• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 19 avril 2012

Le retour de Kanghaï

Posté par canelle49 le 19 avril 2012

Le retour de Kanghaï Foto-JRPA3HUK

Un merveilleux conte de fée animalier.

Elle était partie vivre sa vie en faisant le désespoir du fauconnier, la liberté avait été plus forte que l’appel de celui qui l’élevait. Elle avait pris son envol afin de visiter le monde, l’aigle royal femelle, venait de goûter à la liberté et c’est certainement enivrée de ce bonheur d’aller au-delà de l’horizon, aidée des vents ascendants, ce qui lui avait permis de s’élever très haut dans le ciel, elle prit la décision de voir le monde.

Plusieurs personnes la signalaient de l’autre côté de la frontière, puis, parfois, de retour dans notre région, elle pouvait être reconnue par son émetteur et il était certain qu’elle volait parfois, dans la région, puisque son fauconnier avait un signal.

Je me suis prise si souvent lorsque j’étais en promenade de regarder le ciel afin de voir si je l’apercevais et je faisais souvent, un rêve,  pouvoir la faire venir sur moi, alors j’avais pour habitude de prendre mes gants, au cas où!  Il est permis de rêver non ?

Imaginez, quel bonheur, de pouvoir réceptionner un oiseau si grand et si majestueux.

Début avril elle était signalée près de Montélimar, puis le miracle est arrivé. Le fauconnier de Sion s’est rendu sur place, dans un gîte rural dont les tenanciers détiennent aussi des rapaces.  Kanghaï, attirée par une carcasse de poulet s’est posée chez ce fauconnier qui s’est approché d’elle et c’est tout naturellement qu’elle est venue se poser sur son poing ganté. 

Il ne restait plus qu’au fauconnier de Sion d’aller rechercher Kanghaï qui allait faire le retour en voiture. Nous aurons à nouveau le bonheur de voir Kanghaï voler dans la ciel valaisan ! 

Nous ne saurons jamais ce que Kanghaï a vécu, mais certainement qu’elle a vécu de très belles aventures et je me demanderai toujours………. si d’aventure, elle avait rencontré Monsieur aigle, aurait-elle reposé ses serres sur la main de l’être humain et aurait-elle été plus heureuse en liberté totale.  Deux mois de liberté pour elle et deux mois d’angoisse pour son fauconnier, mais tout est bien qui finit bien et elle sera la vedette, à n’en pas douter, lors de ses sorties dans le ciel Valaisan.  

Foto-TQ6RAUUG

 

 topelement

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog