• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 janvier 2011

Nature

Posté par canelle49 le 25 janvier 2011

voir l'image en taille réelle

J’ai plongé hier, ma plume dans l’encrier de mon compatriote, cette magnifique photo est de lui et sans gêne, je lui ai piqué cette photo , mais entre compatriotes il ne m’en voudra pas je pense, oui, je parle bien de Jacky le p’tit Suisse, pas si petit que cela (sourire).

Le silence, écouter le silence dans cette belle nature hivernale,  l’hiver nous engourdi de bien-être, de calme, de sérénité, se promener en pleine nature recouverte de son manteau blanc fait penser que nous sommes seuls au monde.

Prendre le temps d’avaler un bol d’air frais et de s’émerveiller du décors que le peintre de l’univers nous offre, qui peut avoir autant de talent réunis, qui peut nous émerveiller autant, qui peut nous donner tellement de bonheur, quand je regarde la nature je me dis que le hasard des transformations, comme le prétend la science, n’a pu faire cela, tout est si parfait, c’est une tâche gigantesque, la terre et l’univers, comprendre, savoir, imaginer, réfléchir, tous nous avons en nous des questions concernant ou pas l’existence de Dieu, m’avons-nous pas la réponse quand on regarde la nature, qui, mais qui, sinon Dieu qui a pu faire cette nature si parfaite ?

Nous avons tant de bonheur que nous ne voyons pas, car nous ne savons plus regarder avec notre coeur, nous ne savons plus nous émerveiller devant un brin d’herbe, devant une montagne, devant un arbre, nous ne savons plus prendre en peu de temps pour regarder cette nature et penser à la protéger, voilà que le temps manque, même pour être heureux !

Le bonheur, qu’est-ce que le bonheur ? Souvent quand on demande aux gens ce qu’est le bonheur, ils ne savent pas, finalement, tous réclame le bonheur, sans savoir ce que c’est, mais le malheur, oui, cela on sait ce que peut être le malheur, car le moindre petit problème dans nos vies et c’est un grand malheur, alors qu’une petite joie n’est pas le bonheur, puis il y a les éternels râleurs, qui pour un petit rien sont dans le désespoir le plus profond, ceux qui voient le verre à moitié vide, il y a ceux au contraire qui savent relativiser et voir le verre à moitié plein.

Chacun a ses douleurs et son chagrin et si on pense à ceux qui sont dans la douleur de la séparation d’un être cher, on ne peut que relativiser les petits aléas de la vie, hiver tu m’offres du bonheur, chaque saison est un grand bonheur, pour qui sait voir la nature et les beautés de notre terre, sachons la préserver de notre folie afin de permettre à nos futurs générations la chance de vivre ce bonheur des saisons et de la beauté de la nature !

 

Publié dans page de vie | 17 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog