• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 décembre 2011

1er décembre

Posté par canelle49 le 1 décembre 2011

 photos

Il est tombé, il n’a pas résisté au vent de révolte qui couvait dans son voisinage. Il était bien trop grand, il n’avait que des défauts puisqu’il avait le culot de cacher le soleil à quelques habitants qui n’ont pas pensé que la vie est précieuse, même celle de ce géant.

Tu ne verras pas le premier jour de décembre, tu es à terre, tu n’as pu te défendre et malgré ta beauté majestueuse, ils sont venus et ont pris possession de ta personne sans avoir une larme pour toi le géant, qui devenait tout à coup, une pauvre petite chose sans force. Ils ont osés te détruire en quelques heures, toi qui avait mis de nombreuses années pour devenir si grand et si beau.

Tu ne seras pas, en ce mois de décembre, emplis de lumière et de couleurs merveilleuses, tu es sur le sol ce 30 novembre au soir et je te regarde tendrement, toi, le géant qui était encore hier matin, fier et rempli de bonheur, de monter vers le ciel. J’ai attendu que la nuit tombe et, à la lueur des étoiles, je me suis avancée telle une voleuse, je me suis agenouillée devant ta dépouille, ta senteur me montait au nez et ton toucher était doux sous mes doigts. J’avais besoin de te murmurer que j’avais mal de te voir là, sans force, couché à mes pieds et c’est tendrement, beau et magnifique sapin, que j’ai ramassé quelques branches pour t’honorer de quelques artifices de Noël afin que ta mort n’aie pas été inutile en ce dernier jour de novembre.

Tu brilleras de mille feux encore pour le plaisir de mes yeux et tu embaumeras ma maison de ton parfum magique qui vient nous offrir le bonheur des senteurs de Noël.

Beau et fier, tu étais, beau et fier tu resteras à mes yeux, même là sur le sol tu es encore le plus beau des arbres de l’hiver et j’ai en moi la tristesse de voir que pour quelques humains, auquel tu avais caché le soleil avec les années, tu as été sacrifié. Quand l’été viendra et que les rayons du soleil brûlant entreront par leurs fenêtres, ils auront une pensée pour toi, car si tu leur enlevais le soleil de l’hiver, tu leur offrais l’ombre qui les protégeait de la chaleur brûlante des rayons du soleil tout au long de longues journées d’été.

Adieu merveilleux sapin qui laisse un vide tellement grand, que rien ne pourra jamais te remplacer. Il me restera une photo de toi alors que tu avais encore fière allure, debout et fort comme un roc. Toi le roi de la forêt, qui pour notre bonheur te sacrifie chaque année pour la fête de Noël, tu n’auras pas eu la chance d’avoir un peu de compréhension de la part de ces humains, qui pourtant, te vénère dans leurs maisons quelques jours, pour te jeter et t’oublier lorsque la magie de Noël est partie.

Proverbe Russe :  Avec un morceau de pain, on trouve son paradis sous un sapin.

Publié dans page de vie | 18 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog