Ombre

Posté par canelle49 le 30 avril 2012

 

Ombre nosferatu

 

La ruelle était mal éclairée, elle avait accéléré son pas, sa peur et son angoisse montaient dans sa gorge. Elle avançait péniblement en voyant des ombres partout, la peur ne la quittait pas.

 

Pourtant, ce soir-là, elle entendait des pas derrière elle et cette ombre sur le mur de la maison n’avait rien à voir avec son imagination. Elle était certaine d’avoir entendu ces pas et avoir vu cette ombre.

 

Elle se mit à siffloter afin de faire partir la peur et se donner du courage, elle se traita de trouillarde, mais pourtant son angoisse ne partait pas.

 

Le monde de la nuit, lui avait toujours fait très peur, si sa maman lui demandait d’aller chercher des confitures dans la cave, c’est toujours en sifflotant ou en chantant qu’elle allait dans la cave et elle n’osait pas dire à sa mère sa peur d’aller dans cette cave. Elle y entendait toujours de drôles de bruits et elle y voyait souvent cette ombre qui lui faisait si peur. Pourtant jamais rien ne venait lui donner des preuves que quelqu’un la surveillait dans cette cave et son petit frère qui connaissait sa peur se moquait souvent d’elle, mais ce n’est pas pour autant qu’il acceptait de l’accompagner, courageux, mais pas téméraire………..

 

Un jour, pourtant, elle prit le parti de dire à sa mère son angoisse d’aller à la cave, car elle était certaine, dans la cave, il y avait quelqu’un et chaque fois qu’elle allait chercher des confitures, elle voyait son ombre sur le mur et entendait des pas.

 

Ce soir-là, sa maman descendit avec elle pour voir ce qui lui faisait tellement peur.

 

Elles entrèrent toutes les deux dans le couloir mal éclairé de la cave et là, interdite, elle montra à sa maman les ombres, car il y en avait deux ce soir, deux ombres qui se dessinaient sur le mur.

 

Tout comme ce soir-là, où elle comprit enfin que l’ombre sur le mur était la sienne et que les pas qu’elle entendait résonner dans la nuit, étaient les siens, elle comprit tout à coup que dans la ruelle, c’était aussi son ombre qui se dessinait sur les murs et ses pas qui résonnaient dans la nuit.

 

Les peurs de son enfance venaient de ressurgir dans son esprit, lorsque la peur vient, on voit ce qui n’existe que dans son imagination.

 

La peur n’évitera jamais le danger, alors cessons d’avoir des peurs irraisonnées, la vie doit se vivre, sans peur, se tromper et aller dans le mur, et alors, de toute façon c’est humain et même si on peut en souffrir, on guéri. Laissons toutes ces ombres s’amuser de nos peurs, la vie est belle et laisser ses peurs devenir une prison pour ne pas oser, n’est pas la solution.

La peur est souvent l’imagination de notre moi intérieur, se débarrasser des ses peurs, c’est aussi s’ouvrir aux autres, sans conditions et sans se poser de questions.

 

 

 

9 Réponses à “Ombre”

  1. la peur est souvent incontrôlable, difficile de s’en séparer !

  2. jcn54 dit :

    La peur n’évite pas le danger bien sûr, mais c’est une réaction normale et l’on a beau se raisonner on a toujours peur un moment ou l’autre…
    Bisous, bonne journée Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  3. FANETTE dit :

    bonjour ma Chipounette
    Et oui l’ombre faite grace à la lumière quand on est petit on ne sait pas ce que c’est et on se fiche des trouilles pas possible
    belle journée à toi
    bisous

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  4. binicaise dit :

    La peur est irraisonnée sinon nous n’aurions pas peur, quand les choses sont ananlusées elle n’effraient pas dans bien des cas . mais l’angoissé ne peut comprendre cela.
    Bonne journée Héléène bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  5. envolesmoi dit :

    Encore une fois je ne vais pas te contredire……….. C’est exact……….. Rien que la photo j’ai eu peur lol!!
    Bisousssssssss

  6. Bonsoir Helene,
    c’est la peur de l’autre, sa différence, qui apporte la xénophobie et l’intolérance.
    Vaincre ses peurs, c’est s’ouvrir l’esprit !

    Un texte réaliste qui apporte la réflexion.

    Gros bisous.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

  7. buffalo schuhe dit :

    Génial!
    Bisous
    Zina

  8. arnoux dit :

    Une image comme la tienne reflétant l’ ombre est déjà une bien belle façon de nous mettre dans l’ ambiance!
    oui, je suis bien d’ accord avec toi ne pas vivre dans la peur mais nous ne pouvons pas toujours nous raisonner lorsque l’ angoisse monte surtout la nuit parce que les lumières de nos âmes s’ éveillent et que nous sommes confronté à notre soi intérieur!
    se regarder n’ est pas aisé!
    lorsque l’ on vit avec un peu d’ inconscience comme celle des enfants la vie est plus belle
    si notre conscience est lumineuse elle peut éclairer notre chemin de jour comme de nuit
    qu’ en pense tu?

  9. eultreia1 dit :

    Chère Hélène,

    Comme toi, mon ombre projetée ne me fait plus peur, même si elle est bien réelle et non une illusion. Nos peurs viennent d’un danger réel ou imaginé et sont de nature affective. Maintenant que tu sais pour la cave, es-tu sûre de ne plus avoir peur quand tu descends chercher des confitures ?
    La peur de souffrir et de mourir est légitimée par leur réalité impitoyable.

    Gros bisous.

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog