• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 mai 2011

Une fin………

Posté par canelle49 le 3 mai 2011

 voir l'image en taille réelle

Voilà, il est mort, combien encore faudra-t-il de mort pour avoir enfin la paix dans ce monde et le bonheur de vivre sans peur ?

Ben Laden, l’homme le plus recherché de la planète, est parti pour toujours, l’homme qui faisait le désespoir de toute la planète, est parti pour toujours.

Pleurer sur lui, non, bien sûr que non, mais peut-on fêter cet événement ? Je n’irai pas jusque là, pourquoi ? Tout simplement parce qu’une vie humaine reste une vie et ne pas le pleurer est une chose, mais faire la fête est un manque de respect pour la famille. N’oublions pas que cet homme a une famille qui va le pleurer, je me mets souvent à la place des parents qui ont un enfant qui fait des choses innommables. Cet enfant reste leur enfant, comment ne plus aimer la chair de sa chair ?

L’horreur de ce monde, finalement, c’est le manque de respect de la vie humaine, l’homme ne respecte plus rien, l’homme n’a pas d’état d’âme, il tue le monde végétal, le monde animal. Comme si ce n’était pas suffisant, il tue l’homme sans aucun sentiment. La vie de l’homme n’a pas plus de valeur que la vie de l’animal et du végétal.

Est-on préparé à cela dans la vie ? Avons-nous des professeurs de haine qui nous apprennent que la vie de l’homme est sans aucune importance de nos jours ?

Une fois de plus, je remercie ma mère de m’avoir appris à être amour et de ne pas me réjouir de la mort d’un homme, quel qu’il soit. Je peux me dire que celui qui est mort méritait la mort, mais je ne peux pas m’en réjouir et faire la fête, je trouve cela indigne de l’humanité et puis je pense à la royauté qui disait le roi est mort, vive le roi et c’était la liesse bien souvent en ce temps-là ! Il ne faut pas plus, peut-être, pour crier sa joie dans les rues.

Une vie reste une vie, se réjouir de la fin d’un homme a quelque chose de malsain et quand j’ai vu ce matin des images de fête dans les rues de New-York j’ai ressenti un certain malaise, on peut se réjouir dans l’intimité, mais en faire une fête dans les rues laisse en moi pleins de questions sur notre humanité.

Je n’aurai pas de réponse et je me demande parfois si je suis bien normal d’avoir en moi un certain respect de tout être qui part pour son dernier voyage, suis-je bien dans ma tête en ayant en moi, même pour le pire des hommes, ce respect de la fin d’une vie ?

Je ne vais pas me poser la question bien longtemps, si je dois être en peu folle dans mon esprit, je crois que je vais garder cela jusqu’à la fin de ma vie en me disant que je vis bien avec moi-même en étant comme je suis, alors folle ou pas, autant que je le reste,  si je peux chaque jour me regarder dans le miroir sans avoir honte de mes sentiments, ce sera toujours cela de gagné !

Je n’irais pas jusqu’à faire son épitaphe, non, ni verser une larme, mais au moins respecter ce corps qui est devenu dans la mort, humain ! Puis, simplement dire: justice est faite !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 11 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog