• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

En pensant à toi mon amie T..

Posté par canelle49 le 3 janvier 2011

 voir l'image en taille réelle

Tu n’avais pas envie de nous parler de la guerre, tu ne voulais pas nous faire savoir que le monde pouvait être cruel, tu avais mal, si mal d’avoir vu tant d’horreur dans cette guerre perdue d’avance, tu avais mal de la souffrance de ce peuple qui jamais ne t’avais fait de mal, mais que tu combattais pour servir ce pays qui n’était même pas le tien !

Tu as toujours eu au fond de toi ces fantômes qui te poursuivaient, est-ce pour cela qu’un jour tu as décidé d’en finir pour ne plus voir dans ton esprit ces enfants et ces femmes mourir de la guerre et de la folie des hommes, jamais je ne saurais, le pourquoi de ton envie de partir ce soir-là, mais je devine que tant de choses en toi ne pouvaient s’en aller, ton esprit était fait de sang et de morts, ton esprit pour ne pas souffrir et oublier avait besoin de cette maudite bouteille d’alcool et toi mon père d’adoption tu devenais dans ces moments-là un étranger que je ne reconnaissais plus.

Je t’en voulais de te détruire, de nous détruire dans ces moments-là, mais malgré mon jeune âge je te comprenais, je savais voir ton visage changé quand innocemment je te demandais comment était ce pays lointain et comment était la guerre, je voyais tes yeux s’embuer de larmes et pourtant avec effort tu me contais les horreurs de la guerre en me disant combien c’était l’horreur d’accepter de servir un pays pour tuer. La guerre fait du mal aux hommes, si tu en es sorti vivant, ton âme et ton coeur étaient morts déjà, tu es parti dans l’espoir de ne jamais avoir à te servir de ton arme et à la guerre c’est une utopie de penser que jamais on aura besoin de son arme.

Je ne te posais pas souvent la question, de moins en moins en grandissant, je ne voulais plus voir ton regard s’embuer et tes mains trembler, je pensais que si je t’aidais à oublier, tu oublierais, mais jamais tu n’as, pu oublier, je sais maintenant qu’on n’oublie jamais les horreurs de la guerre.

Ces quelques photos qu’ils me restent, tes médailles de guerre et ton livret militaire sont là pour me souvenir que tu voulais que dans nos coeurs, nous n’ayons jamais à connaitre la guerre. Tu as fait certainement aussi ce que nous sommes devenus mon petit frère et moi, tu as passé des années avec nous, tu nous as élevé comme un père que je n’avais pas, tu as su nous démontrer le chemin de l’amour et le chemin de ne jamais mépriser celui qui n’est pas fait à notre image, que l’autre malgré ses différences, n’est pas un ennemi, je remarque maintenant que toi aussi tu as su nous offrir à mon petit frère et à moi ce merveilleux cadeau de ne jamais avoir en nous une parcelle de racisme !

Où que tu sois maintenant, je suis certaine que tu as retrouvé ce merveilleux pays que tu aimais, mais qui t’avait laissé un goût amer de sang et d’horreur!

Tu disais souvent, LOVE VIETNAM, tu disais souvent, j’y retournerai un jour, tu n’as pas eu le temps, mais mon frère l’a fait pour toi et est reparti sur tes traces pour fouler le sol de ce pays où tu avais vécu les horreurs de la guerre !

Et moi ce soir je te dis, LOVE, mon papa de coeur !

 

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

Ils sont tapis dans l’ombre……………..

Posté par canelle49 le 2 janvier 2011

 voir l'image en taille réelle

Avoir aimé, aimer, ne plus aimer, re aimer, l’amour surf sur nos vies, tantôt elle en est emplies, tantôt elle en est déserte !

Ca va, ça vient, c’est fait de tout petit rien……………..

C’est quelqu’un qui m’ a dit que, tu m’aimais encore, oui, c’est quelqu’un qui m’a dit, que, tu m’aimais encore………..

Elle court, elle court la maladie d’amour dans le coeur des enfants de 7 à 77 ans………….

Je t’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime, je t’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime, comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma

Quand on a que l’amour, pour unique raison, quand on a que l’amour……………..

Aimer à perdre la raison, aimer à n’en savoir que dire…………………

Aimer jusqu’à l’impossible, aimer d’un amour invincible, c’est possible……………….

Si vous avez lu en chantonnant ces paroles de chansons, c’est que vous connaissez bien ces chansons, quand on écoute le répertoire des chansons française, Italienne, Espagnol, l’amour est dans toutes les bouches, dans tous les textes, l’amour est une nécessité pour la vie, comment vivre sans amour, sans passion, qui n’a pas connu un jour ces battements soudains qui se mettent à tambouriner dans nos coeurs, qui n’a pas pleuré un amour déçu, un amour qui se termine sans que personne n’en soit responsable, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas, oui, on peut aimer sans raison, l’amour entre en catimini dans les coeurs, on a beau dire, jamais, plus jamais, quand on a eu un gros chagrin, mais c’est, peine perdue, rien n’y fait, le coeur à toujours une petite porte entrouverte pour laisser un passage à l’amour et comme de toute façon on ne sait pas quand l’amour s’invite, il vaut mieux laisser cette porte entrouverte.

Ce matin je pensais à tout cet amour chanté, écrit, déclamé dans le monde et je me faisais cette réflexion, comment est-ce possible d’avoir encore de la haine en soi, alors que l’amour est présent partout, que cela soit en chanson, en poème, dans les livres, partout, alors, comment la haine peut encore exister, pourtant on sait que quand on matraque un produit avec la publicité on se laisse prendre par le produit, alors pourquoi malgré l’amour déclamé à toutes les sauces dans ce monde, il n’est pas entré dans tous les coeurs, pourquoi il y a encore des êtres qui haïssent sur cette terre ?

J’ai une petite, mais toute petite théorie à ce sujet, n’y aurait-il pas, des sourds en quantité inouïes sur notre bonne vieille terre et quand on sait qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, on comprend tout à coup que l’on a beau chanter, écrire l’amour, cela ne sert à rien pour une certaine quantité de personnes, alors que faire ?

Si ceux qui sont amour avaient le pouvoir de faire comprendre à celui qui n’a que haine, que sa haine le détruit plus sûrement que s’il avait de l’amour en lui, si les gens qui sont amour devenaient des émissaires de l’amour et osaient dire à celui ou celle qui a du mépris et de la haine pour celui ou celle qui n’a que pour seul défaut c’est d’être différent, que l’autre n’est pas un ennemi, que l’autre est un frère, que l’autre n’a pas de haine vis-à-vis de lui, que tous nous avons une place sur cette terre et ce n’est pas parce que cette place est dans notre pays et qu’il n’est pas né ici qu’il a moins de droit, si tous ceux qui prônent l’amour pouvaient un jour parler à celui qui prône la haine de l’étranger en osant faire face à ce genre de personne, peut-être que les sourds deviendraient entendant et combien pourrait peut-être entendre tout bas ce que le monde avec ces chansons, ses poèmes et ses livres, déclame tout haut!

Ouvrir sa bouche pour contrer les xénophobes, est une belle victoire, car même si vous n’êtes pas entendu, on sème à force de persévérance comme le petit Poucet des petits cailloux, qui un jour, montreront à tous ces racistes, le chemin de l’amour de l’autre !

Le racisme n’est pas une opinion, c’est un état et souvent cet état amène aux pires horreurs que le monde aient vécu et vit encore !

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 13 Commentaires »

Humanité

Posté par canelle49 le 1 janvier 2011

 voir l'image en taille réelle

Nous y voilà, nous sommes passés en 2011 et si nous faisions un bilan de l’année 2010 ? Serions-nous heureux, qu’elle soit terminée ou pas ?

Une vie n’est pas un an, mais bien des lustres et faire un bilan d’un an serait bien restreint, on a tendance à faire le bilan de toute une vie, plus on avance dans l’âge, petit à petit les peurs s’en vont, on sait voir les erreurs de parcours, on sait oublier les chagrins, tout s’amenuise dans notre esprit, on a envie de ne retenir que ce qui a pu nous rendre heureux et surtout retenir les leçons, que la vie nous a fait subir, mais une question tout de même vient en moi et si moi aussi, j’ai fait du mal ? Alors, oser se regarder dans le miroir et faire son méa-culpa ne sera jamais inutile, ni même une honte, bien au contraire, savoir demander pardon fait de nous ce que tous nous devrions être, des êtres humains qui ont cette humanité en eux! Voilà ce que comporte ce mot dont on nous affuble, les synonymes en sont:

humanité
1/ civilisation, espèce humaine, hommes.
2/ bienveillance, charité, compassion, générosité, sensibilité, indulgence, pitié.

 

Alors, sachons avoir cette bienveillance, charité, compassion, générosité, sensibilité, indulgence, la pitié je n’aime pas ce mot, car avoir de la pitié, c’est, ne pas avoir de l’amour en soi, avoir de la pitié c’est pour moi faire affront à l’être humain qui est en face de nous, on ne peut pas avoir que de la pitié pour quelqu’un, on ne doit pas remplacer l’amour par la pitié, qui n’a pas dit un jour à quelqu’un, je ne veux pas de ta pitié ! Je ne sais pas si cela vient que je suis Suissesse et que dans ma langue la pitié n’a peut-être pas le même sens que pour ceux qui sont les inventeurs de la langue, vous serez à même de me le dire puisque vous êtes tombé dedans à la naissance (sourire).

Alors, commençons cette année avec la vraie signification du nom qu’on porte, HUMAIN, qui vient, D’HUMANITE, démontrons que la langue française n’a pas fait d’erreur en nous offrant cette appellation ! Je vous souhaite encore une merveilleuse année emplies de santé, d’amour et de bonheur, ce bonheur qui est en chacun de nous quand nous avons de l’amour dans le coeur et que nous n’y laissons pas entrer la haine et la rancoeur !

Tout cela pour dire que si j’ai fait mal par mes mots et ma maladresse, je demande pardon, je me mets dans le coeur une guérison bienvenue en demandant pardon, car ma culpabilité ne sera plus présente, preuve que le pardon est une belle guérison pour vivre en paix avec soi-même et dans la sérénité! Mais encore faut-il savoir accepter le pardon de l’autre et ceci est une autre histoire, tous ne sont pas capables de pardonner les erreurs des autres, ce qui est bien dommage, car comment faire pour avoir une chance de gommer ses erreurs ? Dommage que certains n’aient pas en eux l’intelligence du coeur !

Le pardon est la plus belle fleur de la victoire (proverbe Arabe )

Je veux aussi souhaiter un joyeux anniversaire à Michelle (murmurefunambule) qui est nouvelle dans mes liens, mais si agréable à lire, faites-lui une petit visite pour lui laisser un petit mot pour son anniversaire, merci pour elle, son blog mérite le détours ! Un petit clic sur son prénom et vous y serez !

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 10 Commentaires »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog