Pas toujours simple de se comprendre

Posté par canelle49 le 26 août 2011

 Pas toujours simple de se comprendre 113328_vignette_vignette-expressions-suisses-2

Bon, ok, parfois je ne mets pas l’adjectif au bon endroit, parfois j’emploie des termes qui ne sont pas français. Bon, je sais, j’écris comme je parle et comme je parle un français suisse, il y a forcément des différences notables.

Oui, je panosse et alors, est-ce plus simple de dire  » je passe la serpillière »? Vous voyez bien, j’ai employé deux petits mots  » je panosse » alors que vous, vous avez dû  faire une phrase, tenant compte que nous parlons plus lentement que vous, grâce à mon, « je panosse », j’ai déjà panossé qq mètres carrés avant que d’avoir prononcé la phrase française. emoticone

Oui, je fais des commissions et pas des courses, pourquoi ? Parce qu’ici en Suisse on prend le temps de faire cela et faire la course pour faire ses achats, c’est bien ennuyeux, non ?emoticone

Oui, les courtes-manches cela ne se dit pas et pourtant, voilà l’exemple qui n’est pas français, dit-on, parce que je place l’adjectif avant le nom. Ah bon, alors, pourquoi dans ce cas on peut dire grand- père ? L’adjectif est bien avant le nom? Oui, voilà, je sais, vous allez me répondre et bien il y a des exceptions, alors pourquoi mes courtes-manches, ne feraient pas partie des exceptions, après tout ! Rire

Oui, je dis chéneau et pas gouttière,  j’ai cherché en France un jour dans un magasin de bricolage des chéneaux et le vendeur m’a regardé, comme si je venais de mars en me disant, c’est quoi cela ? Comme je ne savais pas dire gouttière, ne connaissant pas ce terme pour parler des chéneaux, je ne vous dis pas le dialogue, j’en ris encore, rien que d’y penser, mais on y est arrivé. Quelle ne fut pas ma surprise en allant dans mon dico de voir ceci :  chéneau,eaux
(nom masculin)
Conduit qui recueille les eaux d’un toit. A ne pas confondre avec chêneau qui est un jeune chêne.

Oui, je dis un yoghourt et pas un yaourt, ce n’est pas faux, le dico nous le démontre, une fois de plus:

 yaourt ou yogourt ou yoghourt
(nom masculin)
Lait caillé préparé avec des ferments lactiques selon un procédé d’origine bulgare

Oui je dis, catelle et vous carreau, si vous ne précisez pas carreau de faïence cela peut être interprété comme le carreau des fenêtres, alors que ma catelle, elle veut bien dire ce qu’elle veut dire. Le dico dit:  catelle
(nom féminin)
En Suisse, terme désignant un carreau de faïence vernissée comme on en trouve notamment sur certains poêles.

Oui, je dis septante et nonante alors que les français disent soixante-dix et quatre-vingt-dix, lorsque je demandais un numéro  de teléphone en France et qu’on me répondait quatre-vingt… j’avais déjà écrit 80 et grrrrr, il vient le 10, idem pour le soixante. Qui a raison, qui a tort ? Personne après tout, puisqu’il est dit ceci:

  C’est au XVIIe siècle, sous l’influence de Vaugelas et de Ménage, que l’Académie et les auteurs de dictionnaires ont adopté définitivement les formes soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix.   Il est à noter pourtant que :

les mots septante, octante, nonante figurent dans toutes les éditions du Dictionnaire de l’Académie française. 
les formes septante, octante, nonante, en accord tout à la fois avec le latin et le système décimal, sont plus ou moins largement usitées dans divers pays francophones (Suisse et Belgique) dans certains canton de suisse, comme Vaud, on dit huitante pour quatre-vingt.


Une petite note d’humour pour terminer, un ami français se moquait de mon français et comme il devait avoir son nombril pour seule référence, je lui ai demandé s’il savait ce qu’était le « français suisse ». Non, il ne savait pas. Je lui ai dit ce qu’était notre langage bien particulier et je l’ai regardé bien dans les yeux en lui disant, mais mon cher, simplement du français amélioré….emoticone  il faut bien se servir parfois, du rire, pour contrer les moqueries récurrentes de nos charmants voisins. 

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

Les turpitudes de dame Fanette

Posté par canelle49 le 25 août 2011

 Les turpitudes de dame Fanette  Intro

Et si on avait un peu d’humour ce matin.

J’ai envie de vous compter les aventures  de dame  Fanette, vous savez cette petite normande qui nous en fait de toutes les couleurs…………

Il était une fois, une gente dame, prénomée Fanette, ses malheurs commencèrent dès sa naissance et oui elle eut le malheur de ne pas naître noble, mais gueuse et de ce fait d’avoir un caractère bien trempé.

Elle grandissait et devenait une belle jeune fille, je passe toute sa biographie, discrétion oblige. Notre gente dame Fanette vivait entourée de ses chats et des ses chiens. La vie s’écoulait « cahin caha » tant bien que mal. Entre les eaux qui se font la belle dans son appartement et les tuyaux qui cassent, elle devenait « vénère » de jour en jour plus « vénère ». Comme si ce n’était pas suffisant, il lui fallait encore casser ses claviers, oui, je dis bien, ses claviers, car dame Fanette avant de voir ce qui ne va pas et bien elle s’en va  »manu militari » acheter un nouveau clavier. Pour finalement se rendre compte, que ce n’était pas le clavier qui en faisait des sienne, mais bien le logiciel.

Finalement, dame Fanette, devait bien se rendre à l’évidence il fallait bien qu’elle prenne un peu de cette mixture venue de Suisse et qui s’appelle la « swissattitude » ce qui ferait peut-être, que, peu à peu, elle aurait enfin un peu de repos et de calme. La loi des séries ne serait plus que souvenirs et si d’aventure dame Fanette un jour se réveille avec en elle cette « swissattitude » elle pourra dire à toutes celles et ceux qui sont stressés, Ho! Les cocos, Zen , il n’y a pas le feu au lac………………….

Il était une fois, dame Fanette, qui en prit tant, qu’elle se retrouva si calme, que certaines de ses amies se demandèrent qui avait pu la changer de cette manière. Elle ne dit jamais le secret, mais ce qu’elle ne savait pas, c’est que j’allais en parler ici et en faire profiter toutes celles qui peuvent se servir de cet élixire afin de retrouver le calme.

Un seul remède au stress, prenez « swissattitude » sans modération ! 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

Un auteur de talent

Posté par canelle49 le 19 août 2011

Un auteur de talent hotcandice_amiti%C3%A9_virtuelle4pp2jr 

Je n’ai pas souvent demandé de l’aide. Ce matin j’ai besoin de vous tous et toutes pour encourager notre ami, blogueur, Jean-Jacques, qui est à nouveau hospitalisé. Je ne vais pas entrer dans les détails de sa maladie, mais il aura besoin de chimio et cela veut bien dire ce que cela veut dire. Du courage il en a, mais je voudrais que tous et toutes alliez lui laisser un petit message d’encouragement sur son blog.

Pour ceux et celles qui ne le connaîtraient pas encore, je fais un petit condensé de ce que peut être sa plume.  JJ est écrivain né, il va vous faire entrer dans un monde merveilleux de conteur sans pareil. Son humour fera que vos rires ne pourront être contenus, tantôt il va vous émouvoir et vous aurez le coeur au bord des larmes; mais vous ne serez jamais déçu, cela je vous l’assure.

JJ est une merveilleuse plume, il sait nous emmener dans le passé avec tendresse, humour et le charme de sa plume va vous emporter dans une valse de sentiments bien armés pour vous faire ressentir  jusque dans vos tripes ce que vous allez lire.

JJ a une carrière devant lui, une carrière d’écrivain ou de scénariste, il n’a rien à envier à Audiart et compagnie. Je n’exagère pas en vous disant cela, allez-y voir vous-même. Vous entrerez dans un univers « bloguestre » plume au vent, il sait si bien danser avec les mots.

JJ tes maux ne seront plus que souvenirs dans peu de temps, que tes mots effacent tes maux pour notre plus grande joie et notre plus grand bonheur. Ce monde de l’écriture va t’ouvrir ses portes, il ne peut en être autrement. Tu dois, que dis-je, tu ne peux pas ne pas écrire un bouquin qui deviendra un bestseller et j’y crois. Une plume comme la tienne, ne peut pas rester lettre morte………………..

A vous toutes et tous mes amis je vous demande de lui faire un petit coucou et de lui laisser un petit message. Vous allez entrer dans un monde dont vous ne soupçonnez pas un instant l’impact, si vous le lisez cela laissera dans vos coeurs et vos âmes des traces indélébiles. Merci pour lui, merci à vous d’ouvrir la porte de son blog, je suis certaine qu’il il va vous enchanter.

Que Dieu vous garde toi et ton épouse………….

Un clic ici et vous vous retrouverez dans le monde de JJ.

Publié dans page de vie | 8 Commentaires »

Coulis de mots, recueil de Lorette

Posté par canelle49 le 18 août 2011

 coulis--

 Un coulis de  mots, elle a jonglé avec les mots de bien belle façon. Notre « blogueuse » Lorette a édité son recueil de poèmes. Je vous le conseille, ses mots sont aphrodisiaques et emplis de tendresse.

Je vous offre un de ses poèmes. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas de vous avoir dévoilé une partie de son merveilleux recueil.

Lorette tu as mis ta vie dans ces poèmes, une vie qui ne t’a pas fait de cadeau, mais une vie de battante ne peux que devenir plus belle. C’est tout ce que je te souhaite, déjà tu as pu mettre ton projet à exécution, malgré la maladie tu as eu ce merveilleux courage de ne pas baisser les bras. Bravo ma Lorette, ton combat de chaque jour sera un jour couronné par ta victoire.

Je te laisse la parole…………….

Pour dire le temps qui nous chagrine,

Pour dire le deuil qui assassine,

Ecrire les mots tout noirs qui mènent

Aux chemins de peine

Pour dire les plumes d’anges des cieux,

Pour dire la lumière des dieux,

Ecrire les mots tout blancs du bonheur

Inondant le monde de couleurs.

Pour dire…ne jamais cesser d’écrire

Quel bel hommage tu fais là à l’écriture, cet écriture qui guérit de tant de maux, les mots sont là pour guérir les maux. Les mots qui s’accouplent avec le parchemin deviennent des phrases, des contes, des poèmes, des souvenirs que l’on ose par l’écriture, relire encore et encore. Ecrire est un bonheur de se laisser emporter à ouvrir nos âmes, sans peur, certes avec pudeur, mais sans jamais se lasser. Pour vivre, ne jamais cesser d’écrire !

Merci ma Lorette d’avoir osé aller dans ce projet qui va nous permettre de te découvrir mieux.

Publié dans page de vie | 8 Commentaires »

Croire en soi

Posté par canelle49 le 17 août 2011

cheval.gif

Peut-on faire en sorte de changer le passé ? Non , bien sûr que non et pourtant………………

- Allez petite, regarde devant toi, ne tourne pas la tête, sinon tu vas trébucher.

Il disait souvent cette phrase, le vieux.

Si à l’époque, je n’avais pas compris sa signification, je me souviens tout à coup qu’il disait cela, chaque fois que je lui parlais du départ de mon père. Que j’ai dû lui casser les pieds tout de même à lui conter mes souvenirs. Sa patience avec moi n’avait pas de limite, je me rends compte maintenant combien c’était un sage. Il m’a donné tellement d’outils pour avoir dans l’esprit ce qui est bon de faire et ce qui ne l’est pas.

Il disait vrai, se retourner trop souvent peut nous faire trébucher, mais on peut se relever et repartir de plus belle. Puis un jour sa phrase prend toute sa signification et on peut arriver à changer, non pas le passé, mais la vision que l’on en a. On peut arriver à ne plus voir ce qui nous a fait souffrir, mais à revoir les bons moments et il y en a des tonnes. Pourquoi sommes-nous aveugles au point de ne voir que ce qui n’a pas été beau, pourquoi ne voit-on pas tout ce qui a été merveilleux ?

Depuis peu, j’ai compris que si l’on est heureux dans son présent, tout à coup, comme par miracle, on est capable de voir le bonheur du passé et même si on reparle de ce qui nous a fait mal on le survole sans que cela nous atteigne de pleins fouets.

Changer son passé, on ne peut pas, mais changer la vision de son passé, on peut.

La vie, on le sait bien, n’est pas un long fleuve tranquille (tiens une phrase toute faite encore que celle-ci) on a tous plus ou moins un vécu qui n’est pas que du bonheur, mais pourrait-ton savoir ce qu’est le bonheur sans malheur ? Pourrait-on savoir ce qu’est l’amour sans haine ? Pourrait-on avoir le jour sans la nuit ?

Nous sommes tous des êtres différents, nous avons tous nos pensées bien personnelles et nos idées parfois viennent des rencontres, des lectures, souvent les autres font nos certitudes, comme pour la théorie de Darwin. 

Tout est si parfait dans la création du monde, est-ce que c’est le hasard qui a fait que tout va de paire? Je ne peux pas croire que la science, ait fait que ce monde, soit si parfait. La théorie de Darwin s’est écroulée depuis longtemps, il y a trop de chaînons manquants pour que sa théorie sur l’humanité soit de nos jours, une science exacte. La science n’a pas donné plus de preuves sur notre venue sur terre que les livres saints. Croire ou ne pas croire en Dieu, peu importe d’ailleurs, ce que nous pouvons croire, mais si la science même n’est pas capable de nous donner des preuves sur la théorie de Darwin et que ceux qui pensent que cette théorie est la bonne, pourquoi nos livres saints devraient, eux, nous donner la preuve, mieux que la science sur l’existence de Dieu ?

Croire ou ne pas croire et si déjà on avait la capacité de croire en nous, tout simplement, ne serait-ce pas déjà une victoire ? 

- petite, me disait-il, ne fais jamais rien qui puisse te nuire, respecte-toi et tu sauras respecter les autres!

Que voulait-il me dire. Je sais maintenant, se respecter, c’est, ne pas faire de mauvaises actions contre son prochain, faire de  mauvaises actions, met la honte sur nous, pour autant que nous ayons une conscience. Il est certain que se respecter soi-même fait que nous respectons les autres et ce qu’il disait prend tout son sens.

Cet homme était un sage, pourquoi ses mots sont restés gravés en moi comme s’il me parlait encore, serait-ce parce que c’était le seul adulte qui savait me regarder autrement que comme un bébé à qui, on n’a pas, a donné de réponses à ces incessantes questions. Est-ce la sagesse des ans, qui fait que maintenant je l’entends à nouveau si bien ? Est-ce simplement, parce que je suis enfin celle qu’il voulait me faire être ?

Peu importe la raison, ce qui importe c’est que de l’entendre encore, le faire vivre, fait que sa sagesse et ces précieuses phrases ne sont pas restées lettres mortes.

Le monde est trop parfait pour que cela soit dû, au hasard, après, chacun croit ce qu’il a envie de croire. Soit en Dieu, soit à la science. Par contre, personne ne peut, pas plus que les livres saints et les scientifiques, avoir une réponse qui vient affirmer que Dieu n’existe pas ou qu’il existe.

Chaque individu a sa vérité et ses croyances, la seule vérité qui peut être dans ce monde, c’est, le pouvoir que l’on a de croire en soi avant tout et tout devient possible et réalisable.

Il faut croire en Dieu pour avoir foi dans les hommes (Robert Hossein)

N’est-ce pas alors tout simplement de croire en l’humanité qui fait de nous des croyants ? Mais comment y croire à l’humanité alors que le monde va si mal et que nous avons si souvent des peines et des chagrins de voir comment on peut traiter l’humain ? Croire que dans chaque être vivant, même dans le pire, qu’au fond, il y a une petite flamme qui peut être, amour, je veux y croire, c’est ce qui fait que mon espoir demeure malgré tout, dans un monde meilleur.

 

 

 

Publié dans page de vie | 4 Commentaires »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog