Les copines… qui avait raison, finalement ?

Posté par canelle49 le 14 octobre 2011

Les copines... qui avait raison, finalement ? q8a153fu

Crise de la quarantaine >? Non pas eu…. de la cinquantaine, pas eu non plus. Alors que je pensais faire celle de la soixantaine, je vois le zéro s’en aller à petit pas et toujours pas de fameuse crise.

Bon, je me suis dit un matin, j’ai de la chance de ne pas avoir fait ces crises, mais en y réfléchissant bien, je me demande après tout, si je n’ai pas raté trop de choses en n’ayant pas ces crises de l’âge. Vous savez, toutes ces crises qui donnent des excuses de faire des folies, de faire des rencontres et de se laisser séduire pour une heure, une nuit. Ces crises qui aident finalement à avoir un passé, non pas de vide, mais bien remplis de celui dont on se souvient par un prénom ou même pas, mais par un regard, un geste, une caresse.

Combien de mes amies ont eu ces fameuses crises qui leur donnaient l’excuse pour basculer dans l’euphorie des semblants d’histoires. Je n’ai pas ancré ma vie dans ce genre d’aventures et pourtant, si maintenant, je regarde le court chemin d’une vie, je me demande comment j’ai pu tenir sans ce grain de folie que les autres ont, pour donner, non pas un sens à leur vie, mais une raison de vivre.

Depuis toi, je connais la réponse, depuis toi, je sais que l’amour et le respect de soi est bien plus important que toutes ces petites aventures que peuvent avoir vécu les copines, qui finalement, ne leur auront, apportés,  que chagrins et doutes. Elles devaient se prouver quelque chose que je n’avais pas besoin de me prouver, si, se prouver qu’on peut encore séduire, c’est s’allonger, alors je suis fière d’être restée debout!

Elles n’ont eu que des semblants d’amour, elles y croyaient pourtant, à chaque rencontre du soir tout était espoir et au petit matin, elles comprenaient en regardant la place vide qu’une fois de plus la victoire avait un goût amer. Elles avaient un numéro de téléphone en plus dans leur Iphone, une adresse mail et  c’était le silence de l’après qui résonnait.

Elles savaient, elle, ce que c’était de s’envoler au 7eme ciel, je le cherchais encore ce 7eme ciel. Elles avaient cette libido qui leur offrait ces heures de présences masculines dans le premier hôtel formule 1 qui devenait une résidence secondaire pour célibataire en crise de l’âge et qui avait besoin de se prouver qu’ils (elles) existaient.

Puis, toujours sans avoir de crise due à mon âge, un jour je t’ai rencontré et tout a basculé. J’ai su pour la première fois de ma vie ce que cela voulait dire donner et recevoir, j’ai senti que j’aimais comme je n’avais jamais aimé avant toi et j’ai surtout ressenti ton amour pour moi. Ensuite tout est devenu naturel entre toi et moi.  Je me suis éveillée femme entre tes bras et je n’ai pas regretté de ne pas avoir folâtré dans mes années, dizaines.

Alors, les filles, le 7eme ciel, je sais maintenant où il se trouve, je le connais et je peux vous en parler, moi aussi. Bon, première pierre posée maladroitement et je vois des visages dubitatifs, des questions dans le regard. Je demeurais souvent à l’écart de ces conversations plutôt coquines et sans intérêt, voilà que je  devenais tout à coup bien bavarde. Ébahie, complètement estomaquée, j’ai compris que ce fameux 7eme ciel dont elles parlaient si souvent et bien elle n’y était jamais montée et n’avait jamais visité ce merveilleux pays imaginaire. Je devenais tout à coup celle qui pouvait leur expliquer comment était ce merveilleux pays et que, s’il était imaginaire pour moi, avant toi, depuis toi, je le visitais souvent.

Voilà comment on peut se rendre compte que celui ou celle qui en parle le plus, en sait le moins. Alors, crise ou pas crise, j’ai compris combien cela pouvait être vain de passer de mains en mains pour essayer de trouver le pays des rêves « libidotonic »…………………………….

Moralité: folâtrer pour trouver ce pays des merveilles n’est pas une bonne idée puisque l’amour seul peut nous emporter au nirvana.

img1511

6 Réponses à “Les copines… qui avait raison, finalement ?”

  1. FANETTE dit :

    Coucou ma Chipounette
    Tu sais les crises de ces dizaines ne sont faites que pour celles et ceux qui ne savent plus montrer leur amour à l’autre. Pour se donner de l’importance, pour croire qu’on peut encore vivre de sexe tout simplement dès lors que c’est tellement beau d’aimer
    Oui tu es bien plus épanouie depuis LUI, oui tu parles mieux des choses du sexe sans complexe, oui tu es femme heureuse maintenant et quelle belle victoire pour toi d’être aimée et surtout d’aimer et se laisser faire. Hein ma rebelle !!!!!!!!
    Je ne le remercierai jamais assez LUI (mon patron :lol: ) de te rendre si heureuse
    Alors laisses toi aller encore et encore
    Merci m’ssieur P.
    Bonne journée
    bisous

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  2. Marie dit :

    Bonjour Helene

    Comme tu as bien écrit nos délires et oui tu as raison tu savais bien que la quantité ne ferais jamais la qualité.

    On t’aime comme tu es et ne change jamais

    Au nom de toute la bande de copines

    Marie

  3. Marie dit :

    Encore moi LOL tu vas pas le garder pour toi toute seule bon je rigole mais dis-lui tout de même que c est un mec rare

    Bisous

  4. Ma chère Hélène
    IL n’y a pas d’âge pour connaitre celui qui nous emmènera au 7 eme ciel !!!!
    Et pis, on y va à deux , n’est ce pas ????
    Bon We à toi, avec ou sans LUI !!!
    bizzzz et amitiés
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : la nouvelle arche de Noé

  5. jcn54 dit :

    Bisous, bonne journée Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  6. sandrasbz dit :

    Bonsoir Hélène,

    Pour le moment, pas vraiment connu de crises… lol, j’ai regardé passer la vingtaine et la trentaine avec une certaine indifférence. Me voilà en bonne voie pour la quarantaine, toujours pas de crise ! mdr. Tu as raison, s’étourdir de relations pour palier un manque d’amour n’est pas une solution… mais difficile parfois de se raisonner. Sans doute que même les amours éphémères nous sont nécessaires pour progresser dans notre chemin de vie. Je suis heureuse de voir que la tienne est toujours cette belle route radieuse qui s’est ouverte devant toi. Je t’embrasse très fort,

    Sandra

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog