• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Pas un jour, mais toujours

Posté par canelle49 le 3 décembre 2010

 voir l'image en taille réelle

Le jour des…………………on n’arrête pas de faire, de décréter, des jours pour……………..cela m’agace ces jours spéciaux qui ne devraient pas être, ce qui voudrait dire que tout va bien et qu’il n’y a plus de problèmes dans ce monde, va-t-on rendre les gens plus gentils, plus remplis d’amour envers leurs prochains? S’il faut un jour précis pour penser aux autres, pour moi c’est bien triste, mais aujourd’hui qui est la journée des handicapés je vais aussi permettre peut-être à ceux qui viendront me lire de penser à tous les problèmes récurant que peuvent rencontrer les handicapés, sans oublier ceux qui se battent contre  le handicap de la maladie, j’espère que pour une fois ce jour précis va faire avancer les choses dans le bon sens.

Il faut, peut-être parfois agir, penser à eux simplement un jour par an n’est pas suffisant.

Il y a quelques semaines alors que je sortais de ma voiture, j’ai vu un jeune homme en chaise roulante qui attendait le bus, je me demandais comment il allait faire pour arriver à monter quand le bus est arrivé et là, j’ai vu le bus se pencher du côté du trottoir (non je n’avais pas bu, sourire) donc je vois le bus se pencher et c’est avec aisance que ce jeune homme a pu y monter sans l’aide de personne, j’ai trouvé merveilleux de voir qu’on avait inventé une telle chose, si importante, j’étais fière de mon pays de voir qu’on tenait compte de cette population, il y a bien d’autres choses misent en place en Suisse, comme la gratuité des taxes pour les plaques si la personne est handicapée, les » bancomats » à leur hauteur, les rampes obligatoires dans tous les bâtiments officiels, dans les gares et les aéroports, les places de parcs toujours plus nombreuses pour les handicapés, mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin, il faut encore aller plus loin, que ces personnes puissent vivre comme nous, sans avoir de problèmes de déplacement et être autonomes.

Alors, si nous pouvons faire des actes et tout au long de l’année, plutôt que des mots, faisons-le du mieux que nous pouvons, si nous avons autour de nous des gens qui ont un handicap, ne les laissons pas tomber, au contraire, montrons-leur qu’ils ont aussi droit de rire de chanter d’avoir des amis, ne nous détournons pas d’eux en ayant honte, ne les regardons pas, comme des bêtes de foire, mais ayons le même comportement avec eux que nous aurions avec des gens non handicapés, il ne demande pas plus, souvent le regard des autres leur fait mal, alors cessons de les regarder, comme des bêtes curieuses et osons les regarder avec amour et tendresse en leur tendant la main.

 

Pas un jour, mais toujours 101202094622984877237805

 

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

Conte et réalité

Posté par canelle49 le 2 décembre 2010

voir l'image en taille réelle

 

Merci Béatrice pour cette magnifique image.

Le cheval de cristal sorti de l’onde va à la rencontre de l’amour et de la tendresse, la main tendue n’est pas ennemie, son âme et son coeur ont reconnu l’amour qui est dans le simple geste de cette belle créature.

Soyons en ce mois de décembre des êtres, fait d’amour, de tendresse, de compassion et de pardon, ouvrons nos coeurs à ceux qui sont dans la peine et le chagrin, Noël devrait être le rassemblement familial et amical autour d’une table et d’un bon repas, partageons avec ceux qui n’auront peut-être pas de Noël, ils sont légion de nos jours ceux pour qui Noël est chagrin de ne pas pouvoir offrir à leurs enfants un petit cadeau, alors si d’aventure tous les enfants du monde pouvaient en ce jour de Noël regarder dans leur malle et découvrir ce vieux jouet encore bien neuf avec lequel ils n’ont presque pas joué tant leur choix devenait difficile dans l’abondance de leurs cadeaux et d’un geste simple et facile l’offrir à tous les oubliés du père Noël, cela ne serait-il pas leur plus beau Noël, oui j’en suis certaine, car je l’ai vécu ce plus beau Noël pour avoir pris dans mes jouets ce bébé pourtant que j’aimais par-dessus tout pour l’offrir à cette petite fille venue d’un pays lointain et je savais, par ma mère, que le Noël pour elle serait un jour presque comme les autres, les heures que ma maman a passé à tricoter une garde robe pour l’habiller afin qu’il soit au chaud a fait le bonheur de cette petite fille et le mien, plus encore, même si j’avais le coeur serré, mais je savais qu’elle allait l’aimer encore plus que moi qui en avait d’autres.N’est-ce pas un plus grand bonheur d’offrir que de recevoir ?

J’ai toujours eu plus de bonheur en moi à offrir, voir la découverte de ceux qui ouvrent leur cadeau surtout quand il s’agit des enfants m’apporte des moments de grands bonheurs, si j’avais la verve de l’écrivain combien je voudrais décrire ces instants de bonheur avec plus de mots pour vous faire partager encore plus ces instants de bonheur de vivre l’offrande. Pensons en ce mois de décembre à ceux qui sont dans le dénuement et apportons-leur, selon nos possibilités en peu de bonheur !

Tout comme le cheval sorti de l’onde pour aller à l’encontre, avec confiance, de l’amour et la tendresse, soyons des êtres confiants, croyons que c’est bien l’amour, qui vaincra un jour la haine qui est au fond des coeurs.

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

123456
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog