Le pouvoir du coeur

Posté par canelle49 le 25 avril 2012

Le pouvoir du coeur cygnes-coeur

 

 

Toi Bob l’éponge, tu penses être le seul qui absorbe tout et bien non, j’en connais bien d’autres qui absorbent le malheur des autres et qui un jour craquent et vont se réfugier dans leur petit coin et en cet instant, qui est là pour tous ces Bob l’éponge ?

Joindre l’utile d’aider les autres en ayant le bonheur en soi, n’est jamais simple et regarder avec son coeur c’est aussi savoir prendre les peines des autres qui font à la longue que le coeur déborde, il ne peut pas contenir plus que son contenant !

Tiens……… ne serait-ce pas mathématique le contenu du contenant ? Enfin, bref revenons à nos moutons……..Décidément ne sommes-nous pas tous devenu les moutons de la société ?

Allez…………. cesse ton délire toi ! Revenons à nos éponges alors. Etre une éponge c’est prendre de pleins fouets les choses de la vie qui nous font mal et c’est peut-être aussi savoir écouter les autres sans devoir toujours leur donner des leçons, mais juste les écouter, mais en même temps, comment faire pour ne pas laisser son coeur souffrir. Peu importe d’ailleurs, on peut toujours se relever et se dire que sur cette terre il y a tant de malheur qu’on n’y pourra jamais rien changer, pourtant une petite goutte de temps en temps, une petite goutte de mots pour aider, ce n’est pas grand-chose, une petite goutte d’amour distribué pour chacun c’est si peu de chose, une petite goutte de larmes sur nos joues, ce n’est pas grand chose, prendre une petite peine de l’autre dans son coeur, ce n’est pas grand chose.

S’enfermer dans une tour d’ivoire pour ne pas voir la tristesse qui peut nous entourer cela ne s’appellerait pas, de l’égoïsme ?

L’égoïsme est un sentiment qui allie l’envie et la jalousie qui en découle. Pourquoi vouloir ressembler aux autres et vouloir ce qu’ils possèdent à tout prix. Pourquoi envier ceux et celles qui ont ce que l’on n’a pas. Toutes ces personnes qui s’enferment eux-même dans une prison et qui bataillent toute leur vie pour posséder plus, de plus en plus, afin d’être des élites, croyent-ils pouvoir marcher la tête plus haute que ceux qui n’ont rien ?

Mirage que tout ceci, car ils n’achèteront jamais la vie et l’amour, bien sûr ils pourront se payer tout ce dont ils ont envie et après que leur restera-t-il, lors de leur dernier voyage, personne n’a jamais vu un coffre-fort derrière un cercueil. Pour moi, toutes les richesses du monde ont un nom et ce sont l’amour, la santé et le bonheur de sa famille et de ses amis (ies) le reste n’est que bagatelle, je sais que de l’argent il en faut pour vivre, mais comme je n’ai qu’un estomac à nourrir et pas deux, je n’ai que peu de besoin !

La fortune que je possède n’a pas la peur de la bourse, car jamais personne ne pourra me l’enlever et lui donner moins de valeur, la fortune que je possède est certainement en moi pour toujours et c’est la santé et l’amour que je peux donner à tous ceux qui croisent mon chemin. On me dira et oui, mais que reçois-tu en retour et je répondrais tout simplement, que savoir regarder avec son coeur c’est recevoir la lumière et sortir de l’ombre, n’est-ce pas déjà beaucoup ?

Ne jamais laisser sur le bord de la route celui ou celle qui a du chagrin, ferait de ce monde, un monde meilleur et certainement le bonheur de tous, car donner, c’est de toute façon recevoir et ce n’est que du bonheur !

 

9 Réponses à “Le pouvoir du coeur”

  1. jcn54 dit :

    Écoutons toujours ce que nous dit notre cœur, et le monde ira mieux…
    Bisous, bonne journée Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  2. binicaise dit :

    Tu sais Héléne ce que tu dis là n’a pas de prix tu as raison, mais je découvre dans la communauté de notre blog beaucoup d’amitié, de compréhension . Ceux qui peuvent penser que l’argent est tout seront bien malheureux un jour….Ne pas avoir le mininum pour vivre simplement est bien triste, mais ceux qui en veulent toujours plus n’ont pas conscience que c’est au détriment des autres ….que le gâteau n’est pas extensible. La vraie richesse est celle du coeur comme tu le dis .
    Bonne journée bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  3. envolesmoi dit :

    Une personne exceptionnelle est en toi,
    Il y aurait bien moins de malheurs sur terre,
    Si tout le monde raisonnait comme toi,
    Aujourd’hui serait plus beau qu’hier…

    Je t’embrasse

  4. FANETTE dit :

    Coucou ma Chipounette
    Parfois le coeur a mal, il est brisé, cassé, blessé, humilié, contrarié, mais la tête elle, continue de tourner, et on continue à aider, peu importe qu’on se fiche de nous, peu importe qu’on nous dise « tu vois pas que c’est peine perdue, tu vois pas qu’on profite de toi  » combien de fois j’entends cela dans ma vie, combien ????? Je ne saurai le dire !!!!!!!!!!!!!!! Alors oui, on joue les égoïstes, l’espace d’un instant pour se blottir dans sa tour d’ivoire (je connais quelqu’un qui t’a inspirée) :lol: , juste histoire de reprendre des forces, de l’énergie, histoire d’avaler les vacheries, d’intégrer la misère, pour se dire que tout compte fait on n’est pas malheureux. Alors oui, j’avoue être égoïste souvent, à cause justement de toutes ces blessures qu’il me faut ingérer et digérer, mais, l’important c’est que je puisse (en tout cas MOI) continuer à aider, écouter. Parce que dans ces moments là tu vois, je suis UTILE j’ai juste la sensation de servir à quelque chose. Peu importe qu’on ne m’aime pas, peu importe qu’on me critique (et là je ne devrait pas avoir froid l’hiver, vu la couche :lol: )peu importe qu’on me blesse, qu’on me touche, qu’on me fasse mal à moi, c’est rien ça, ça passera comme tout le reste, l’important c’est qu’on ne touche pas ni à ma famille, ni à mes ami(e)s parce que là je suis A BO MI NA BLE
    L’important et je continuerai quoiqu’il m’en coute à donner, écouter, aider et surtout AIMER
    Voilà ma Chipounette et merci encore à toi d’être là et d’avoir écrit ce texte ou je me reconnaît un tant soit peu
    Gros bisous


    Dernière publication sur FANETTE : lll

  5. le monde serait tellement plus beau, si plus de personnes résonnaient comme toi, avec du coeur !

  6. Fanny dit :

    je trouve votre texte vraiment magnifique… bravo

  7. arnoux dit :

    Coucou ma belle
    et bien pas étonnée du tout de lire un tel article
    oui, parfois nous avons besoin de nous recueillir un peu mais perso c’ est pour pardonner!
    ne plus penser a celui ou celles ou ceux qui nous ont accablé!
    parfois nous nous disons que même la famille peut décevoir mais oui
    lorsque nous pensons bonheur du coeur et richesse de posséder en soi l’ amour
    nous sommes tout a fait en décalage avec nos fréres soeurs qui ne vivent pas de la même façon ne pas envier c’ est plus simple
    si j’ ai c’ est chouette si je n’ ai pas tant pis ne p

  8. arnoux dit :

    Coucou ma belle
    et bien pas étonnée du tout de lire un tel article
    oui, parfois nous avons besoin de nous recueillir un peu mais perso c’ est pour pardonner!
    ne plus penser a celui ou celles ou ceux qui nous ont accablé!
    parfois nous nous disons que même la famille peut décevoir mais oui
    lorsque nous pensons bonheur du coeur et richesse de posséder en soi l’ amour
    nous sommes tout a fait en décalage avec nos frères sœurs qui ne vivent pas de la même façon ne pas envier c’ est plus simple
    si j’ ai c’ est chouette si je n’ ai pas tant pis ne pas vivre au dessus de ses moyens trop souvent n’ est pas une mince affaire!
    serais ce génétique non bien sur!
    les rillettes me satisfont et vous!
    gros bisous mon amie
    et belle soirée a toi a bientôt!

  9. eultreia1 dit :

    Bonsoir Hélène,

    Merci pour ta leçon de vie. Tu es quand même « une égarée » dans notre pauvre monde mais pendant quelques instants tu nous fais miroiter un monde idéal, un paradis redevenu terrestre et comment ne pas t’en remercier.

    Je suis allé voir à « Tour d’ivoire » :
    Monter, se murer, rester dans sa tour d’ivoire :

    « Je sens le besoin de vivre dans un monde à part, en haut d’une tour d’ivoire, bien au-dessus de la fange où barbote le commun des hommes (FLAUB., Corresp., 1871, p. 280)»

    Tu ne vois pas la fange, angélique Hélène.

    Bisous
    Claude

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog