Contes oubliés

Posté par canelle49 le 3 février 2011

 voir l'image en taille réelle

Tout d’abord, merci à Sandra qui m’a permis d’avoir de l’inspiration !

J’ai rencontré Cendrillon de par ce monde qui est devenue une femme déprimée, elle n’a plus envie de faire des enfants et de faire semblant devant son prince, pas si charmant que cela, son prince est devenu grognon et obèse, il ronfle et ses nuits sont un enfer, elle a décidé de faire chambre à part, il ne la voit plus, depuis bien des années, alors elle se demande encore ce qu’elle fait dans cette demeure de rêve avec un prince qui n’a plus rien de celui qu’elle a connu, c’est décidé , elle va s’enfuir bien vite !

Quant à Blanche neige, elle regrette encore sa vie avec les sept nains, pense à ces instants de rire, de joie et elle se demande ce qu’elle fait encore près de ce prince qui ne la regarde plus, il est bien loin le rêve d’une vie d’amour de fête et de bonheur, cette promesse de vie merveilleuse s’est transformée en cauchemar, entre les enfants, le travail, elle n’a plus une minute pour elle et son prince regarde les princesses plus jeunes qu’elle, elle en a marre d’être devenue transparente à ses yeux, mais elle comprend qu’elle n’est plus la même, elle est devenue vieille avant l’âge et bien cela va changer et elle va se reprendre et vite, alors commence pour elle une course contre-la-montre, redevenir la belle jeune princesse, qu’il a aimée, après tellement d’efforts pour perdre du poids, de souffrance pour se refaire un service complet de beauté elle se rend compte que ce n’est plus à lui qu’elle veut plaire, mais que sa nouvelle vie sera sans lui et qu’elle va retourner vivre auprès des sept nains qui eux, savent la faire rire et lui apporter ce dont elle a besoin et qu’elle manque tant avec ce prince, voilà comment finit le conte de fée.

La belle au bois dormant qui a mis un siècle pour se réveiller, cette fois elle a mis bien moins de temps pour ouvrir les yeux sur sa vie et son prince qui finalement n’est qu’un homme, il est devenu bien trop préoccupé par faire de l’argent que pour s’occuper de sa princesse, finalement elle va prendre la seule décision qui s’impose et c’est de se rendormir au plus vite, Charles Perrault n’a pas voulu nous offrir la fin de ce conte, mais on fait vite par l’apprendre, la vie, se charge de nous démontrer que,  ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ne peux pas être la fin du conte et puis en y réfléchissant bien ce n’est pas, pour rien, que l’on appelle cela, un conte, ce qui veut dire récit imaginaire et mensonger, si on avait commencé par nous expliquer ce que voulait dire conte, on aurait été certainement moins naïves !

N’avez-vous pas remarqué que ces contes ont été écrit par des hommes, si on avait pensé à cela, très vite nous aurions su que cela n’était que mensonges, très vite on nous aurions su que le prince charmant n’existait pas, mais voilà, on voulait nous faire croire que le prince charmant était en chacun des hommes, naïves, nous sommes entrés dans le jeu et nous avons cru que la vie était un conte, le réveil peut être brutal,  on a eu très vite et ceci grâce aux hommes, une autre vision du prince charmant !

Le prince est une invention d’homme, mais la princesse aussi, ne devrions-nous pas y voir que l’homme, lui aussi, se faisait des illusions sur la princesse, peut-être qu’eux aussi avaient envie de croire que les princesses existaient, mais comme pour le prince, la princesse aussi se transforme avec les années en mégère, alors sachons peut-être aussi faire notre critique, la princesse n’existe pas plus que le prince, nous ne sommes que des êtres humains, avec nos défauts et nos faiblesses, si nous en parlions plus pour ne pas laisser les rancoeurs et la colère l’emporter sur l’amour que nous avons pu avoir pour l’autre, peut-être que nous serions des princes et des princesses, comme le voulait les contes !

La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons (Robert Lalonde)

 

10 Réponses à “Contes oubliés”

  1. LA FANETTE dit :

    Coucou ma Tite Suissesse chérie
    Ho que non les princes n’existent pas ils sont même parfois cruels et sans coeur
    par contre les princesses ont aussi parfois la mauvaise mainie d’aimer trop et par cet amour être jalouse et exclusive voire même possessive
    Alors tu sais quoi ??????? :lol: Moi dans ton conte moderne je veux bien être la Belle au Bois Dormant :lol: un comble pour moi non ???? :lol:
    Bonne journée ma belle
    Bisous

  2. sandrasbz dit :

    Bonjour,

    Lol, oui, les contes fées ont servi à « éduquer » des générations entières de petites filles… On leur apprend entre autre chose, qu’il faut attendre le prince charmant, celui qui leur permettra de se réaliser en tant que femmes (c’est à dire, en tant que mères et épouses)… Je veux croire que nous avons d’autres choix ! :lol: Mon préféré reste quand même le Petit Chaperon Rouge qui nous crie « gare au méchant loup » (ils sont plus nombreux que les princes charmant me semble-t-il). Je te fais des tonnes de gros bisous,

    Sandra

  3. annie dit :

    bonjour ma grande
    bien dormi…

    viens te souhaiter une bonne journée rapide et pleins de gros bisoux

    Annie

  4. binicaise dit :

    « La vie n’est pas un long fleuve tranquille » te souviens tu de ce film bien sur caricatural mais cette phrase est tellement vrai……
    Je suis à un âge où je suis heureuse des petites choses de la vie un moment de tendresse une parole charmante pour le reste j’essaie de rester zen ……j’ai bien dit j’essaie….!!!!
    Bonne journée gros bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  5. jcn54 dit :

    Bonjour Hélène,
    Si tu le permets d’abord un p’tit mot à la Fanette qui prétend que les princes ne sont que fictions, et moi Alors ! (sourire).
    Et toi mon Hélène qui dit ques les hommes sont des menteurs, alors je répéte et moi alors! (re-sourire).
    Allez j’t'en veux pas j’t'aime bien quand même! (La Fanette aussi sinon elle va me tuer ! re-re-sourire).
    Bisous, bonne journée mon Hélène.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  6. beatricea dit :

    bonjour hélène
    je suis d’accord avec Sandra que ces histoires écrites par des hommes, sont une sorte d’éducation pour les petites filles d’autrefois.
    maintenant la femme n’a plus les mêmes envies et aspirations et ces « contes » ne sont que du rêve dans nos têtes d’enfants, la réalité est bien autre

    gros bisous à toi Hélène
    bonne journée
    béa

    Dernière publication sur Enfants du Monde en peinture : Jeu sur L'encre et L'image : super album à gagner

  7. Salut Hélène,

    Ben mince alors ! Les contes ne sont que « menteries » ?!? 8-O

    Ho, désillusions !!! :(

    Mais les « comptes », eux,rassure-moi : ils sont biens réels…

    Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

  8. Parfois le quotidien – même celui d’un(e) enfant – est tellement sordide que les « contes de fées » permettent de s’en évader momentanément. (c’est du vécu).
    Le tout est de ne pas s’y enliser au point de ne plus vivre que dans un monde irréel.
    Mais entre la réalité et l’irréel, il y a bien des nuances, qui nous permettent de « faire la part des choses », de pouvoir vivre dans la vraie vie en sachant qu’on n’est pas à Dysney World tout en faisant de petites incursions dans les rêves en sachant exactement ce qu’ils sont.
    Car il arrive parfois que le rêve fasse avancer autant que les coups de la vie…
    Ah là là… La voie du milieu, toujours elle !
    Mais je suis d’accord avec l’analyse du conte de fées, véritable formatage lorsqu’il est pris au premier degré.
    Il devrait y avoir un message sur certains livres, comme on en met sur les paquets de #@&*ç§ : « peut se révéler bêtifiant, risqué voire dangereux, à diffuser avec précaution »…
    Finalement les contes de fées, c’est comme le Père Noël, ça devient beaucoup moins gai quand on n’y croit plus…
    Bonne soirée Hélène ! et les Z’ami(e)s d’Hélène ! ;o)
    Bises
    @+ michelle

    Dernière publication sur La vie est trop courte pour être petite... : Image... c'est mercredi !

  9. Lyly dit :

    Bonjour Hélène
    J’ai adoré ta logique toujours si… logique !
    C’est encore un très bon texte sur un sujet passionnant !
    Utiles ou malsains ces contes, la question reste ouverte !
    Bisous, Lyly

  10. anonyme dit :

    Comme j’aime ton texte et tout ce qui en découle!!!!! On nous a fait croire au prince charmant en étant petites, on a toutes voulu y croire en grandissant. Même à un âge avancé on y a crû ; on s’est jeté dans « la gueule du loup » en ne voyant que ce que l’on voulait voir……….. Le pire c’est que nous racontons à nos petites filles des histoires de princesses, moi la première ! Les princes et les princesses joli rêve, joli conte de fée qui n’a rien à voir avec la réalité… Le jour où l’on s’en aperçoit il est trop tard….
    Bisous et merci

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog