Si on prenait le parti d’en rire

Posté par canelle49 le 8 mai 2012

Les caricaturistes ne sont pas en reste pour oser et oser rire, même des choses sérieuses, cela fait du bien !

undefined

 

Un François qui as bien de l’humour de là-haut !

undefined

 

AH!!!!!!! Ca c’est sûr !

undefined

Parce qu’il y avait un choix ?

undefined

Cela remplace avantageusement les psychotropes et cela a l’avantage, d’être gratuit !

 

Quand à moi, ce que je retiens, c’est que le peuple Français est très divisé, lorsque je vois le peu d’écart entre les deux candidats, à peu de voix près, ils ont choisi d’être mangé à la sauce Hollandaise et j’espère pour eux que la sauce prendra et ne tournera pas au vinaigre ! 

 

 

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

Naissance

Posté par canelle49 le 7 mai 2012

Je n’ai pas résisté à  vous partager ces magnifiques photos d’une famille hibou.

Naissance Foto-TDXURX7E

Dire que cette famille hibou, vit en ville de Genève et ne semble pas effarouchée par les passants qui viennent leur rendre une petite visite.

Foto-J6X3QZ7X

Les bébés sont au nombre de cinq, de vaies peluches, n’avez-vous pas envie de les prendre dans vos bras ?

Foto-S3MDZR4T

Merci à mon photographe préféré qui m’a offert ce merveilleux moment de bonheur !

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

Lina Carmen

Posté par canelle49 le 4 mai 2012

 

Lina Carmen Foto-DIKYRRTF

 

Une romancière encore inconnue qui va certainement vite se faire un chemin dans ce monde d’écrivain. Son livre m’a pris l’esprit et je ne sais pas où elle va chercher ses idées, mais en tous les cas, elle sait nous captiver et je vous conseille son livre.

 Nous avons dans ce petit monde « bloguestre » des talents qui n’ont rien à envier à certains écrivains à succès.

 Je me suis plongée dans ce livre catégorie science-fiction et lorsque je suis arrivée au mot fin, je me suis dit: et bien, pas si impossible, ce genre d’histoire, mais je n’en dirai pas plus, je vous laisse découvrir l’histoire qui pour moi est superbement bien montée et contée.

 Voilà une fois de plus je n’ai pas pu poser le livre avant le mot fin et si j’ai un seul regret, c’est que j’aurais voulu que cela continue encore et encore.

 Bravo Lina Carmen, tu m’as conquise et je ne peux que te dire, fonce, ne laisse pas ton talent se contenter d’un petit comité de lecteurs, frappe à toutes les portes, sans te résigner, il y a tellement de talents qui ont dû se battre pour enfin trouver un éditeur qui ont cru en leur talent.

 Moralité, le vrai dans tout ceci, c’est que notre monde n’est pas si loin d’être le monde que tu nous décris. Les clefs du bonheur sont en nous.

 J’espère vous avoir donné l’envie de vous plonger dans ce livre.

Lien de Lina Carmen : http://sflinacarmen.over-blog.com/

 

 

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

A toi, à elle

Posté par canelle49 le 3 mai 2012

Image de prévisualisation YouTube

Envie de lui dire combien lorsque j’entends cette chanson je pense à elle, je lui dédie cette magnifique chanson, je n’ai pas de mots plus beaux pour lui dire, ne laisse pas passer la chance d’être aimée, le coeur devient moins lourd, quand on est en amour ! Ses paroles te vont si bien ma Colinette, que peut-être, elles sauront te convaincre qu’à deux, tout est plus facile. Si moi je ne peux pas te convaincre et ce n’est pas faute d’essayer, j’ai espoir que les paroles de cette chanson te parlent mieux que je ne sais le faire !

Pour toi, mon amie, qui a le coeur gros et rempli de tristesse, ne laisse pas passer ta chance et je dirai plus encore, la provoquer, fait souvent que l’on a bien des surprises merveilleuses dans la vie. Si tu pouvais te convaincre comme tu essayes de convaincre les autres, ce serait merveilleux.

En pensant à toutes celles et ceux qui ne croyent plus à l’amour ! Jamais ne fermer son coeur à l’amour, avec le temps, toutes les blessures se referment et les cicatrices deviennent de plus en plus invisibles et lorsque l’amour frappe à la porte de nos coeurs, elles tentent de résister, mais c’est, peine perdue. 

 Merci la vie, merci destin, qui a mis sur ma route celui qui vient d’effacer tous mes chagrins, en m’ouvrant les yeux, je ne savais pas ce qu’était l’amour. Il n’était pas cette passion dévorante qui fait si mal, mais il est sérénité, amour et tendresse. Il n’est pas vain de laisser une petite chance à l’amour d’entrer dans nos coeurs, il n’est pas vain de croire encore que tout est possible, malgré la marque des ans, il n’est pas vain de penser que peut-être quelque part, il existe celui qui saura trouver la clef de notre coeur.

Ne jamais croire que tout est terminé, non, tant qu’on a un souffle de vie, la vie peut nous réserver de très belles surprises et tu es cette belle surprise, toi, qui sais aimer………… pour de vrai !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Pourquoi pas

Posté par canelle49 le 2 mai 2012

 

 Pourquoi pas Foto-OOPUYYCT

 

Comme le petit Poucet, jetant ses cailloux blancs sur son chemin,  ces petits cailloux blancs nous ramène inlassablement dans nos souvenirs.

Les souvenirs n’ont de valeurs que si on ose les regarder en face, sans avoir peur de se laisser emporter par le chagrin, les souvenirs sont-ils tous tristes ? Non, je crois que nous oublions bien trop vite les beaux souvenirs pour ne laisser la porte ouverte qu’aux mauvais moments que nous avons pu avoir dans le passé.

Pourquoi n’avons-nous pas le pouvoir de penser aux beaux instants de bonheur et ne laisser que les mauvais instants nous envahir l’esprit ?

Voilà peut-être pourquoi nous ne sortons pas de ce cercle infernal qu’est le passé et nous remettons sans cesse ces vieux 45 tours sur la platine.

Tourne, tourne, passé, sans cesse, tourne, ta musique est belle, mais tellement triste que je t’ai jeté un jour et j’ai pu enfin reprendre le bon vieux disque qui me chantait qu’il y avait de jolis souvenirs et que la musique que j’entendais était emplies de note d’amour et d’amitié.

J’ai su laisser au bord du chemin ce qui m’avait tant fait pleurer et depuis, il ne se passe pas un jour où, je ne suis heureuse de vivre. Quels sont les ingrédients qu’il faut pour laisser le bonheur entrer dans sa vie ?

 La recette, même si on ne veut pas, c’est de ne pas laisser la porte de son coeur se fermer et apprendre à regarder autour de soi, les soleils de la vie sont nombreux, ils s’écoulent, tel le ruisseau dans la montagne, entre chaque pierre du passé, puis au hasard du chemin, le ruisseau se forme de milliers de petits rus qui viennent se marier avec lui pour le faire grandir. Grandir c’est aussi accepter de regarder son passé avec sérénité.

Lorsque nous gardons en nous la force de regarder le passé, nous avons de si belles choses à découvrir, des sourires, au détour des chemins de la vie,  et qui sont des petites étoiles lumineuses qui nous apportent les moyens de ne plus errer dans le noir.

 Un seul regard peut tout changer dans la vie. Le regard est le miroir de l’âme et si on peut y lire, la tendresse et l’amour, n’est-ce pas cela le bonheur, laisser son coeur ouvert, alors qu’il est en miettes, cela prouve bien que tout peut arriver, même si l’on n’y croit plus.

J’ai envie de dire à celle qui a des bleus dans l’âme et qui n’y croit plus (elle se reconnaîtra) si tu erres dans la nuit, souviens-toi qu’il y a toujours quelqu’un qui va te tendre la main, ne laisse pas passer ta chance d’être aimée, le coeur devient moins lourd quand on est en amour. La vie te fait esclave de tes souvenirs, casse tes chaines qui t’attachent au poteau du passé.

L’avenir t’appartient, à toi de vouloir le vivre dans la joie et le bonheur ou dans la tristesse et le chagrin, toi seule peut tout changer !

Il n’est jamais trop tard pour aimer et être aimée, la vie ne s’arrête que lorsque nous avons ce foutu rendez-vous avec la grande faucheuse, avant, la vie nous appartient, alors pourquoi ne plus vouloir laisser entrer le bonheur ?

Est-ce humain de ne se souvenir que des tempêtes que l’on a pu traverser dans notre vie ? Ne serait-ce pas aussi judicieux de se souvenir du beau temps et des jours ensoleillés qui ont traversé nos vies.

Y croire encore, tant qu’on est vivant, la vie n’a pas de fin avant la fin, alors, cesser de vivre en vie, c’est fermer la porte de son coeur pour ne jamais plus laisser l’amour avoir une chance de venir frapper à sa porte.

Pour ceux et celles qui pensent que nous n’avons aucune chance de retrouver la tendresse et l’amour parce que les ans se sont dessinés sur nos visages, je crie de toutes mes forces, NON, l’amour n’a pas d’âge !

Le printemps est la saison qui voit la nature renaitre à la vie, comme peuvent renaitre nos coeurs endormis !

Le meilleur est toujours à venir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 11 Commentaires »

12345
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog