• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 9 mars 2011

Une seconde chance

Posté par canelle49 le 9 mars 2011

 voir l'image en taille réelle

Il savait, mais ne voulait rien dire, il sentait que tout allait basculer, mais faisait semblant de rire et de sourire, il savait cacher ses larmes pour ne pas affoler celle qu’il aimait.

Comment, lui, si fort, pouvait tout à coup lui montrer sa faiblesse et sa peur de vivre, il venait d’apprendre qu’il devenait trop vieux, trop encombrant pour sa société, il venait de comprendre que toute sa vie en quelques secondes venait de s’écrouler, il entendait résonner la voix de son supérieur lui dire qu’il était désolé, mais que sa firme avait besoin de sang neuf, des ingénieurs jeunes couraient les rues et il savait bien que rien n’y ferait que la décision était prise et que rien ne viendrait faire basculer cette décision.

Ce soir-là, il avait le regard vague on voyait bien, qu’il n’était plus le même, que quelque chose avait dû se passer, mais comment faire pour lui donner l’envie de se confier, comment lui dire que nous sentions bien, qu’il avait de la tristesse en lui, pourquoi devrait-on lui faire encore la honte en lui posant des questions.

Il bascula de plus en plus dans son monde fait de silence, il se retira du monde, on le croisait de temps en temps, un bonjour furtif et il ne s’arrêtait plus pour tenir une conversation, un geste de la main de loin souvent et il s’en retournait dans son monde.

C’est au moment où il pris son revolver qu’il pensa qu’il avait des enfants et qu’allaient-ils devenir sans lui, comment allaient-ils vivre ce drame et se construire, il reposa l’arme sur la table et se mit à pleurer comme un enfant, il venait de comprendre qu’il allait commettre l’irréparable, il pris son arme vida le chargeur et la remit en place, il venait de prendre la décision de se battre et de vivre, après tout il n’avait que 48 ans et il allait montrer au monde qu’il n’était pas fini.

Depuis il est devenu un homme dont toute sa famille peut être fière, il a offert ses services à l’école professionnelle d’ingénieur et il est devenu un professeur qui forme une jeunesse qui a besoin de son expérience pour avoir un avenir prometteur, une seule seconde pouvait faire basculer sa vie d’un côté ou de l’autre, pour cette fois elle a basculé dans le bon sens, mais combien auront perdu la vie, pour avoir un jour, été mis aux rébus parce que trop vieux pour servir un patron  ?

Publié dans page de vie | 18 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog