Risquer le bonheur !

Posté par canelle49 le 9 juillet 2011

 voir l'image en taille réelle

Prise de risque, pourquoi a-t-on si peur de prendre des risques, risque d’aimer, risque de tomber, risque de prendre le mauvais chemin, mais finalement le risque est de naître et là, on ne choisit pas de naître.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille,  faut-il sous prétexte de savoir que tout ne sera pas rose et facile dans notre vie, ne pas la vivre et ne pas oser le bonheur ?

J’ai aussi cru que je ne pouvais pas me lancer dans les aventures de la vie, je savais pourtant que la peur n’évite pas le danger et puis un jour on se réveille un beau matin et on fait un bilan qui n’a rien de bien merveilleux. C’est à cet instant qu’il faut oser prendre la poudre d’escampette et se retrouver.

Le monde des ombres de la nuit disparaissent comme par miracle et on se sent si légère, même si tout n’est pas facile, la volonté de vivre sa vie et de se faire son bonheur, devient une aventure merveilleuse. Vous avez tout à coup les portes de la joie et du bonheur de vivre qui viennent de s’ouvrir. La vie est belle, même dans la souffrance elle nous offre un après et un oubli. Tout à coup les êtres qui croisent notre chemin s’arrêtent pour un temps, nous laissons enfin tous ces inconnus que nous pouvons croiser nous apporter de leur savoir, de leurs différences, de leurs bonté d’âme et nous apprenons grâce à eux que la vie est belle.

Il ne faut retenir que les merveilleuses rencontres de nos vies, même si les mauvaises rencontres sont indispensables pour grandir, il faut en retenir les leçons et ne jamais les oublier.

Avancer pas à pas dans l’âge et voir les années qui passent, ne fait pas que l’on doit être triste, au contraire, le vieillissement est pour tous et se dire que vieillir n’a pas de prix puisque cela apporte une longue vie bien remplie. Il est facile de laisser la grande faucheuse venir nous emporter si la vieillesse a fait son oeuvre que de la laisser nous emporter jeune. Alors, de quoi devons-nous nous plaindre si on vieillit, autant l’accepter et je suis certaine que tous ceux et celles qui acceptent cela, n’ont pas de problème avec leur âge. Qu’est ce qui importe le plus, l’âge de nos artères ou l’âge de nos esprits ? Sans hésitation pour moi, l’âge de mon esprit.

Tân, qui a si jolie plume, emplie d’humour et qui parle des seniors, a fait que ce matin j’ai eu envie de dire que la soixantaine n’est, la vieillesse, que si on le veut. Tino Rossi chantait: la vie commence à 60 ans. Je confirme, la vie peut apporter plus de belles choses à 60 ans, qu’elle en aura apporté tout au long de notre vie et je vais vous dire pourquoi.

Se retrouver libéré, pour certain, de l’obligation du travail, libéré des soucis quotidiens de la famille, des enfants, retrouver sa liberté total, ce n’est que du bonheur, alors, ne la gâchez pas cette nouvelle vie, en pensant que vous êtes vieux (vieilles) ne laissez pas la société vous enfermer par un carcan et vous laissez pour compte, au contraire, faite voir que vous existez et que vous pouvez encore apporter beaucoup à cette société tellement injuste.

Comment ne pas voir ces femmes, ces actrices comme Jane Fonda, à 74 ans, si belle encore et qui fait bien 15 ans de moins que son âge, alors au diable, la pensée de vieillir, elle n’est pas en moi et je suis certaine que cela aide à passer les ans avec confiance et sérénité.

Femmes et hommes, ne vous complaisez pas dans l’idée que la vie est finie parce que ce chiffre 60 vient frapper un beau matin et vous torturer l’esprit, ce n’est pas votre âge, qui vous torture, mais bien l’idée que vous vous en faite !

Alors, peu importe, qu’on nous appelle des seniors, comme on dit des ados, puis des adultes, où est le problème, si ce petit nom, senior, vous fait penser à la vieillesse, moi il me fait penser au bonheur de vivre à 200 % sa vie, dans le bonheur et la sérénité. 

La jeunesse est le temps d’étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer. (Jean-Jacques Rousseau)

 

 

 

 

 

 

12 Réponses à “Risquer le bonheur !”

1 2
  1. Tony Yves dit :

    Bonjour Hélène
    fait attention mon chéri, ne monte pas sur le mur, ne grimpe pas aux arbres ne cours pas trop vite, tu vas tomber. Toute l’enfance on nous freine et on nous incite à ne pas prendre de risque et après nous avons toute la vie pour désapprendre la prudence

  2. Bea dit :

    Bonsoir Hélène,
    Tu as mis à profit ta pause et te revoilà de retour et en forme avec cette envie d’écrire les choses de la vie qui te caractérisent si bien :-)
    les séniors, je pense qu’ à notre époque , ils n’ont plus le même aspect, si je puis dire, que nos grands parents par exemple, notre vie est plus facile, les soins plus accéssibles qu’avant, donc le temps à moins de prise sur nous, des mamies dans le vent, on en croise de plus en plus et c’est si agréable de se dire que l’on peut profiter de la vie tant que l’on en a envie, en fait, tout est question de vouloir, de choix, et de curiosité. A chaque âge, ses plaisirs, chaque chose en son temps, ce qui fait que l’on continue de découvrir la vie mais avec l’expérience en plus…
    je te souhaite une trés belle soirée et une bonne semaine
    Bisous à toi et merci de ton passage chez « moi »
    béa :-)

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog