Souvenirs

Posté par canelle49 le 28 décembre 2011

Souvenirs fond-ecran-sapin-de-noel-lumineux

Pourquoi en cette période de fêtes, les souvenirs de mon enfance remontent à la surface. Ces merveilleux Noëls que ma mère nous concoctait, ils étaient, non pas fait que de cadeaux, mais plein d’amour et jamais maman n’a laissé une personne de son  quartier seule le soir de Noël et je me souviens des tablées mémorables, où, tous riaient et chantaient des chants de Noël.

 

Comme tout à changé, de nos jours il n’y a plus de chants de Noël, pas moyen de faire chanter nos jeunes et encore moins réciter une poésie pour avoir le droit d’ouvrir leurs cadeaux. De nos jours on ne sait plus donner à celui qui a peu, on est devenu égoïste, notre monde tourne autour de « son soi », qui regarde encore ceux qui sont seuls, sans famille, le soir de Noël ?

 

Comme toujours, le vieux, avait voulu faire son Noël dans le froid et la neige, il arpentait le chemin qui allait l’emmener en haut de la montagne, il avait toujours fait cela le 24 décembre. Une fois, une seule fois, je lui ai demandé pourquoi il montait tout là-haut pour ce soir de Noël. Il m’avait regardé avec étonnement en me disant, petite, je pensais que tu savais pourquoi cette veillée de Noël je vais tout là-haut………………….Honteuse, je le regardais en secouant la tête pour dire, non, je ne sais pas, j’avais peut-être mal écouté le vieux, un jour, qu’il avait certainement dû me dire pourquoi il faisait cela. Alors, comme toujours, avec patience, il m’expliqua que là-haut il avait la vue sur le monde et sur la nature, mieux que toute part ailleurs et il voulait ce soir-là rendre hommage à la naissance de Jésus, il voulait tout comme l’enfant Jésus, passer la nuit dans le froid et la neige. Bien sûr, il prenait ses précautions pour ne pas mourir de froid et il avait ce qu’il fallait pour faire un bon feu, il attendait le lever du jour pour redescendre dans la plaine.

 

Comme j’aurai voulu l’accompagner dans ce périple, mais ma mère ne m’a jamais permit de monter là-haut, avec le vieux, alors je pensais en m’endormant à lui et j’imaginais ce feu au milieu de la nuit qui allait peut-être faire que les miracles de Noël allaient se multiplier et j’ai souvent demandé moi aussi un miracle, qui hélas ne vint jamais, mais depuis, j’ai grandi et j’ai bien compris que finalement les miracles, il faut les aider à se réaliser et que si on reste les bras croisés, alors, rien ne vient. J’ai donc un jour, alors que j’avais l’âge de ne plus demander de permission, réaliser ce miracle de Noël et je suis partie à la recherche de mon père. J’ai sonné à sa porte et c’est avec un certain étonnement qu’il m’a ouvert les bras. J’avais eu peur qu’il ne me reconnaisse pas. Cette instant magique est resté dans ma pensée, comme si c’était, hier. Après toutes les explications, je ne veux pas même m’en souvenir, ce qui m’importe, c’est que dans ma nuit, est arrivé le jour et qu’ensuite, si je ne l’ai pas gardé longtemps car, dame faucheuse est venue bien trop vite le chercher, j’ai tout de même vécu des instants merveilleux de bonheur de l’avoir retrouvé et de lui avoir aussi donné un peu de bonheur !

 

Pourquoi je repense toujours au passé lorsque Noël est proche, je ne sais pas, mais ce que je sais, c’est que nos souvenirs sont précieux et font de nous ce que nous sommes. Alors ne laissons pas le passé dans l’oubli, même si nos souvenirs ne sont pas toujours gais, ils nous appartiennent et nous ont construit au fil du temps.

 

Gémir sur un malheur passé,  c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre ! (William Shakespeare )

 

12 Réponses à “Souvenirs”

1 2
  1. Tony Yves dit :

    Bonsoir Hélène
    Sans doute est-ce le souvenir des veillées de Noël ou on se racontait des histoire du passé mais c’est vrai que souvent le passé ressurgit dans nos Noëls
    Je ne voulais pas que cette année s’achève sans venir te souhaite non seulement pour 2012 une bonne santé, beaucoup de bonheur et la prospérité mais je te souhaite de réaliser tous tes vœux les plus chers

    Bonne fin de journée et bon réveillon

    Bises

    Tony Yves

  2. laure dit :

    là haut dans la montagne était un vieux chalet
    c’ est superbe je viens de relire ton texte car il est réel et me mets en joie malgré la tristesse du fond de l’ histoire
    la nature mérite respect et admiration,

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog