• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 décembre 2010

Décembre, mois que j’aime

Posté par canelle49 le 20 décembre 2010

 voir l'image en taille réelle

 voir l'image en taille réelle

Neige, tu nous emportes dans un monde irréel,  ce matin je vois que la neige est tombée dans bien des régions qui n’ont pas souvent ce merveilleux paysage, il n’y a que l’hiver 0ù on a l’impression que le temps peut s’arrêter un instant, ce temps que l’on est obligé de prendre pour ne pas faire des kilomètres en voiture, pour rester bien au chaud devant un feu de cheminée et admirer le paysage, la neige nous offre ces instants de bonheur, ce tapis de douceur sous nos pas qui murmure la complainte de la neige, le froid nous enivre de bien-être quand on se retrouve au chaud, les mains rougies par les boules de neige que nous faisons encore comme lorsque nous étions enfants, la forêt de sapin est décorée par la nature de guirlande et stalactites brillantes dans le soleil du matin.

Le bonheur des petits et des grands, fait plaisir à voir et les rencontres sur nos chemins sont de belles rencontres, tantôt un corbeau qui fait peine à voir quand il cherche desespérément en peu de nourriture sous ce manteau blanc, je ne l’oublie pas maître corbeau et il n’a nul besoin de me flatter pour retirer de ma poche cette nourriture qu’il va sans perdre de temps et sans peur prendre dans son bec, il s’envole majestueusement pour déguster son met.

Le renard quant à lui, n’a pas encore daigné se montrer, mais je connais son terrier et chaque jour j’y dépose en peu de nourriture, lui souvent vient la nuit, je l’entends, je l’ai même surpris une nuit, je voulais savoir qui me chapardait mes pommes, pourtant bien emmitouflée sous une couverture, chaque matin je trouvais la couverture ouverte et des morceaux de pommes de-ci de-là sur le sol, une nuit je l’ai entendu et doucement j’ai ouvert mes persiennes, quelle ne fut pas ma surprise de voir maître goupil le nez dans mon carton de pommes, dorénavant, tu n’as nul besoin de me voler, je te laisse au passage de quoi te nourrir, maître goupil tu m’as appris cette nuit-là que tu aimais les pommes.

Moineaux, mésanges, pies et merles je vous offre des graines et en peu de gras pour vous envelopper de chaleur, je vous admire venir si près de moi chercher ce qui vous est dû chaque hiver, la neige qui s’accumule dans mon petit bout de jardin ne m’empêche nullement de vous remplir chaque matin la petite maison de bois qui vous offre de quoi vous restaurer.

J’aime l’hiver, j’ai toujours aimé cette période pour tant de raisons, j’aime Noël, j’aime voir des étoiles briller dans les yeux des enfants, aimer Noël et en même temps le redouter est en chacun de nous, nous avons tous un jour redouter cette fête qui allait réveiller de sombres souvenirs, mais avant tout, la fête de Noël, si elle ne devait être que cela, une fête de l’amour, alors même dans la douleur aimons voir que Noël souvent apporte la réconciliation dans bien des familles, si Noël n’était un prétexte que de cela, ne serait-ce pas ce qui importe le plus ?

Mois de décembre, je vois si souvent les gens se sourire bien plus qu’en d’autre période de l’année, j’entends si souvent des pardons, des regrets, des excuses, des rires et des joies, que cette période à bien plus de chaleur en elle que tous les étés caniculaires que la terre a porté en son sein. 

Le miracle de Noël est bien là dans ce mois de décembre pour qui sait laisser entrer dans son coeur ce petit enfant né un 24 décembre à minuit et qui vient nous dire depuis sa naissance……………………………………………………………..

AIMEZ-VOUS LES UNS, LES AUTRES.

voir l'image en taille réelle

 

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog