Combien feras-tu encore de victimes ?

Posté par canelle49 le 3 avril 2012

Image de prévisualisation YouTube

Parfois, la vie fait que l’on ne peut pas, ne pas crier son dégoût et sa rage d’apprendre que dans la vie, le pronostic d’une jeune femme, maman de deux merveilleux petits et qui a toute la vie devant elle, n’a que pour futur, une maladie annoncée. Une saloperie de maladie qui n’a pas de guérison possible, mais qui tenaille si fort la personne qui s’engage dans ce parcours du combattant, qu’elle sait perdu d’avance et pourtant l’espoir est encore la meilleure arme pour survivre.

 

Tout d’abord, elle prend sa victime par traitrise et s’enlise doucement dans son quotidien, sournoisement, elle prend pour quelques jours la fuite et revient plus fort qu’avant, pour se rappeler au bon souvenir de la victime. Toutes peuvent témoigner de ces couteaux qui broient leur intérieur, elle ne le sait pas encore, car l’ennemie n’est que naissante, elle sait simplement, qu’elle arrive doucement, sournoisement, par quelques petits signes. Cette chose peut être annoncée par bien des prémices et elle lui a donné rendez-vous pour………………….le rendez-vous n’est pas précis, la médecine lui annonce son arrivée en disant qu’il n’y a pas de règles……………..

 

Foutaise que tout cela, quelles règles ? Ne pas pouvoir dire quand elle apparaîtra pour la détruire, ne pas pouvoir lui dire qu’on peut peut-être, avant que cela n’arrive, la combattre. La seule chose dont elle est certaine, c’est que ce dont elle souffre est l’annonce à coup sûr, de cette maladie, puisqu’elle a le syndrome des jambes sans repos.

 

De nos jours, on peut reconnaitre les prémices de son arrivée simplement en disant, voilà ce que l’on peut vous dire, c’est que la finalité de tout ce qui vous arrive et selon les analyses, cela doit finir comme cela, il faut vous attendre d’être atteinte un jour de la fibromyalgie !

 

Dimanche, j’apprenais qu’elle devra vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête et en rentrant,  je lis celle qui est atteinte par cette terrible ennemie qui fait des ravages dans le corps de ceux et celles où elle s’est installée.

 

Ce n’est pas une maladie mortelle, mais c’est une maladie qui n’a été reconnue par la médecine qu’en 1992 et encore de nos jours, certains médecins la nient, il préfère parler de maladie imaginaire, dû à la dépression ! Quelle est cette horreur, (erreur)  médicale. Qui peut nier une maladie dont tellement de gens souffrent et qui doivent, non seulement se battre contre elle, mais se battre contre tous ceux et celles qui croyent que cela n’existe que dans l’esprit !

 

Un jour, peut-être que les chercheurs se pencheront sérieusement sur cette maladie qui n’atteint pas le cerveau, mais bien le corps et qui décharge son venin sans que personne ne puisse la retenir !

 

Devant la souffrance des malades, ayons au moins le respect de comprendre et d’accepter que tous ces malades ne soient pas des fabulateurs et que leurs souffrances sont bien réelles !

 

A toi, ma nièce, qui devra vivre avec elle………………

 

A toi, Lorette, qui vit avec elle, depuis tellement d’années……………………….

 

 

6 Réponses à “Combien feras-tu encore de victimes ?”

  1. FANETTE dit :

    Coucou ma Chipounette
    Tu vas faire la fête et tu reviens avec de mauvaises nouvelles wharfffffffffffffff
    Je ne connais pas trop cette maladie, mais il y en a tant d’autres avec elle qui ne sont pas reconnues, celles qu’on appelle plus communément les maladies rares grrrrrrrrrrrrr Tout cela parce que le nombre d’atteints n’est pas suffisant pour y laisser un peu de temps et d’argent pour trouver LE traitement
    Courage alors à ta nièce elle va en avoir besooin
    belle journée à toi
    gros gros bisous

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  2. jcn54 dit :

    Une terrible maladie ! Je connais Lorette qui est de Lorraine s’agit-il de ta nièce ?
    Bisous, bonne journée ma chère Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  3. laure dit :

    Merci encore ma douce amie de ce partage sur ton blog
    de ce que l’ on nomme fibromyalgie et son cortège
    une saleté qui mets tant d’ années pour connaitre un diagnostique mon dieu!
    que la science, le gouvernement nous donnent les moyens pour combattre,
    j’ ai été licenciée pour inaptitude physique totale et définitive en 2008 sans indemnités pour motif dépression
    et bien non la fibro était là planquée depuis des années,
    le résultat des toubibs sourds… des médecins conseils sécu vont vous donner tort, et voilà une pension de 650 euros a rendre a l’ état lorsque je disparaitrai a hauteur de ce que l’ on m’ a avancé
    est ce une vie non!depuis l’ âge de 38 ans que je crie j’ ai mal je suis ko et dors trop! je suis active mais mon corps ne suis plus!
    une injustice tout simplement!
    j’ ai tout entendu …..mais le fait de refuser les antidépresseurs, les anxiolitiques, les somniféres, les anti épileptiques a fait dire que la dépression n’ existait pas! enfin, il faut tenir bon et aller ou l’ on nous conduit vers  » un traitement multidisciplinaire! en centre durant un an voir plus je n’ ai pas tenu le coup plus longtemps car faire du sport du rameur de la muscu est ce que l’ on se moque de nous!

    oui, incompréhension totale, on pousse nos muscles jusqu’ au bout pour voir un jour les micro déchirures que cela provoque! a présent on sait que c’ est un virus qui s’ infiltre dans nos cellules, une anomalie du système nerveux central
    une défaillance hormonale!

    je te dis un grand merci pour cet article en diapo excuses moi je ne sais plus comment faire alors merci d’ être venue en aide a celle qui combat et qui se battras jusqu’ au bout
    merci a toi a tous ceux et celles qui passeront là chez toi écouté cette chanson qui ne peut laisser insensible les gens vous dirons je comprends faux
    personne ne peux piger il est vrai que d’ autres maladies comme le dit fanette existent aussi, mais celle ci est incomprise du corps médical et pourtant reconnue!

    le nombre augmente sans cesse posons nous les bonnes questions: si demain c’ était vous comment feriez vous?

    aidez nous a faire accepter ce que nous devenons avec elle dans notre vie! une guérison prochaine les médecins m’ ont dis dans 10 ans nous saurons exactement! en attendant combien de gens de femmes sont enfermées en psy pour suicide car elles ne peuvent plus accepter ce qu’ elles sont devenues!

  4. binicaise dit :

    J’avais comme tous entendu parler de cette vach…. de maladie mais je ne connaissais pas son mode de développement et surtout ses origines. Si un jour on arrive à comprendre ce qui la provoque alors oui il y aura de l’espoir mais en attendant je comprends Laure et toutes les personnes qui souffrent sans être entendues.
    Bonne journée merci pour ce texte qui met en avant une maladie encore peu connue…Bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  5. eultreia1 dit :

    Bonsoir Hélène,

    Un article bien fait sur la fibromyalgie, qui peut orienter une thérapeutique efficace. Elle est classée dans les maladies rhumatologiques (voir en CHU un médecin spécialisé dans cette affection); les centres anti-douleurs peuvent aider : sinon guérir la maladie, au moins proposer des traitements symptomatiques à effets secondaires mineurs.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fibromyalgie

    Bonne chance pour elle.

    Bisous.

  6. Cette maladie est également ma compagne. Qui m’a été diagnostiquée en 2007 après des années de douleurs et des dizaines d’examens sans réponse. En apprenant cette nouvelle, j’ai été autant effrayée que soulagée. Puis je me suis dit que je ne voulais pas devenir une maladie.
    J’ai modifié mon cadre et mon rythme de vie, ce qui m’a procuré un sommeil un peu plus paisible et réparateur, j’ai adopté un régime alimentaire très sain, un mode de vie très sain aussi : vie en pleine nature, yoga, beaucoup de méditation, écriture, engagement personnel auprès de personnes en difficultés socio-affectives, et tout un travail de reconstruction et développement personnels.
    Ce qui a fini par non pas me faire moins souffrir, mais m’a permis de connaître des périodes où je peux vivre ces douleurs.
    Et par faire dire à mes praticiens que tout cela avait quelque peu fait régresser la maladie. Ce que je peux constater.
    Courage à celles et ceux qui ont hérité de cette terrible maladie. Avec d’autres précédentes pathologies, j’ai découvert que je ne devais pas rester seule, et qu’en me rapprochant de personnes qui souffraient des mêmes maladies que moi, nous étions chacune plus fortes !
    Mon occupation principale ? c’est prendre soin de mon mental ! et il va fort bien ! le reste est bien obligé de suivre, peu ou prou…
    Amitié bises
    @+ michelle

    Dernière publication sur La vie est trop courte pour être petite... : Image... c'est mercredi !

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog