L’amour n’a pas d’âge

Posté par canelle49 le 17 juin 2011

 voir l'image en taille réelle

J oie et bonheur dans vos coeurs unis

E ntrelaçer vos mains pour l’éternité

A mour qui va vous unir ce jour

N aissance de la confirmation de votre amour

- ce petit trait d’union va vous unir

J eunes et moins jeunes seront en fête

A vec vous ce jour du 18 juin

C hantant que l’amour n’a pas d’âge

Q ui fera que vos coeurs seront en fête

U nion de l’amour et de la tendresse

E ternellement votre route sera parsemée de bonheur

S amedi votre amour sera couronné dans la liesse

Je vous souhaite tout le bonheur du monde, votre exemple me prouve une fois de plus que tout peut arriver, même le bonheur, ne jamais perdre espoir et ne jamais fermer son coeur, car on ne sait pas quand l’amour va s’y inviter. Laissez toujours la porte entrouverte et n’ayez pas peur du bonheur, le bonheur ne tue pas et si on peut le perdre ce n’est pas une raison pour ne pas en vouloir.

A toi Jean-Jacques, ainsi qu’à ta futur épouse,  je souhaite que votre route soit parsemée de roses sans épines et si un jour, par mégarde, une épine apparait, la couper par des paroles,fera que votre amour sera encore grandit. Soyez nombreux à lui laisser vos voeux de bonheur ! ICI

S’aimer et céder, c’est la clef du bonheur !

 

 

Publié dans page de vie | 5 Commentaires »

Passage obligé

Posté par canelle49 le 16 juin 2011

 voir l'image en taille réelle

Pourquoi trop de trop, ne pas pouvoir conjurer le sort, ne pas pouvoir consoler celle qui est inconsolable, ne pas pouvoir aider ceux qu’on aime et qui ont des doutes et plus d’espoir, trop c’est trop et parfois la coupe est pleine et on n’a qu’une envie c’est de s’enfuir et de ne plus regarder ce monde qui fait qu’on est sans solution et le chagrin de ceux, qu’on aime, devient bien trop lourd pour le porter seule.

Reste-t-il un mince espoir de la voir un jour, guérie, y croire encore a toujours été en moi, mais le lui faire comprendre devient une tâche ardue et j’ai parfois envie de baisser les bras, tout comme elle. Je ne peux pas la voir chaque jour que Dieu fait le visage ravagé par les larmes sans avoir le coeur brisé.

J’ai souvent dit que l’on ne doit jamais se laisser aller à la détresse, mais un jour moi aussi j’ai connu son chagrin, qui n’a pas eu le coeur en miettes de l’amour non partagé, qui n’a pas connu un jour le désespoir de comprendre que pour l’autre nous ne sommes qu’objet ?

La vie n’a pas un chemin, la vie a plusieurs chemins et je crois au destin, je reste certaine que le choix que l’on fait pour parcourir sa route, est écrit depuis notre naissance. Rencontrer dans une vie les bonnes et les mauvaises personnes, fait que l’on avance, que l’on se construit, pas à pas.

Il faut parfois rencontrer le pire pour vivre le meilleur et j’ai rencontré le pire, se demander pourquoi nous avons été si naïve et que ces personnes ont pu nous manipuler si facilement. La réponse est tout simplement bête à pleurer c’est qu’elles étaient si fortement dans notre coeur que rien ne pouvait, même ce qui nous crevait les yeux, rien ne pouvait nous montrer la vérité qui pourtant faisait son chemin. La vérité finit toujours par éclater et ceci même si on ne cherche pas à la savoir, cette vérité.

A toi mon amie qui pleure un amour déçu, je voulais te dire que la souffrance un jour s’estompe et le soleil revient, mais pour cela il faut lui laisser une chance et si on ne veut pas du bonheur, rien ne pourra le faire entrer de force en toi. A toi de vouloir reconstruire ton coeur en miettes, si d’aventure tu restes dans l’acceptation de ce que tu as vécu, tu n’auras jamais plus la chance de rencontrer un jour un homme bien, car malgré tout, il en existe sur terre, ne reste pas sur cet échec, crois encore que tout est possible et tout le deviendra !

Si tu veux que quelqu’un n’existe plus, cesse de le regarder (proverbe arabe)

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

Isabelle, belle, dans ton coeur et ton âme……….

Posté par canelle49 le 15 juin 2011

voir l'image en taille réelle 

Ce matin je désire laisser la parole à cette blogueuse qui lutte contre la maladie et qui m’a laissé un commentaire que je désire vous faire partager. Son commentaire m’a émue et je ne pouvais pas laisser ce commentaire caché.

isabelled.monalisa a dit:
14 juin 2011 à 13:13

Bonjour Hélène,

Je suis très très émue et touchée par ton texte, j’en pleure.
Oui si ma fille acceptait de lire cela et après qu’elle me parle au tél car elle a bien comprit tes mots, chose dont je ne doute absolument pas sauf si elle est dans un moment de mauvais et qu’elle si refuse complètement en restant dans sa carapace. Mais que faire pour qu’elle sorte de cette état qui n’est pas elle ?
Je ne sais comment de remercier toi pour ce texte, il n’y a pas de mots.
Et vous qui avez laisser des coms, il serait bien aussi qu’elle les lisent et peut être que oui j’arriverais si elle change de ne pas laisser la nature m’emporter mais continuer mon combat; Si je ne le fais pas, de toute façon je sais que mon temps sera compté car en une semaine je me retrouve en isolement pour une aplasie donc je ne me fais pas d’illusions et pourquoi me prescrire déjà de la morphine alors que je n’en prends pas l’ordonnance du professeur est pour un mois, et il m’a dit :”prenez la dose que vous voulez, mais ne souffrez pas.”
Encore un grand merci, je ne voudrais pas partir d’une chambre d’hôpital mais chez moi dans mon lit voilà mon souhait actuel;
Je t’embrasse
isabelle

Merci Isabelle pour tout ce que tu nous donnes, merci de prendre encore du temps malgré ton combat de nous offrir tes mots, ils sont précieux, car tu nous offres une merveilleuse leçon de vie que jamais nous ne pourrions connaître sans tes mots et ton courage de venir encore nous lire et tellement nous donner.

Merci Isabelle d’être cette belle personne et d’avoir en toi tellement d’amour pour les autres. Nous nous sommes parlé deux fois, grâce à Kathy, qui nous a gentiment mis en contact et cela restera à jamais gravé en moi.

Tu as trouvé ce petit élan encore pour combattre, tu as encore su donner de l’amour aux tiens en leur offrant encore tes souffrances. Tu as su nous démontrer que tu es une maman courageuse. Isabelle je suis fière de connaitre une personne telle que toi !

voir l'image en taille réelle

 

 

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

La fin fait de belles chansons

Posté par canelle49 le 12 juin 2011

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Parfois dans la vie il faut prendre de telles décisions et si en toi il y avait un vide immense, il revient le printemps, c’est immuable. Tu te souviens, toi, qui pleurait celui qui t’avait trahie, tu te souviens, je te disais, l’oubli et la guérison viendra.

Puis, au coin d’une rue, un matin de printemps, tu as croisé son regard, ton coeur s’est réveillé de son long sommeil et depuis tu coules des jours heureux avec lui. Laisser le temps au temps en cas de souffrance est la seule solution, pourtant que je n’aime pas dire laisse le temps au temps, car j’ai l’impression de laisser le temps me prendre ma vie et cela je m’y refuse.Voilà une page s’est refermée tu vas pouvoir vivre dans ce nouveau bonheur. Va de l’avant maintenant et garde en toi toujours ce regard sur la vie, tu as su être forte et te battre, pour tout cela R…… tu as le droit de vivre cet amour partagé qui te donne des ailes.

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

A toi que je ne connais pas

Posté par canelle49 le 10 juin 2011

 voir l'image en taille réelle

Le chagrin et les peines ne sont, dans notre mémoire, que pour nous offrir de voir le bonheur malgré tout du cadeau de la vie. Apprendre de nos douleurs pour en guérir fait que la vie devient un bonheur immense. Voir et entendre la maladie dans le corps des personnes que l’on aime nous offre une leçon de vie.

Elle se bat depuis si longtemps, mais tout à coup, elle décide de baisser les bras en se demandant pour qui, pourquoi, je me bats sans trêves contre cette saleté de maladie ?

Alors, dans un élan et un sursaut, elle s’arrête net et décide tout bonnement de ne plus aller au combat, c’est alors que la vie reprend certainement le pas sur sa volonté de se laisser mourir. Un petit rien, une petite remarque et elle partira dans sa pensée qui lui fera un petit signe pour lui démontrer que se battre n’est pas vain parfois, qui sait, qui peut dire combien de temps, de semaines, de mois, d’années gagnées et ce petit plus viendra lui dire, cela vaut la peine, tu as encore à donner et à recevoir, tu ne peux pas partir maintenant.

On dit que c’est écrit, alors si c’est écrit, elle reprendra le cours de son traitement, car ce n’est pas écrit la date de demain, ni celle d’après-demain, non, la date et l’heure, personne ne la connait et si elle décide de se battre encore, c’est bien qu’elle se trompe de date.

Tu désires arrêter de te battre et si je peux le comprendre, j’ai aussi envie de venir te dire que le combat que tu mènes depuis tellement de temps fait que tu as encore de belles choses à vivre. Tu as de belles choses à donner à ta famille et si tu as l’impression de ne rien recevoir, ouvre les yeux, tu as reçu la plus belle chose qui soit dans ce monde et c’est ton coeur et ton courage de lutter pour ceux que tu aimes.

Il n’y a pas une vie à sauver, mais deux, cette jeune fille qui se rebelle, a en elle la colère, elle n’accepte pas l’injustice de voir sa maman en sursit, elle a encore grand besoin de cette maman. Elle ne sait pas encore que ce sursit existe pour elle et pour lui offrir l’avenir de grandir et devenir adulte grâce au courage de sa maman.

Jeune fille, toi que je ne connais pas, je m’adresse à toi, je ne sais pas si tu vas me lire, mais ouvre les yeux pendant qu’il est encore temps, ta maman n’a pas choisi son destin et le jour où elle partira elle restera à tes côtés, toujours en toi.

Tu pourras toujours t’adresser à elle et si tu es à l’écoute de ton coeur, tu entendras sa voix qui te parle et qui te dirige. Toujours, elle t’aidera à prendre le bon chemin. Aie la sagesse et l’amour de l’entourer de tout ton amour pour ne jamais souffrir un jour et regretter d’avoir toi aussi baissé les bras. Elle a besoin de toi pour lutter et elle ne lutte que pour ton avenir et ton bonheur, alors donne-lui cette force en lui démontrant que tu es comme elle, une belle personne. Je ne te connais pas, mais je suis certaine que tu es une belle personne, alors entoure-la de tes bras et murmure-lui, je t’aime maman, on va se battre, toi et moi, l’union fait la force.

Tu verras, comme tu vas être bien après ce geste, tu auras grandi tout à coup et tu ressentiras en toi une délivrance. Tu pourras être cet futur adulte  sereine, dont tout ton entourage sera fier, crois-moi, cela vaut la peine de donner cet amour qui est en toi à cette maman qui t’aime plus que tout. Tu auras gagné une chose précieuse et c’est de ne pas à te torturer de regrets de n’avoir, pas fait ce qu’il fallait quand il était encore temps..

Ta paix intérieure est précieuse pour te construire, tu as cette chance de l’avoir, alors n’hésite pas, ta colère, si je peux la comprendre, tu dois la transformer en amour et soutenir celle qui t’a donné la vie et qui t’aime plus que tout!

Ose te montrer une jeune fille belle dans ton âme et ton coeur et te laisser la chance de vivre dans le bonheur d’avoir pris la bonne décision, pour toi , pour que ton âme n’ait pas de bleus et que ton coeur ne soit pas brisé par la souffrance dans ton futur, sois forte et fière de donner ce que tu as en toi et transforme ta colère et ta peur en amour pour celle qui t’a offert le plus beau des cadeaux et c’est la vie !

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

123
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog