• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 décembre 2010

Joyeux Noël

Posté par canelle49 le 24 décembre 2010

 Image de prévisualisation YouTube

Je viens ce matin vous souhaiter à tous et toutes un merveilleux Noël, oui je sais que parfois on n’a pas envie de voir arriver cette fête de Noël et j’ai une pensée ce matin pour ces mamans douleurs que rien ne pourra consoler, quand une place est vide et que Noël se transforme en souvenirs de ceux et celles qui nous ont quittés, Noël ne peut plus être une fête, mais il y a ceux qui sont encore là et qui ont besoin de vous voir sourire, ceux qui vous aiment et qui ont mal de vous voir triste, alors pour eux, sachez garder en peu de bonheur pour leur faire vivre un beau Noël malgré les coeurs brisés et les larmes.Une pensée pour tous les malades qui vont passer ce Noël dans un hôpital, tous ces enfants qui n’auront pas de Noël, en lieu et place ils ont la guerre, la faim et la misère, je sais, une fois de plus la colère monte en moi, mais je sais aussi que je ne peux rien, sinon dénoncer et militer contre la guerre et l’injustice de ce monde, je sais que c’est bien peu, je sais que je suis parfois utopique en pensant que même dans le pire des personnages que ce monde porte en son sein il peut y avoir du bon, je sais tout cela et pourtant je ne peux pas changer, donc je crois que je vais commencer la nouvelle année en gardant mes illusions sur le monde et  en gardant en moi l’espoir que tout va pouvoir se régler en 2011.

Illusions, illusions quand tu nous tiens tu nous tiens bien.

Je pense à cette petit fille qui un jour m’a dit:

Tu sais, quand je serai partie, il faut que tu aides ma maman qui va être triste et  j’aimerais voir le sourire de maman, de là-haut.

 Emilie avait six ans,  quelques mois après, elle partait pour son dernier voyage, Emilie tu es dans mon coeur à jamais, tu as marqué ma vie et jamais un instant je ne pourrais t’oublier, Emilie cette maladie terrible t’a emportée et tu savais,  tu me disais, je sais que je vais mourir, comment supporter de telles paroles dans la bouche d’une petite fille de ton âge, je devais souvent m’en aller sous de divers prétextes pour ne pas te montrer mes larmes, Emilie tu as transformé ma vie, tu m’as démontré que rien dans la vie ne peut trouver solution et que tout ce qui n’est pas la vie et la santé ne sont finalement que bagatelles, depuis toi, Emilie je sais relativiser les aléas de la vie.

Emilie je te chantais la chanson du petit prince et ton regard s’illuminait tu me disais, j’aime que tu me chantes la chanson d’Emilie, j’ai l’impression qu’elle a été faite pour moi, oui, Emilie elle a été faite pour toi et tous les enfants du monde. 

Partir pour le firmament, tu savais que tu allais partir et t’envoler, tu savais tant de choses, toi, si petite, Emilie, tu t’appelles Emilie jolie et si un jour tu deviens vieille…………………… tu me disais, moi jamais je ne deviendrais vieille, alors je te disais, Emilie, personne ne sait, même pas toi et tu me disais, si, moi je sais, mais chuuuuuuuuuut, ne le dis pas à maman !

Dans l’immensité de l’univers Emilie tu es là, je me demande encore comment tu pouvais avoir cette force et cette joie de vivre, un jour tu as dit à mon mari:< tu sais, toi, tu pourrais me donner tes cheveux, tu en as bien assez et tu riais, tu riais et ton rire résonne encore en moi, oui, on t'appelle Emilie jolie et un jour tu t'es envolée voir le paradis, on t'appelle Emilie jolie et tu resteras encore là, en moi, pour l'éternité. 

Une pause s’impose, je vous retrouverai dans quelques jours et je vous souhaite encore à tous et toutes de bonnes fêtes !

 

Publié dans page de vie | 16 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog