• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 août 2011

Ta peau noire, a fait de toi le coupable

Posté par canelle49 le 16 août 2011

Image de prévisualisation YouTube

La justice est-elle toujours impartial, la justice des hommes, a-t-elle toujours mis des coupables en prison? Se souvenir parfois des injustices de ce monde nous remettent en mémoire les erreurs du passé.

Je pense à cet homme qui a fini par choisir la mort plutôt que de payer un crime qu’il n’avait pas commis. Je pense à ces prisonniers du couloir de la mort qui criaient leur innocence et qui pourtant ont été exécutés.

L’injustice dans ce monde n’a pas cessé d’être. Le destin a fait que la ressemblance physique avec le coupable a emmené bien des innocents, à l’ombre et à la mort.

Doit-on remettre la peine de mort ? Question qui aurait eu une réponse positive de ma part, il y a bien des années de cela. Pourtant, on ne peut pas répondre sur un seul critère. Oui, je voudrais que les criminels qui, violent et tuent des enfants, le payent de leur vie. Combien ce serait rassurant que ces êtres n’aient plus jamais la possibilité de recommencer en sortant de prison. Pourtant, il y a ceux dont on  n’est pas certain de leur culpabilité et qu’on condamne tout de même. Tous ceux qui crient leur innocence, en vain. Lorsque la mort est passée, souvent on retrouve les vrais coupables.

Je pense à toi qui a été des années dans le couloir de la mort à attendre en vain qu’on trouve le vrai coupable. Ce que tu ne savais pas, c’est que personne ne chercherait le vrai coupable. Tu as traversé les années avec dignité et sans jamais te plaindre. Tu ne savais que crier ton innocence. Tu étais le coupable idéal, tu n’avais pas la peau blanche.

Combien faudra-t-il encore de victimes innocentes dans ces prisons américaines qui payent de leur vie? La justice ne devrait-elle pas être une affaire très sérieuse et lorsqu’on sait combien ont donné leur vie à l’injustice dans ce monde, on ne peut que frémir.

Un seul témoin qui t’avait aperçu de loin, ce témoin de nuit a pu te reconnaître. Toi qui avait la peau noire, dans le noir. Son seul témoignage a fait que tu n’es plus. Tu étais si jeune au moment des faits, tu n’avais que 17 ans. Tu as attendu 22 ans en criant ton innocence, mais personne ne t’a entendu et à 36 ans tu es parti en criant toujours ton innocence. La justice, une fois de plus, venait de commettre un crime.

Ton seul crime était d’avoir la peau noire comme l’ébène, les dés étaient jetés d’avances. Je pense à toi Patrick Graham ce matin, tes dernières paroles ont été :

-Que je suis un innocent homme noir qui va se faire assassiner. C’est un lynchage qui va se passer en Amérique ce soir. C’est une évidence qu’aucune Cour des Etats-Unis n’a jamais voulu savoir. Ce qu’il se passe ici est un outrage. Tous les pays civilisés voient que ce qu’il se passe ici est mauvais>.

Paix à ton âme Patrick Graham, tu n’avais que 17 ans au moment des faits,  22 ans passés dans le couloir de la mort sont une autre horreur que seuls des monstres peuvent faire supporter à l’innocence d’un enfant.

Comme pour un animal malade, on fait à l’homme sa dernière injection pour l’envoyer dans l’autre monde, la sonnerie du téléphone n’a pas retenti, l’homme fort de ton pays n’a pas daigné lever la main pour te gracier. Tu n’avais pas la peau blanche…………… il dormait sur ses deux oreilles, lorsque toi, tu as donné ta vie à l’injustice de ce monde.

Innocent tu étais, innocent tu seras reconnu, dans ton nouveau monde.

La peine de mort tue. Or, tuer est mal, la peine de mort est donc mauvaise. En accord avec Victor Hugo  » Que dit la loi ? Tu ne tueras pas ! Comment le dit-elle ? En tuant ! « 

voir l'image en taille réelle

 

Publié dans page de vie | 6 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog