• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 31 mars 2011

Une photo poétique

Posté par canelle49 le 31 mars 2011

 voir l'image en taille réelle

voir l'image en taille réelle

La colombe porteuse de paix, pour toute parure le soleil qui l’a fait plus belle encore,  il suffit d’une seconde au photographe pour nous offrir une émotion, il n’y a pas que les mots qui font la beauté de ce monde et qui nous parle, mais une seule photo peut nous emporter dans le monde des oeuvres d’art et du rêve, les mots parfois ne sont pas nécessaires, ils peuvent être inutiles, une photo, une peinture, une sculpture peut faire plus que tous les mots du monde.

Qui n’a jamais été émerveillé par un tableau, une sculpture, je ne connais pas les mots savants pour parler d’une oeuvre d’art comme peut le faire un spécialiste, je n’ai pas de cerveau quand je regarde un tableau ou une photo, je n’ai que mon âme et mon coeur qui ressentent de l’émotion, pouvons-nous ressentir de l’émotion par son cerveau?  Maître cerveau n’existe que pour apprendre, retenir et écouter les choses de la vie, dans ce monde en ébullition les choses de la vie ne sont pas très belles, donc, j’aime  me réfugier dans le rêve et dans ce qui me fait vibrer, comme cette photo, vue ce matin chez Pierrot. Je le remercie de m’avoir autorisé à mettre ces photos sur mon blog, n’hésitez pas à faire un clic sur son prénom, vous entrerez dans un monde d’humour, de photos, de voyages extraordinaires……un super blog et un personnage notre Pierrot, incontournable (sourire).

Je ne comptes plus les fois dans le passé où il était écrit dans mon carnet de notes: Helene rêve en classe……….

Voilà comment je pouvais m’envoler hors de mon cours de maths pour ne pas entendre les équations, les divisions, les multiplications, combien de fois j’ai essuyé les foudres de ma mère, les foudres de mon prof de math et rien n’y faisaient, pourquoi je n’aimais pas les chiffres? Je ne sais pas et ne le saurai sans doute jamais, mais attention, je sais compter tout de même et si je ne sais pas avoir de raisonnements mathématiques, est-ce une raison pour qu’on me traite de nulle, comme j’ai pu l’entendre si souvent par ma mère tout simplement parce que je ne savais pas raisonner sur le temps que va mettre une baignoire à se remplir, tout en sachant qu’elle à un certain contenant et que le robinet coule à un certain débit et que………………pffffffffffffffffff

Certainement que mon esprit avait déjà choisi d’aimer le français, l’histoire, la dissertation, la poésie, ce qui me sauvait bien souvent mon année, que d’efforts je devais faire pour avoir cette maudite moyenne en math, mais je le faisais et pas assez, bien entendu, au goût de mes profs et de ma mère. Cela m’a peut-être appris que dans la vie on n’obtient rien sans efforts et qu’il faut toujours se battre, car finalement on se fait sa vie et ce n’est pas en baissant les bras et en étant négatif que l’on va avancer dans la vie.

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog