Ô rage, Ô désespoir, Ô politique ennemie

Posté par canelle49 le 28 mars 2012

Ô rage, Ô désespoir, Ô politique ennemie  689g

Retrouver l’envie de jongler avec les mots. Qui a dit que la vie continuait, malgré tout ?

 

Oui, la vie continue malgré tous les drames qui peuplent notre monde. Il faut un peu de temps disent certains, laisser le temps au temps, disent d’autres, moi je veux bien, mais peut-on oublier l’histoire du monde ?

 

Non, jamais on ne peut oublier les monstruosités perpétrées par les nôtres et oui,  je dis bien par les nôtres, ce sont des humains comme nous, des êtres faits de chair et de sang, nos frères qui ont commis le pire !

 

Alors comment ne pas se sentir touchés au plus profond de nous et  même, de nous sentir coupables……………….

 

Coupables de laisser les dérives de notre société se produire, sans tous crier contre les médias, les hommes politiques qui se servent de l’horreur pour faire leur pub. Comment faire pour contrer ces gens ?

 

Je n’ai une fois de plus pas de réponse. Je ne sais pas s’il faut censurer les journaux, les médias télévisuels ou continuer de s’abreuver de ces polémiques imbéciles et sans intérêt !

 

Je ne sais pas si c’est mieux de ne plus écouter les hommes et femmes politiques, ainsi que les journalistes, qui nous relatent les faits en posant les questions qui fâchent ou de continuer de s’abreuver de tous ces politiciens  et journalistes, qui ne respectent plus rien !

 

Finalement, je ne comprends pas pourquoi nos médias continuent de nous abreuver de nouvelles concernant ce monstre sans nom. Pourquoi maintenant, on s’inquiète de savoir où va finir son corps ? Je ne sais pas si on en fait trop ou pas assez, ce que je sais c’est que je ne peux plus comprendre notre société et finalement je me demande si ce n’est pas notre société qui engendre de tel monstre ?

 

Se servir d’un drame pour attaquer ceux qui sont au pouvoir, on voit bien là que l’avidité du pouvoir fait dire n’importe quoi. Dans un moment où tous devraient unir leurs forces pour faire en sorte que de tels actes ne puissent jamais se reproduire, non, au contraire, la facilité d’attaquer les hommes et femmes qui gouvernent est tellement mieux pour se blanchir et se montrer tellement parfait, que le peuple ne pourra que choisir ceux qui ne sont pas en place.

 

Alors que tous ceux, qui, aujourd’hui, rendent  responsables ceux d’hier, fassent mieux et j’espère pour eux qu’ils en seront capables. Dignes……….. Comment être digne lorsqu’on se sert de la vilénie de ce monde pour prendre le pouvoir ?   Ce n’est pas en faisant des campagnes de haine de l’autre qu’on peut être capable de penser au peuple qui attend autre chose  que des règlements de comptes et de petites paroles mesquines et sans intérêt.

 

L’ombre de la crise qui n’est en tous les cas, pas terminée, planera encore dans quelques années et tous ces donneurs de leçons qui auront peut-être pris le pouvoir,  devront bien se rendre compte que de gouverner un pays, ce n’est pas seulement de faire des polémiques et de dénoncer les autres, mais bien de prendre de lourdes responsabilités sans avoir droit à l’erreur.  Feront-ils un bilan de leurs actes, comme ils le demandent à celui qui était en place, avant eux. Non, bien sûr que non, on ne demande pas aux autres ce que l’on ne demandera jamais à soi-même, ainsi est fait l’humain !

Le proverbe qui dit : voir la paille dans l’oeil du voisin et pas la poutre qui est dans le sien…………………………..est vraiment d’actualité !

 

Faites comme je dis pas comme je fais !

 

 

 

 

 

 

7 Réponses à “Ô rage, Ô désespoir, Ô politique ennemie”

  1. jcn54 dit :

    Je ne sais qui a bien pu dire cela, mais effectivement bien ou mal la vie continue malgré tous ces événements et faits que nous subissons…
    Bisous, bonne journée Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  2. FANETTE dit :

    Coucou ma Chipounette
    Bien sûr que c’est notre société qui engendre des monstres de la pire espèce, mais est ce bien une raison pour en faire l’éloge, est bien une raison pour en faire un « matyr », est ce une raison pour en parler encore et encore ? on entnd plus que ça maintenant dans les médias, il faudrait regarder le temps qui lui est consacré tiens, Beaucoup de gens par le monde sont dans la M…….. est ce qu’on en fait pour autant des assassins d’enfants ????? Non !!! Bien souvent ces gens là respectent la vie, quelqu’elle soit !!!!!!!!!! La vie est précieuse, les enfants aussi !!!!!!!!!!!!!!!!
    On a oublié que maintenant c’était à la justice de faire son travail, et comment peut elle bosser comme il faut dans un tel cararnaum
    Les politiques se tapent dessus à tout va sans avoir à se soucier de ce que pensent leurs concitoyens. Comment le monde peut t il aller comme ça ?????
    Alors soyons nous aussi nous même et aimons nous les uns les autres après tu sais ce que je dis ? Vogue la galère !!!!!!!!!!!!
    belle journée à toi
    J’ai des problèmes de planification et pour le coups personne ne vient
    bsisou

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  3. binicaise dit :

    Je rejoins Fanette aimons nous les unes les autres, n’écoutons pas les chants de haine et les phrases qui sigamtisent une partie de la population francçaise, que certains le veuillent ou non c’est ainsi… La France fille ainée de l’Eglise c’était peut être le cas, maintenant nous sommes laique….et les religions sont multiples et bien malin celui qui dira laquelle est la meilleure …..celle qui ne parle que de s’aimer les uns les autres …..sans pensée de couleur d’origine et qui laisse à chacun son libre arbitre, sans le contraindre à faire comme je te dis mais pas comme je fais ….Bonne journée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4. Bea dit :

    Bonjour Hélène,
    c’est encore trop d’honneur que l’on fait à ce monstre, que de parler encore et toujours de lui à la télé, radio etc…les médias en font toujours trop et activent la psychose des gens.
    Tout ce tintamarre me fatigue ; Il faut cependant que chacun de nous et surtout nos politiciens , en tirent de justes leçon et conséquences pour l’avenir.

    Bon après midi à toi Hélène
    béa

  5. si les médias apprenaient à ne dire que ce qui est essentiel, il y aurait certainement moins de polémiques à propos de tout et de rien.

  6. Bonjour Helene,

    Le système sociétaire est mis en place par des hommes cupides et avides, une fois leur mandat terminé, ils ne sont tenus en rien pour responsable des dégâts commis. Ils prennent leur ticket doré de sorties et le suivant n’a plus qu’à faire du bricolage avec les moyens dont il croira disposer.
    Le problème ne vient pas de la diffusion de l’information, mais en ce qui concerne les actes terroristes, dont la monstruausité peut servir de cheval de bataille dans des campagnes électorales, il trouve son mal dans l’éducation.
    Sommes-nous tellement endoctriné que nous ne savons plus faire la part des choses, mais où est donc passé notre « bon sens » ?

    Un bel article Helene, qui nous fait réfléchir sur les droits et les devoirs des « êtres humains » que nous sommes.

    Gros bisous et au plaisir de te lire.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

  7. eultreia1 dit :

    Bonsoir Hélène,

    Où allons-nous ? Là où on nous emmène, sans résister, sans protester, comme des moutons…
    Défaillance des parents, des enseignants, des religions,des institutions comme l’armée, du sens civique, des devoirs envers autrui.Tout est dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (2 déclarations à 160 ans d’intervalle). La course au profit est maximal et sans délai.
    On a sans doute les hommes politiques et les médias qu’on mérite, puisque c’est nous qui les choisissons.
    Le droit à l’information est un argument fallacieux ; en son nom, on peut tout dire et tout montrer. Les médias nous donnent des modes d’emploi pour les actes les plus sordides et les banalisent en les ressassant.
    Les hommes politiques, ou malhonnêtes ou dépassés, s’éloignent des préoccupations des français; aller sur les marchés serrer des mains, dans des quartiers choisis, vidés de leurs habitants, entourés de gardes du corps est une foutaise.
    Le chômage s’aggrave, les logements restent à l’état de projets (l’abbé Pierre, prêtre et député a essayé en vain , en 1954, de réveiller les consciences), les milieux financiers triomphent et les richesses ne sont pas partagées.

    L’espoir ? Notre jeunesse !

    Bisous.
    Claude

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog