Remettre les pendules à l’heure

Posté par canelle49 le 11 janvier 2012

 

Remettre les pendules à l'heure Foto-UDNJVV4P

 

 

Je lis vos commentaires et je pense à l’avenir, non, je ne suis pas négative et heureusement, mais je vois que c’est de plus en plus difficile de se soigner et que la médecine partout dans ce monde devient une médecine à deux vitesses.

Je vais vous expliquer pourquoi dans mon petit pays qui n’a pas de sécurité sociale, mais qui a des assurances privées obligatoires, bien entendu, donc pas question de ne pas s’assurer. Depuis quelques années, le prix de l’assurance maladie à prit l’ascenceur. De plus, le coût d’une assurance-maladie, dépend du canton d’habitation, alors autant dire que nous ne sommes pas logés tous à la même enseigne. J’ai quitté un canton qui était, pour l’assurance-maladie, 40 % plus cher que dans mon nouveau canton et malgré cela, si je n’avais pas fait une franchise de 2.500 francs (2000 E), oui vous avez bien lu, si je n’avais pas une telle franchise, je ne sais pas comment je pourrais payer mes primes mensuelles. Moralité, le riche peut aller chez son médecin pour un oui ou un non, car, il a une franchise dérisoire, alors que ceux qui ont une grosse franchise, ne vont pas, pour les dames, voir leur gynécologue, car tout est à notre charge et lorsqu’on a un budget serré, on se passe d’aller dépenser plus de 100 frs (90 E) pour un contrôle. Inutile de dire qu’un contrôle chez son généraliste, on s’en passe aussi.

Voilà, où, nous en sommes, nous aussi en Suisse. Nous avons eu, il y a quelques années, la possibilité d’avoir une assurance unique, genre sécurité sociale et bien mon peuple à choisi de dire non, allez comprendre pourquoi……………. Le parti socialiste va à nouveau nous permettre de voter sur la question et j’espère que le peuple, cette fois, va voter en masse et accepter cette caisse unique. Il faut que ces caisses-maladies, ne puissent plus se faire des bénéfices monstrueux, malgré leur dire, sur le dos du peuple.

Quoi faire pour changer notre mode de vie ? Comment aller contre tous ces capitalistes qui tiennent le monde entre leurs mains ? Je ne vois qu’une possibilité pour l’instant et c’est donner nos voix aux partis de gauche, comme le parti socialiste. Je n’ai pas toujours été de gauche, bien au contraire, mais avec le temps, j’ai bien compris que je n’avais pas bien choisi mon camp et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et bien j’ai changé d’avis. J’ai compris qu’en étant une employée si je continuais à donner ma voix aux partis patronaux, je me mettais moi-même dans la fournaise de la peur des lendemains. Voilà comment un jour, on peut ouvrir les yeux sur ce monde et comme on dit : mieux vaut tard que jamais.

Ceci étant dit, je reste positive et je suis certaine que nos jeunes seront moins idiots que nous ne l’avons été, ils ne feront pas confiance à tous ces hommes et femmes des partis bourgeois qui nous promettent tant et qui ne tiennent pas leurs promesses, la jeunesse de nos jours n’est pas aussi naïve que nous avons plus l’être.

En lisant vos commentaires je n’ai pas résisté d’écrire ce texte afin de vous démontrer que mon petit pays, la Suisse,  est souvent montré par une image idyllique depuis l’étranger, alors ne pensez pas qu’ici tout est plus facile qu’ailleurs et que nous n’avons pas de pauvres. Je crois que notre image d’un eldorado européen,vient de l’image des banques et bien nous avons aussi du chocolat et croyez-moi, il fond comme neige au soleil et le peuple est cette plaque de chocolat qui se liquéfie avec la chaleur de l’or qui brûle dans les coffres de nos banques pendant que le peuple se bat pour survivre ! Ce qui est vrai pour vous la France, l’est aussi pour nous la Suisse et ce n’est pas parce que nous avons des salaires supérieurs, que nous vivons mieux que vous. Non, il faut faire la différence entre le salaire et le coût de la vie et je pense qu’ici, on peut dire que le coût de la vie est bien supérieur à celui de la France.

Voilà, avant de faire une petite pause, je voulais encore répondre à toutes celles qui ont laissé des commentaires concernant la politique et le coût de la santé.

Je vais vous quitter,  pour quelques jours. A bientôt, vous allez me manquer, mais je sais que je vais vous retrouver toutes et tous, fidèles aux postes sur vos blogs !

 

 

17 Réponses à “Remettre les pendules à l’heure”

1 2
  1. Bonjour Hélène,
    La Société ne nous rend pas toujours les choses faciles…il y a tant de facteurs qui entrent en ligne de compte au moment de prendre une décision, au moment de glisser un vote dans l´urne: le passé, l´éducation, la personnalité de chacun forgée par ses circonstances, l´innocence des uns, les intérêts des autres…Bref, j´espère que vous obtiendrez votre caisse nationale de mutualités.
    Ici la Sécurité Sociale est « gratuite » mais elle ne couvre pas l´ophtamologue,le dentiste, certaines chirurgies… Quand on va chez le médecin, les traitements sont de plus en plus « génériques » et souvent on ressort de chez le généraliste avec un remède de Grand Mère: les antibiotiques, il faut souvent les acheter sans ordonnance et il faut se battre chez le pharmacien pour qu´il veuille bien vous les vendre, car il ne peut normalement pas les fournir sans l´ordonnance du médecin…Comme quoi, tout est partout pareil sous le soleil! Ici, les mutualités privés finiront par s´imposer, crois moi. Et quant aux dirigeants, ceux de droite vont vers la patronnale c´est logique et ceux de gauche, ils donnent l´illusion de se battre pour les ouvriers et classe moyenne mais en définitive, ils ne regardent que leurs poches: as-tu jeté un oeil à ce que gagne et comment vit un syndicat ?

    bonne après midi, bisous Ismeralda

    Dernière publication sur De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ? : La coupe du Roi (2012-2013) pour l´Atletico de Madrid. Merci Cholo.

  2. carlanucchia dit :

    Bonsoir Hélène,
    Eh oui, on a une fausse image de la Suisse. On pense que vous menez une vie « dorée ».
    Je ne connaissais pas votre système de protection sociale et je m’aperçois qu’elle est presque identique à celle des habitants de la Grande Bretagne où il est très difficile de s’y faire soigner, même pour y obtenir le vaccin contre la grippe. Ce sont les médecins qui décident si vous en avez réellement besoin car ils sont distribués au compte-gouttes. J’ai une amie française mariée à un anglais, vivants en Angleterre qui profite de son retour en France pour pouvoir se faire vacciner mais à ses frais. Bonne pause et à très bientôt.
    Bises. Marie Pierre

    Dernière publication sur LES PASSIONS DE MAMIE : LA ROSE

  3. myelitetmoi dit :

    Bonjour Belle Hélène.
    je lis avec attention ton texte et je voudrais savoir si tu acceptais que je le copie sur mon blog.
    J’ai envie de partager aux personnes le problème de la S.Sociale ailleurs qu’en France. Il y aton témoignage et celui de Julie qui attend que je rédige un article…
    Acceptes-tu?

    il me manque un témoignage belge…
    Bisou et merci pour ta réponse.

    ;-)

    Dernière publication sur Santé, Espérance et Pêche : The DO - Miracles!

  4. Coucou Hélène,

    Un petit passage pour te dire que je travaille à la suite de ma chronique familiale que tu suis avec autant d’assiduité… :D

    Par contre, il faut ma laisser un peu de temps, car la période 48-49 n’est pas celle sur laquelle je suis le mieux documenté !

    Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

  5. anne06 dit :

    le veau d’or est toujour actualité
    le monde de la finance vie dans l obscurantisme le plus total
    et nous petit peuple nous mis sur le pas de la porte .
    il se joue de nous et bien beaucoup de nous ne savent pas décodé leur gestuelle et leu regard
    et on se fait avoir .
    quand tu auras tu temps vient lire mon dernier post tu comprendra ou il veulent en venir
    nous somme simplement manipuler bonne nuit

    Dernière publication sur  : ET si l 'on faisait mentir le dicton

  6. Bea dit :

    Bonsoir Hélène
    Et bien , je suis surprise d’apprendre cela, je ne m’en doutais pas du tout, on se fait donc une fausse idée de la Suisse ! L’aspect social est au détriment de la richesse, pourtant la santé est importante…j’espère que vos prochains votes changeront cette inégalité !
    je te souhaite une bonne pause Hélène
    gros bisous et bonne nuit
    Béa

  7. Prendre un peu de temps, du recul, voir d’autres horizons, se détacher, réajuster sa lorgnette intérieure, se (re)mettre à l’écoute, se ressourcer… un break est toujours constructif.
    A bientôt chère Hélène,
    Amitié bises
    @+ michelle

    Dernière publication sur La vie est trop courte pour être petite... : Au-delà de l'émotion...

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog