont parfois des réactions débiles en cas de séparation et c’est un peu en partie pour cela qu’on ne me voit pas connectée en ce moment à cause de la bêtise humaine
    Tu as de bons souvenirs de ta nona tu m’en parles souvent, et au moin s ça, on ne peut pas te les enlever
    Ce sont des moments de bonheur
    bonne journée ma Chipounette
    bisous

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  3. binicaise dit :

    Voilà quelque chose qui m’étonne séparer un enfant de sa grand mère parce que les parents se séparent, une douleur que je comprends une partie de tes gênes viennent de cette Mamie c’est hélas un mal irréparable . Bonne journée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4. biarnes dit :

    Bonjour Hélène
    Tu as laissé ton coeur parler. Les grands se servent trop souvent des enfants pour assouvir leur rancoeur.
    Tes mots sont beaux et laissent deviner un amour que le temps, ni rien d’ailleurs viendra ternir.
    Bonne journée
    Gros bisous
    Marie-Pierre

    Dernière publication sur LE KIOSQUE DES MOTS : INFIDELES ?

  5. jcn54 dit :

    Un bel hommage à ta nona ma chère Hélène.
    Ta maman pensait punir sa mère en t’empêchant de la voir, mais elle t’a aussi punie…
    Je te souhaite un excellent après-midi, bisous Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  6. Bonjour Hélène,

    J’ai également eu ce coup de coeur lorsque Delia est venue à ma rencontre, car sans avoir de sang Italien dans les veines (du moins, d’après ce que j’en sais, car ma généalogie est assez compliquée : Antilles [avec son lot de métissage Africain et Amérindiens]- Métropole – Angleterre -Suisse [Alémanique ?] !!!), j’ai toujours été attiré par cette langue latine où l’harmonie se conjugue avec ce côté tellement expressif, qui va du drame à la joie et du bonheur à la tristesse…
    Maman a passé sa scolarité sous administration Allemande et a choisi « Italien » en deuxième langue, comme pour faire un pied de nez à Pétain.
    Cela n’a rien pour m’étonner, elle qui avait une amie juive à une époque où ce n’était pas bien vu, voire dangereux !
    Contrairement à l’Allemagne, le peuple Italien a su se libérer de celui qui l’avait opprimé, ce qui fit toute la différence dans la perception qu’avait Maman concernant nos amis latins…
    Elle garda toujours un amour pour ce Pays et son Peuple, et me chantait souvent cette mélodie chantée par des ouvriers Italiens, qui travaillaient loins de leur terre pour gagner leur vie, ne sachant trop quand ils pourraient de nouveau serrer contre eux ces proches qui leur manquaient tant :
    http://www.youtube.com/watch?v=u1QJwHWvgP8

    Ha ! Quand les adultes auront compris qu’il faut préserver les enfants, ne pas les mêler à leurs conflits, et surtout éviter de les prendre en otage (c’est un peu le secret de ma vie), l’Humanité aura fait un grand pas !!!

    Mais ça n’arrivera jamais, hélas : il faut être lucide, et composer avec nos âmes…

    Grrrrrrrros Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

  7. Ismeralda dit :

    Un très bel hommage à ta nonna…dans le fond: les grands parents sont les racines des petits enfants. J´aime beaucoup aller chez ma belle mère car c´est le seul membre des grands parents qui reste à ma fille qui n´a malheureusement pas pu connaître son grand père paternel et a peu connu ses grands parents maternels…mais je suis très heureuse qu´elle ait pu partager avec eux de merveilleux moments qu´elle garde enfouis dans son coeur. Elle conserve une grande tendresse pour eux et toujours un souvenir à leur égard!
    Bonne soirée, Hélène.
    Bisous Ismeralda

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog