Oublier et avancer avec confiance

Posté par canelle49 le 23 octobre 2010

 voir l'image en taille réelle

Ouragans, tempêtes, tu n’as pas de pouvoir sur mon coeur et mon âme, tu as bien essayé de me mettre en pièces!

Mais à chaque fois que vous êtes apparu dans ma vie je me suis battue contre vents et marées.

Tant et si bien que je me suis retrouvée plus forte qu’avant, sans jamais quitter des yeux cet horizon lointain qui me promettait le bonheur et l’amour, foi de femme parfois bafouée par l’amour et l’amitié, je n’ai eu de cesse de croire encore à toutes ces belles choses qui nous sont offertes par celui ou celle que l’on rencontre sur notre chemin de destinée.

Plutôt que de plier devant toi, colère, je me suis enfermée dans mes pensées et ma conscience en cherchant pourquoi, une fois de plus, je n’avais pas vu venir cette tempête qui allait tout balayer sur son passage, même mes croyances, il fut un temps.

J’ai si souvent douté de ton existence par le passé, mais c’était plus fort que moi, plus je doutais et plus je revenais dans ton sein, comme par miracle je me devais d’avancer dans la lumière de l’amour que tu mets en nous, je n’ai jamais su ce que pouvait être la haine, je n’ai jamais su éprouver ce sentiment qui détruit, pardonner une fois encore, je me demande si c’est une faiblesse, si oui, je suis faible, car je pardonne pour ne pas me dégoûter de ne plus être un être humain, de peur de devenir un bourreau qui n’a qu’une envie c’est la vengeance, pourquoi se venger alors que le temps fait souvent ce sale boulot à notre place, pourquoi vouloir faire justice soi-même alors que la justice de Dieu est bien pire que celle des hommes ?

Depuis toujours, j’ai eu en moi une conscience exacerbée, qui souvent, a fait que je me suis sentie faible, mais peu de temps, car je m’éveillais bien avec moi-même et sans rancune, prête à souhaiter à celle qui venait de me trahir tout le bonheur du monde et de me retourner avec quelques sanglots pour avoir perdu une fois de plus la partie, mais soulagée d’avoir découvert que mes soupçons étaient bien réelles!

Comment faites-vous quand vous avez la preuve en main que votre amie vous ment et que son mensonge tout à coup fait d’elle la victime et vous le bourreau, les rôles comme par enchantement, elle réussit même à les changer, comment faites-vous pour ne pas avoir envie de ne plus jamais entendre parler de cette personne qui quelques minutes avant était votre meilleure amie et en quelques minutes devient votre meilleure ennemie?

Je n’ai su que lui souhaiter tout le bonheur du monde et lui dire que je n’aurais pas de rancune, mais que je ne pouvais plus avoir une amitié sincère pour elle, car je n’avais plus confiance en elle, le culot, dans ce cas, de la coupable, est à rire plus qu’à pleurer, car croyez-vous qu’elle reconnaît ce gros mensonge et cette manipulation, non, bien au contraire, sans gêne elle vous répond et bien moi non plus je n’ai plus confiance en toi, dérisoire, voilà que celle qui vient de vous trahir, elle ose vous dire en plus une telle parole, je n’en reviens toujours pas, je me demande encore comment on peut avoir ce culot et cette audace, moi je me serais perdue en pardon, je me serais perdue en excuses et en regrets, décidément je ne connaîtrais jamais l’être humain, il m’étonnera toujours et si je suis déçue je ne suis plus triste puisque je n’ai rien perdu, sinon une femme qui se servait de moi pour se rapprocher d’une personne qui lui tenait à coeur, il a bien fallu que je me rende à l’évidence et que mes soupçons venaient de se confirmer, alors malgré la déception je me suis rendu compte que ce qui se dit est vrai parfois, ne tourne pas le dos à ta meilleure amie, elle pourrait te planter un couteau dans le dos ! 

Pour moi le bonheur c’est de lui avoir caché ma vie privée, de ne pas lui avoir conté ce que je vivais et ce que je pouvais avoir comme projets, je savais déjà que je devais me méfier, j’avais cette petite voix en moi qui me le disait depuis bien longtemps, mais je ne voulais pas trop y croire et quand on a de l’amour pour une amie on ne veut pas la perdre, alors on tait cette petite voix qui vient nous titiller en nous disant attention, à toi, elle peut te trahir à tout instant! On ne veut pas y croire, on a toujours espoir de se tromper et bien là, non, ma petite voix était bien mon amie et je vais faire en sorte de l’écouter bien davantage pour éviter les pièges de la vie! 

Comme quoi donner ne veut pas toujours dire recevoir, il faut bien s’en imprégner et ne pas attendre en retour de la tolérance et de l’amitié quand on est face au mensonge et à la manipulation !

Dans chaque trahison, dans tout mal commis, c’est de Dieu qu’il est question ! (frédéric Boyer)

14 Réponses à “Oublier et avancer avec confiance”

1 2
  1. christinac dit :

    j ai vécu ca aussi, j ai pardonné à cette personne et on en ressort que plus grande, mais au début j ai été énormément bléssée et le pardon a été long mais j ai réussi, et je me sens plus légère
    je te fais pleins de gros bisous
    bonne fin soirée
    Christina

  2. Nougatine dit :

    Bonjour Hélene ,

    Moi trop rancuniére , je ne peux pardonner grrrr , trés certainement pour ça que j’aime la solitude, à force de donner et rien recevoir , la méfiance est toujours là, comme un escargot « dans sa coquille ».

    Bonne journée .

  3. linacarmen dit :

    Bonjour Helene !
    Ce que tu as vécu, je l’ai ressenti moi aussi. Avec certaine personne, il n’y a rien à faire ! Juste se protéger… Mais j’ai appris moi aussi à écouter mon instinct. Dès que je trouve quelque chose cloche, je ne m’implique pas. Mais il est vrai qu’il ne faut pas garder de rancune et crois moi, pardonner demande plus de force et de courage que la vengeance ! Tu n’es pas faible, bien au contraire.
    Bonne journée.
    Bisous
    Lina

  4. daniel dit :

    Bonjour Helene

    Quelle histoire, et quelle grandeur d’ame tu as….La trahison fait très mal, et le pardon est difficile…Faire confiance et avoir confiance sont des valeur qui doivent être remises en cause chaque jour, car ce sont des valeur fragiles que tout peut affecter. Après il faut s’expliquer comprendre , pardonner, et si on est capable de faire ce travail sur soi et sur nos amis et nos amis sur nous même , c’est peut être cela s’aimer vraiment….Bisous je ne t’oublierai jamais

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog