• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

La mégère et la belle

Posté par canelle49 le 30 novembre 2011

 La mégère et la belle la%20grenouille%20et%20le%20boeuf

Une mégère, emplie de jalousie, envieuse de la belle qu’elle croisait chaque jour, devint encore plus mégère chaque jour.

Elle, qui n’avait pas dans ses traits la beauté de l’amour qui se lisait sur le visage de la belle, devint terriblement envieuse et voulu à tout prix lui ressembler.

Pour ce faire, elle prit la décision de revoir cet homme, qui lui avait dit un jour, je peux vous rendre belle.

La valse du scalpel, prit de l’ampleur dans sa vie, elle se transformait au fil des mois de bien belle manière, mais toujours pas de lumière et d’amour dans son regard.

Elle enrageait et ses colères devinrent tellement fréquentes que peu à peu elle perdit tous ses amis, même sa famille ne voulait plus la voir. Plus son enveloppe devenait belle,  plus son intérieur, devenait vilain.

Elle avait pensé que d’être belle, ferait d’elle un ange que tous s’arracherait et au contraire, tout le monde lui tournaient le dos.

Un matin, elle s’en alla très loin afin de voir, si ailleurs, elle pourrait être, par sa beauté, enviée à son tour, mais elle avait beau aller encore et encore ailleurs, rien n’y faisait, elle restait la mégère qu’elle avait été avant d’être belle !

C’est avec son envie de vouloir être comme la belle,  qu’elle avait tout mis en oeuvre pour lui ressembler, mais elle n’avait pas compris, que la beauté d’un visage, ne ferait jamais sa beauté intérieure et que si on peut changer d’enveloppe, on ne changera pas  son esprit, d’un coup de scalpel.

Elle compris, mais un peu tard, que rien ne sert de courir après la beauté si on ne sait pas avoir cette beauté intérieure qui illumine tout être humain qui est amour.

De nos jours, on accorde bien plus d’importance, hélas, à l’aspect physique d’une personne plutôt qu’à sa beauté intérieure.

Moralité:  si la grenouille s’enfla pour être aussi grosse que le boeuf et qu’elle finit par en crever, les envieux et jaloux de toutes sortes, feront tant et tant pour ressembler et vouloir la même vie de ceux qu’ils envient, qu’ils finiront, tout comme la grenouille, par en crever de jalousie et ne cesseront de se gâcher la vie, sans voir, comme tout peut être merveilleux, lorsqu’on sait vivre, sans jalouser et envier les autres !

Publié dans page de vie | 13 Commentaires »

La corneille et le renard

Posté par canelle49 le 28 novembre 2011

La corneille et le renard 0b0v15tx

J’ai en ce moment La Fontaine qui coule dans mes veines et comme j’aime écrire ce qui vient dans mon esprit, sans me casser la tête, je reviens sur une fable qui me fait penser que nous les femmes, nous sommes aussi bêtes et imbues de nous-mêmes, tout comme le corbeau de la fable.

Nous écoutons trop facilement et sans prendre le temps de réfléchir les compliments du premier renard qui passe et bêtement nous nous gardons bien de voir la réalité en face et de ce fait, nous laissons tomber notre réserve pour que le renard s’en saisisse et nous la fasse façon de Jean de la Fontaine.

Qu’elle gâchis que de donner au rusé renard de quoi nous faire-faire tout ce qu’il désire et au moindre autre corbeau qui passe devant lui, il a de quoi se gausser à nouveau afin de pouvoir en faire une nouvelle proie. Il est si facile pour un renard de ruser sans arrière- pensée.

Pourtant, maître goupil, oublie un point essentiel dans sa chasse, il n’a pas pensé qu’en réalité le corbeau était une corneille et dame corneille est bavarde. Elle croasse de plus belle à ses amies de la vilenie du renard et leur conseille de se méfier de ses compliments qui n’ont rien d’anodins.

Le renard ne pouvant comprendre, pourquoi, tout à coup, ses discours ne prenaient plus et pourquoi tout à coup il ne se prenait plus que des vestes, jura, mais un peu tard, que plus jamais, discours, il ne ferait, sans être certain que son coeur et son âme soient en harmonie avec ces mots !

Moralité : Corneille deviendra grande en se moquant de Maître goupil qui deviendra sans autre forme de procès, proie, à son tour……… (oui, je sais, sans autre forme de procès n’est pas dans cette fable) Je vous la conterai aussi à ma façon celle-ci, dans peu de temps. emoticone

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

La Fontaine, si tu savais……………

Posté par canelle49 le 25 novembre 2011

 La Fontaine, si tu savais............... la-cigale-et-la-fourmi

 

 

La Fontaine, non pas celle qui coule de source, mais bien de celui qui a écrit toutes ces fables. Je me souviens encore de mes préférences pour cet auteur qui m’avait conquise dès mon plus jeune âge, pourtant j’étais bien la seule, dans ma classe qui aimait avoir comme leçon, les fables de La Fontaine.

Se servir des animaux afin de parler des hommes, n’était-ce pas une idée de génie. Combien j’ai pu voir que si la fourmi n’est pas prêteuse, la fourmi peut devenir cigale et de plus en plus pauvre, pourtant, ce n’est pas sa faute. Combien de fourmis sont devenues cigales par les temps qui courent ? Si La Fontaine avait pu voir combien la fourmi a la facilité d’amasser encore et encore et combien la cigale est seule dans sa tourmente, il aurait pu faire une morale bien différente et dire peut-être que la fourmi, si elle n’est pas prêteuse,  devient usurière dans les plus beaux jours de la crise et que là, elle se régale à construire son empire qui chapeaute le monde et oui, la fourmi a su devenir banquière pour être certaine de ne pas être punie par la loi d’un des 10 commandements qui dit:< tu ne voleras point……………>

Comment se pourrait-elle voleuse, alors que le monde lui laisse toute liberté de faire selon son intérêt et peu importe si elle met pour cela le monde en déroute. La crise n’est pas dans son monde et si parfois cela peut arriver, il est si facile de se refaire sur le dos des toutes ces cigales qui ne chantent plus, mais qui triment pour quelques sous, afin de nourrir, toutes ces fourmilières qu’on appelle de nos jours, banques.  

A regarder de plus près, la banque est bien comme une fourmilière et ses milliers de travailleuses qui engraissent les fourmis devenues banquières,  de nos jours, il faut travailler pour faire des réserves dans les fourmilières et chaque mois, le travail de toutes ces fourmis est amputé de frais pour la banque, si bien que maintenant, gagner son salaire, c’est aussi travailler pour toutes ces banques qui font en plus, des tours de passes-passes pour se sortir des pires situations engendrées par leur amour de l’argent !

Nous sommes tous les travailleurs de la fourmilière et lorsque, par malchance, le travail vient à manquer, que fait la fourmi ? Elle vous prend le peu qu’il vous reste et oui, vous ne faites plus partie de la société de la fourmilière si vous ne rapportez plus rien, on vous laisse la liberté de chanter, sauf que dans ce cas, qui a envie de chanter devant son état de cigale qui n’a pour seule faute, non pas, d’avoir chanté tout l’été, mais bien d’avoir cherché du travail, en vain !

 Moralité: la fourmi est devenue prêteuse, mais à quel prix ! C’est là son moindre défaut !

Publié dans page de vie | 11 Commentaires »

Ma meilleure ennemie

Posté par canelle49 le 23 novembre 2011

Ma meilleure ennemie 090706073619423764

Tu es venue timide et sans prévenir, mais je t’ai laissé entrer dans ma vie. Pouvais-je avoir du pouvoir sur toi et faire en sorte de ne pas te laisser apparaître ? J’ai tout essayé pour te laisser hors de chez moi, j’ai souvent serré les poings pour que tu n’apparaisses pas, mais rien n’y a fait.

Parfois, je me demandais pourquoi je ne pouvais pas te retenir et lorsque tu t’invitais, je devenais souvent furieuse et j’enrageais de ne pouvoir te contenir. Tu m’as si souvent donné du fil à retordre et pourtant, je ne pouvais pas me séparer de toi. Je me disais que tu n’étais pas une amie, puisque tu me faisais mal, mais je ne savais pas me passer de toi ! J’avais parfois honte de toi, surtout lorsque tu apparaissais sans prévenir devant ma famille et mes amis.

Puis, un jour, j’ai compris que finalement, tu ne faisais que me faire un bien fou en t’invitant chez moi. Je savais qu’après ta venue, j’étais bien de t’avoir laissé entré chez moi. Ta venue qui me perturbait tellement faisait finalement que j’en étais sereine et que je repartais telle une guerrière pour avancer. Tu m’as si souvent démontré que je me devais de reprendre le dessus et ne pas laisser la vie me dicter sa loi, mais bien de prendre en main mon destin,  je ne peux, finalement, pas t’en vouloir, d’être apparu si souvent dans ma vie.

Je ne t’ai pas nommée de peur que tu m’en veuilles de divulguer ton nom, mais je ne peux pas ne pas dire qui tu es et pourquoi je parle de toi. Je sais que tu vas chez tout le monde et que tu ne te gênes pas pour inviter tes amies.Après tout, pourquoi je ne divulguerai pas ton nom ?

LARME………,  tu es encore parfois dans ma vie, ma meilleure ennemie, tu m’apporte le chagrin et le désespoir, mais aussi la guérison et je ne t’en veux pas, car, comment le sourire et le rire pourraient faire partie de ma vie, sans toi. L’un ne va pas sans l’autre, après ta visite, je peux avoir la visite des sourires et des rires, la vie est faite de votre venue et de votre départ, mais la vie est faite de votre existence, on ne peut pas se passer de vous !

Tu m’apportes la douceur de l’après et comme le soleil revient très vite en moi, je te dois peut-être ce coeur que j’ai en moi et qui bat pour toujours dans l’amour que je peux avoir pour tous les êtres que je croise dans ma vie.

Publié dans page de vie | 16 Commentaires »

Crise

Posté par canelle49 le 21 novembre 2011

Partout dans le monde on crie à la crise !

Pourquoi ? Comment cela a pu arriver sans que nos hommes politiques ne sentent venir ce qui se passe ?

Questions, encore des questions et pas de réponses, je n’en ai pas plus que vous, mais une petite vidéo peut nous donner la réponse qui est tellement bête et logique que je me demande toujours pourquoi les hommes politiques et même les journalistes ne parlent jamais de cela.

Si d’aventure, la raison qui est bête à pleurer, peut vous interesser, prenez quelques minutes et regarder cette vidéo, qui, si elle ne peut pas donner toutes les réponses, peut nous démontrer le pourquoi nous en sommes arrivés là ! 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

123
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog