• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 12 janvier 2011

Sixième sens

Posté par canelle49 le 12 janvier 2011

 voir l'image en taille réelle


Le sixième sens que certain possède plus que d’autres, qu’est-ce que ce sixième sens? Est-ce une angoisse qui monte en nous et qui n’a pas de raison d’être, mais qui, souvent fait, que dans la journée on apprend une mauvaise nouvelle ?  Est-ce, cette petite voix intérieure qui nous parle ?

L’entendre est facile, on a tous cette petite voix qui nous parle, mais encore faut-il l’écouter et quand je n’ai pas écouté cette petite voix dans ma vie, je suis allée droit dans le mur.

Elle savait bien au fond d’elle que cette rencontre n’était pas bonne pour elle, elle l’entendait cette petite voix et pourtant pas un instant elle ne voulu l’écouter, finalement elle avait cette petite voix qui lui disait attention ne le croit pas, il te ment et l’autre qui arrivait aussitôt derrière et qui disait, mais non ne crois pas cela, tout va aller, tu vas trouver ton bonheur avec lui, elle avait si souvent encore une fois cette dualité qui est en chacun de nous.

Mais un jour, le faux pas de trop, fait que l’on a un sursaut de voyance et que l’on dit stop, cela a assez duré, il faut mettre un terme à tout ce qui peut te faire souffrir, autant souffrir une bonne fois pour toute, mais ne plus garder un espoir fou qui fait que tu t’enfonces chaque jour dans tes rêves par des promesses jamais tenues.

Puis, il reste pour moi un sentiment important dans un cas de trahison et c’est la fierté, parfois ce sentiment il faut le mettre dans sa poche dans certaines circonstances, mais le ressortir quand on a mal de la trahison fait que l’on se sent mieux tout à coup et se pose alors une question toute simple, vais-je continuer de pleurer pour un menteur, (menteuse) est-ce que cette personne vaut mes larmes, la réponse est non et là on prend son courage à deux mains, comme on dit, on ose rompre cette relation destructive plus que constructive, notre vie, on se doit de la construire et non de la détruire, le bonheur est en chacun de nous, encore faut-il le vouloir et s’en emparer comme d’une propriété, mais ne pas penser que c’est toujours l’autre qui fait notre bonheur, le danger est bien là, si le bonheur ne vient que l’autre, alors nous sommes condamnés à vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, elle peut tomber à tout instant, bien sûr je ne nie pas que les personnes qui nous entourent nous offres des instants de bonheur, mes enfants, mes petits-enfants, ma famille, mes amies et amis font une partie de mon bonheur, mais tant de choses font aussi mon bonheur, ma solitude et oui ma solitude fait aussi mon bonheur, mon petit chien fait mon bonheur, un oiseau qui chante, la neige, le soleil, les nuits étoilées, vous lire vous les blogueurs et blogueuses, enfin la liste est longue, mais c’est bien un tout, le bonheur, toutes des petites choses de chaque jour qui font le bonheur et pas une seule personne, sinon nous n’avons alors que du bonheur par l’autre, ce qui devient dangereux, car si on perd cette personne que devient-on?

Un grand vide se crée quand on perd celui ou celle qu’on aime et on peut s’enfoncer dans les ténèbres, ne plus avoir envie de vivre et ne plus avoir la possibilité de se sortir de ses larmes, de son chagrin, c’est alors qu’il faut penser à ce sentiment puissant qui peut être bon parfois et c’est la fierté que tout être a en lui et quand on se sent mal, il faut laisser ce sentiment venir en nous pour arriver à guérir de la perte de la seule personne qui pouvait faire notre bonheur, rejeter la personne qui vous a fait mal est le plus sûr moyen d’en guérir !

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais parfois on se complaît à vivre dans le négatif, combien de fois j’ai entendu des gens dire, rien de bon ne m’arrive, tout va de travers, je n’ai pas de chance et si au lieu de cela il se disait, tout va aller mieux, ce n’est qu’un mauvais passage, je vais relativiser, je vais  être positive en me disant que ce qui m’est arrivé finalement, ce n’est que le destin, mon destin,  si j’ai connu la mauvaise personne, il y a une bonne raison, un jour ce négatif je saurais que finalement ce n’était que du positif pour l’avenir et c’est souvent le cas, car, quand on rencontre la bonne personne, on comprend que ce négatif est tout à coup devenu du positif et cela fait que l’on oublie celui qui nous a, trahi, vous comprenez ce jour-là que vous vous étiez tout simplement trompé (e) de personne et que s’il ne vous avait pas trahi, peut-être que jamais vous n’auriez osé le jeter et que jamais vous n’auriez eu la chance de rencontrer celui ou celle qui, enfin peut faire une partie de votre bonheur !


Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog