• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 11 janvier 2012

Remettre les pendules à l’heure

Posté par canelle49 le 11 janvier 2012

 

Remettre les pendules à l'heure Foto-UDNJVV4P

 

 

Je lis vos commentaires et je pense à l’avenir, non, je ne suis pas négative et heureusement, mais je vois que c’est de plus en plus difficile de se soigner et que la médecine partout dans ce monde devient une médecine à deux vitesses.

Je vais vous expliquer pourquoi dans mon petit pays qui n’a pas de sécurité sociale, mais qui a des assurances privées obligatoires, bien entendu, donc pas question de ne pas s’assurer. Depuis quelques années, le prix de l’assurance maladie à prit l’ascenceur. De plus, le coût d’une assurance-maladie, dépend du canton d’habitation, alors autant dire que nous ne sommes pas logés tous à la même enseigne. J’ai quitté un canton qui était, pour l’assurance-maladie, 40 % plus cher que dans mon nouveau canton et malgré cela, si je n’avais pas fait une franchise de 2.500 francs (2000 E), oui vous avez bien lu, si je n’avais pas une telle franchise, je ne sais pas comment je pourrais payer mes primes mensuelles. Moralité, le riche peut aller chez son médecin pour un oui ou un non, car, il a une franchise dérisoire, alors que ceux qui ont une grosse franchise, ne vont pas, pour les dames, voir leur gynécologue, car tout est à notre charge et lorsqu’on a un budget serré, on se passe d’aller dépenser plus de 100 frs (90 E) pour un contrôle. Inutile de dire qu’un contrôle chez son généraliste, on s’en passe aussi.

Voilà, où, nous en sommes, nous aussi en Suisse. Nous avons eu, il y a quelques années, la possibilité d’avoir une assurance unique, genre sécurité sociale et bien mon peuple à choisi de dire non, allez comprendre pourquoi……………. Le parti socialiste va à nouveau nous permettre de voter sur la question et j’espère que le peuple, cette fois, va voter en masse et accepter cette caisse unique. Il faut que ces caisses-maladies, ne puissent plus se faire des bénéfices monstrueux, malgré leur dire, sur le dos du peuple.

Quoi faire pour changer notre mode de vie ? Comment aller contre tous ces capitalistes qui tiennent le monde entre leurs mains ? Je ne vois qu’une possibilité pour l’instant et c’est donner nos voix aux partis de gauche, comme le parti socialiste. Je n’ai pas toujours été de gauche, bien au contraire, mais avec le temps, j’ai bien compris que je n’avais pas bien choisi mon camp et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et bien j’ai changé d’avis. J’ai compris qu’en étant une employée si je continuais à donner ma voix aux partis patronaux, je me mettais moi-même dans la fournaise de la peur des lendemains. Voilà comment un jour, on peut ouvrir les yeux sur ce monde et comme on dit : mieux vaut tard que jamais.

Ceci étant dit, je reste positive et je suis certaine que nos jeunes seront moins idiots que nous ne l’avons été, ils ne feront pas confiance à tous ces hommes et femmes des partis bourgeois qui nous promettent tant et qui ne tiennent pas leurs promesses, la jeunesse de nos jours n’est pas aussi naïve que nous avons plus l’être.

En lisant vos commentaires je n’ai pas résisté d’écrire ce texte afin de vous démontrer que mon petit pays, la Suisse,  est souvent montré par une image idyllique depuis l’étranger, alors ne pensez pas qu’ici tout est plus facile qu’ailleurs et que nous n’avons pas de pauvres. Je crois que notre image d’un eldorado européen,vient de l’image des banques et bien nous avons aussi du chocolat et croyez-moi, il fond comme neige au soleil et le peuple est cette plaque de chocolat qui se liquéfie avec la chaleur de l’or qui brûle dans les coffres de nos banques pendant que le peuple se bat pour survivre ! Ce qui est vrai pour vous la France, l’est aussi pour nous la Suisse et ce n’est pas parce que nous avons des salaires supérieurs, que nous vivons mieux que vous. Non, il faut faire la différence entre le salaire et le coût de la vie et je pense qu’ici, on peut dire que le coût de la vie est bien supérieur à celui de la France.

Voilà, avant de faire une petite pause, je voulais encore répondre à toutes celles qui ont laissé des commentaires concernant la politique et le coût de la santé.

Je vais vous quitter,  pour quelques jours. A bientôt, vous allez me manquer, mais je sais que je vais vous retrouver toutes et tous, fidèles aux postes sur vos blogs !

 

 

Publié dans page de vie | 17 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog