• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 5 avril 2011

Le regard

Posté par canelle49 le 5 avril 2011

 Merci Béa pour m’avoir permis de prendre ces photos……………….si d’aventure vous ne connaissez pas encore le blog de cette jeune femme, n’hésitez pas, un clic………. ICI

 voir l'image en taille réelle

 

Mais quand donc allait-il se décider, il la fixait depuis si longtemps, ses yeux avaient la couleur du ciel, elle clignait parfois des yeux pour le voir entre ces cils sans qu’il puisse s’en apercevoir, combien de temps encore allait-il lui faire face sans oser lui faire comprendre qu’il aurait voulu se rapprocher d’elle.

Elle avait oublié avec le temps qu’elle n’était faite que de corps de gazon, pourtant son cœur battait dans cette terre à la vitesse du temps qui passe et des saisons, si le jardinier un jour avait la belle et merveilleuse idée de lui ouvrir les yeux, il pourrait enfin savoir qu’elle aussi, le voyait, peut-être qu’il lirait enfin dans son regard tout l’amour qu’elle éprouvait pour lui.

voir l'image en taille réelleCe rêve elle l’avait fait tant de fois et son cauchemar était qu’un jour le jardinier à bout de patience lui ôte la vie, elle balançait entre le bonheur d’être là allongée sur la terre avec des formes, que l’homme lui avaient si généreusement sculptées et pourtant se disait-elle, il est bien cruel ce sculpteur en herbe de ne pas m’avoir fait de regard, elle essayait depuis la nuit des temps de lui faire comprendre combien c’était triste de ne pas avoir de regard sur le monde et d’être privée de ce spectacle merveilleux de ce jardin extraordinaire, mais l’homme à la cisaille n’entendait pas ses plaintes, elle savait que son destin était de rester là, étendue sur cette terre, tantôt si chaude et tantôt si froide, pour l’éternité.
Quand le manteau blanc arrivait à la recouvrir elle se laissait aller à la torpeur et l’engourdissement du froid et s’endormait en se laissant dériver par les rêves de renaître au printemps et dans ces rêves toujours elle se voyait avec des yeux couleur de lune, ouvert sur le monde et sur ce regard qu’elle avait envie de porter sur celui qui depuis tant de temps la regardait avec le bleu de ses yeux, quand donc ce satané jardinier allait lui aussi ouvrir les yeux et lui offrir deux grosses billes ouvertes sur le monde ?

Elle devenait chaque année verte de rage, pourtant rien n’y faisait, personne ne l’entendait, elle le savait bien, pourtant pour montrer sa colère elle n’avait que ce moyen et pourtant personne ne l’entendait.

Elle regarda une dernière fois entre les cils ce beau regard bleu en se laissant aller au sommeil éternel qu’elle savait être son destin.

Une pensée pour celle qui a dans le regard la couleur du ciel et de la mer et qui aime à lire dans les regards bleus des âmes apparaissantes au grand jour.

Le regard est le miroir de l’âme

 

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog