• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 avril 2011

Y croire encore

Posté par canelle49 le 8 avril 2011

 voir l'image en taille réelle

Purée de petits pois cassés. Une expression que j’entends parfois, celle qui le dit se reconnaîtra et ce matin j’ai envie de lui secouer les puces, des expressions dans nos vies nous en avons tous et parfois j’ai envie de hurler quand je vois une amie qui n’a plus aucun espoir et qui se laisse à penser que pour elle la vie n’a plus beaucoup de sens et j’ai envie de lui crier, stop, regarde autour de toi et vois le bonheur que tu as dans ta vie, ne regarde plus le passé ou plutôt regarde-le avec sérénité et dis-toi que tout ce qui arrive dans une vie n’est pas le fruit du hasard et que si tu positives le soleil brillera encore et ton cœur renaîtra à l’amour.


Est-ce, l’essentiel de la vie, l’amour ? Oui certes, mais l’amour est partout si on sait regarder avec son cœur, l’amour est dans la nature qui nous offre chaque année le renouveau, l’amour est dans les animaux qui savent nous donner tellement de tendresse, l’amour est dans notre famille, l’amour est dans nos amis et amies, oui voilà, je sais, on a besoin de plus, mais comment laisser entrer un jour dans notre cœur l’amour, celui qui est fait de complicité, de tendresse, de compréhension, cet amour que tout être humain désire dans sa vie si on ferme son cœur et on n’y croit plus.


Le chemin du destin ne met pas toujours les bonnes personnes sur notre parcours, alors que faire ? Continuer à se morfondre et devenir si négative que personne, jamais, n’aura un regard sur nous ? Non et non, qui a envie de faire un pas dans la direction d’un visage sans sourire, d’un visage qui démontre que le désespoir nous sert de masque et que rien ne pourra faire qu’on ait envie de se sortir de ses problèmes, je suis persuadée que d’avoir en nous ce négatif ne fera pas qu’un jour on se sorte de cette tristesse, bien au contraire, croire, même à l’impossible, peut devenir possible, on se casse tous un jour le nez en tombant sur les aléas de la vie et alors, il faut se relever et savoir regarder au-delà de l’horizon, regarder tous ceux qui souffrent et se dire que dans la vie le plus beau cadeau de Dieu est la santé, quand on a la santé on peut tout, on n’a pas le droit de baisser les bras.


Je pense, ce matin, à cette petite bonne femme qui nous donne des leçons de vie chaque jour, cette petite Mel, si souriante, qui a tellement d’humour malgré sa maladie et toutes les autres, comme Isabelle, Lorette et toutes celles que je ne connais pas, mais qui luttent chaque jour pour la vie, essayons de ne pas être négatives et croyons au bonheur quand on croise toutes ces personnes qui luttent chaque seconde pour leur vie, on n’a pas le droit de baisser les bras.

Alors, toi mon amie, oui toi, je sais que tu vas te reconnaître, ne laisse pas ton âme se recroqueviller dans tes pensées et crois-moi ce qui n’a pas pu être hier, le sera peut-être demain, je peux t’assurer qu’on guérit d’un amour déçu, un matin on se réveille et le héros, est devenu un être normal, avec ses défauts et ses qualités et c’est les yeux bien ouverts que l’on se rend compte de la chance qu’on a eut de ne pas tomber dans les griffes d’un bellâtre qui nous aurait cassé à coup sûr, je t’assure que demain ne sera pas comme hier et surtout ne jamais donner tes larmes si précieuses à celui ou celle qui ne les méritent pas, alors tu verras comme tout peut recommencer, la vie est un éternel recommencement, mais pour cela il faut laisser ton âme et ton cœur, avoir encore une chance de vivre l’amour et ce n’est pas en te mettant dans la tête que plus rien n’est possible, que cela va arriver un jour, laisse la porte de ton cœur, ouverte, tu ne sais pas quand l’amour s’y invite !


Oui, on peut souffrir, qui n’a pas connu la souffrance, celle qui nous prend le cœur et nous enserre la poitrine, celle qui nous donne des bleus à l’âme et qui nous étouffe tant elle est présente, les larmes sont là pour nous offrir la guérison, un jour nous n’avons plus besoin de laisser couler nos larmes pour guérir, car nous sommes guéris et de cela j’en suis certaine, car qui n’a pas connu un jour ce mal de l’amour et tous ceux et celles qui en ont guéri savent que c’est possible et je sais que c’est possible, puisque j’ai guéri, tu peux guérir aussi………………

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog