• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

LA PAIX

Posté par jeweb le 21 septembre 2010

LA PAIX dyn006_original_410_372_gif__04dd9b0fe01126f4de4e130930283b

Le jour de la paix

Pourquoi faut-il décréter un jour de la paix?  Chaque jour, devrait être le jour de la paix, pourquoi devoir décréter ce jour de la paix et demain tout pouvoir recommencer, on peut encore tuer des peuples pour leurs seuls tords d’être différent, de ne pas avoir la même culture, ni la même religion, comment peut-on continuer à enfermer des peuples dans la peur de la guerre, enfermer des enfants dans un ghetto et leur voler leur enfance, alors pourquoi pas chaque jour penser à la paix, pourquoi ne pas se battre avec nos armes qui sont les mots pour faire comprendre à celui qui est raciste que cela ne mène à rien puisque l’autre est pareil que lui, qu’il n’est pas autre chose qu’un être humain et quand on sait ce que veut dire humain on devrait se montrer digne des synonymes qui nous comble de bienfait puisque, humain, veut dire tout cela : bienveillant-charitable-compatissant-généreux-indulgent-sensible-bon-gentil-bienfaisant !

Pouvons-nous vraiment avoir tous ces magnifiques synonymes dans ce mot humain, alors que l’on ne voit que haine intolérance dans un monde sans indulgence, insensible, mauvais, méchant et malfaisant ? Tout le contraire de ce que nous offres les synonymes d’humain !

Je crois que nous portons mal notre appellation d’humain, puisque nous n’avons d’humain que le nom et souvent pas les attributs, hélas, je voudrais que ce jour de paix ait une raison d’être, une raison de démontrer à tous ceux qui ont un cœur de pierre et de la haine en eux se retrouvent tout simplement humain, dans toute l’acceptation du terme, sans plus, tout pourrait changer dans le monde, nous serions enfin délivré de toute cette haine qui résiste encore à l’amour, voilà mon vœu le plus cher en ce jour de paix.

Publié dans page de vie | 14 Commentaires »

Une histoire d’éponge

Posté par jeweb le 19 septembre 2010

 

Une histoire d'éponge  scueg4tqUne histoire d’éponge

On sait que l’éponge absorbe plus que son propre poids, peser une éponge, puis faites une flaque d’eau de 10 fois son poids et vous aurez la surprise de voir que l’éponge avale tout.

Nous somme nous-même de véritables éponges, qui n’a jamais pleuré en ouvrant un blog triste, qui n’a jamais été mal quand les gens qu’ils aiment ont des chagrins et des douleurs ?

Il y a bien entendu toujours des égoïstes qui ne seront jamais des éponges puisque ce qui peut arriver aux autres ils s’en foutent, mais il reste les autres, qui eux, sont tellement mal quand ils lisent les malheurs des autres, se mettent tout à coup à devenir mal eux-même, ces gens-là arrivent à être des éponges, je fais partie des gens qui sont des éponges et qui plus souvent ont mal pour les autres, plus que pour eux-même, en partant quelques temps pour prendre en peu de recul, je découvre que je me sens tout à coup bien mieux, mais en même temps, tous les amis et amies me manquent, une fois de plus la dualité est bien ancrée en nous, on ne peut rien n’y faire!

Alors, tant pis, absorbons du mieux que l’on peut, puis, pouvons-nous vraiment y faire quelque chose ? Non, rien, soit on est éponge, soit non, alors autant s’accepter comme on est, sans se poser de questions et surtout en n’oubliant jamais qu’une éponge absorbe, mais s’essore aussi, si on veut éponger encore, il faut bien essorer aussi de temps en temps l’éponge, non ?

1426746779

Publié dans page de vie | 19 Commentaires »

MON JARDIN SECRET

Posté par jeweb le 18 septembre 2010

MON JARDIN SECRET dscf25351

Mon jardin secret

Dans mon jardin secret il y a des pensées que j’arrose avec amour pour ne pas qu’elles se fanent, puis il y a du myosotis que j’aime particulièrement, paré de sa douce couleur et de ses minuscules petites fleurs qui murmurent à mes amis et amies, je ne vous oublie pas!

Les roses que je soigne avec tendresse représentent l’amitié qui peut graviter autour de moi et que je peux apporter à ceux que j’aime.

Les magnifique lys de leur pure blancheur se mirent dans la mare aux canards qui cancanent pour annoncer la saison des amours.

La tulipe éphémère me rappelle que la vie est courte et qu’il faut ne plus pleurer, mais au contraire, sourire et rire à la vie.

Le roseau qui s’élève dans le ciel m’offre le bonheur de voir que si on plie parfois dans la vie on se redresse avec courage et volonté, le roseau plie, mais ne rompt pas, soyons comme lui !

Le pommier qui m’offre ses pommes juteuses et rougie par le soleil de l’été me crie l’automne arrive à grand pas.

Les colchiques me murmurent que l’été s’achève et je suis heureuse de voir les couleurs de l’automne arrivé avec douceur.

Je n’ai de secret que ce qui m’est propre et que ce que j’estime devoir garder en moi, mais pour celui ou celle qu’on aime de tout son coeur il faut ouvrir son jardin secret, c’est déjà la première pierre des fondations de l’édifice de l’amour et de la vie à -deux, ne pas avoir de jardin secret pour celui ou celle qu’on aime, fait le bonheur sans peur et sans arrières-pensées.

Aimer et céder (s’aider) c’est la clef du bonheur !

8yyonuv0

 

Publié dans page de vie | 8 Commentaires »

SON EMPLOI DU TEMPS

Posté par jeweb le 17 septembre 2010

SON EMPLOI DU TEMPS

 

levée à l’heure qu’elle souhaite

petit déjeuner lieu qu’elle souhaite

matinée agréable comme elle le souhaite

repas midi miam miam comme elle souhaite

sieste si elle souhaite

après midi agréable qu’elle souhaite

gouter appétissant comme elle souhaite

promenade comme elle souhaite

repas du soir appétissant comme elle souhaite

sortie du soir comme elle souhaite

nuit blanche ou noir comme elle souhaite

et on recommence le lendemain

si elle souhaite

pour vivre heureux vivons caché comme elle souhaite

 

cabane-perchee11

 

acquisition-alerte-validation-commande

Publié dans page de vie | 7 Commentaires »

Réponse à Fanette sur c’est quoi le bonheur ?

Posté par jeweb le 16 septembre 2010

Réponse à Fanette sur c'est quoi le bonheur ? klh93bb9

Ma définition du bonheur!

Il est clair que le bonheur est en nous, cessons à tout prix de vouloir trouver le bonheur chez les autres, non, nous sommes capable de trouver le bonheur dans notre vie sans pour cela compter sur l’autre et puis le bonheur ne devrait pas se dire, »LE » il y a des petits bonheurs mis bouts à bouts qui peuvent faire le bonheur, le plus grand bonheur est la vie tout simplement, la santé est le plus grand des bonheurs, puis vient le bonheur de nos enfants, de notre famille, de nos amis, qui font mon bonheur, être en quête du bonheur n’est pas chose aisée on ne sait finalement pas ce que peut être le bonheur, chacun a, sa définition du bonheur et si cette définition ne passe que par  l’autre alors c’est le plus sûr moyen de ne jamais le trouver ce bonheur tant désiré, c’est au moment où j’ai compris cela que j’ai trouvé le bonheur avec et dans l’autre, parfois lâcher prise fait que sur notre route se trouve une personne que l’on croise et qui renforce notre bonheur, mais je suis certaine d’une chose, c’est que si je n’avais pas déjà trouvé le bonheur de vivre alors jamais personne ne se serait arrêté près de moi, renvoyez le chagrin, les larmes et un masque de tristesse fait fuir le bonheur! Le bonheur est contagieux, le bonheur amène le bonheur ! 

Le vrai bonheur ne depend d’aucun être, d’aucun objet extérieur, il ne dépend que de nous! ( Le Dalaï-Lama )

2788706552_1

Publié dans page de vie | 9 Commentaires »

123456
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog