• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 18 août 2010

Hasard ou destin………

Posté par canelle49 le 18 août 2010

 voir l'image en taille réelle

Une chanson ce matin fait mon texte et cette chanson de Brel ( oups erreur je crois que c’est Fanette qui a raison, Léo Ferret) qui dit qu’avec le temps va tout s’en va, voilà encore que le temps, devient important pour oublier une blessure au coeur, pour oublier les tourments d’une vie, mais parfois on n’a que peu de temps et on n’a pas envie que le temps passe, encore une fois la dualité du temps et l’impression qu’il passe trop vite ou trop lentement dépend bien de la situation du moment, comme quoi le temps du présent est bien le plus important!

Le temps du passé a passé et a vaincu les peurs, vaincu les chagrins et il a guéri les bleus à l’âme, le temps qui passe vient nous dire que l’horloge du temps ne peut pas faire de pause quand on nage dans le bonheur et c’est là que l’on voudrait que le temps ne passe jamais, mais voilà il n’y a pas de miracle avec le temps, il passe et si on se retourne sur son passé souvent on peut se demander qu’ai-je fais de ma vie, est-ce bien la vie que je voulais ? Comme je suis plutôt terre-à-terre et que je pense que l’on a un destin je suis assez sereine quand je regarde mon passé maintenant et je me dis que de toute manière c’était mon destin, qu’aurais-je pu faire pour le changer?

Je me suis souvent posée cette question et si c’était à refaire aurais-tu fais pareil et la réponse, est oui, je suis bien certaine que je n’aurais pas fait autrement ma vie puisque depuis ma plus tendre enfance mon rêve était d’être maman ! J’ai réalisé ce rêve, tout le reste est de peu d’importance, puisque pour moi c’était mon plus grand rêve, alors tout ce qui a accompagné ma route de maman et de femme n’est rien que des aléas de la vie, puis tout de même, bien tard, je le conçois, mais mieux vaut tard que jamais, j’ai changé de direction et là encore je suis bien certaine que c’était, écrit au moment de ma naissance, ce livre qui est écrit par d’autre on a souvent l’impression de l’écrire nous-même et c’est tant mieux, car sinon, on resterait assis dans un fauteuil pour attendre que tout arrive sans rien faire!

J’ai une théorie du destin qui m’est propre, mais comme je suis croyante j’ai dans l’idée que Dieu nous a offert les piliers de notre vie pour que l’on construise ensuite nous-même cet édifice qu’est la vie. Ne dit-on pas aide-toi le ciel t’aidera, cette petite phrase en dit long, ce n’est donc pas en restant à attendre que l’on va faire sa vie! Cela peut paraître contradictoire de dire cela puisque je crois au destin et que je pense que l’on ne peut rien y changer, mais n’est-ce pas écrit après tout ce que l’on peut entreprendre dans sa vie.

Les rencontres que l’on peut faire dans une vie sont aussi ce que nous sommes et je reste persuadée que toutes les rencontres bonnes ou mauvaises sont là pour que nous puissions nous construire, qui n’a pas pensé un jour à quelqu’un croisé dans notre vie et qui nous a marqué plus que d’autres, simplement pour une parole, un regard, un sourire, qui nous aura montré la voie, j’ai en moi tant de gens que j’ai rencontré dans ma vie qui m’ont marquée et qui ont certainement contribué à faire de moi  ce que je suis.

Je repense au vieux que j’allais voir dans mon enfance et qui m’a certainement marquée plus que je n’aurai pu le penser, je sais que c’est lui qui m’a donné l’amour de la nature, le pouvoir de regarder au-delà de l’horizon quand il me disait, < petite regarde toujours au-delà de l'horizon cela te permettra de voir plus loin ce qui existe dans ce monde et tes rêves pourront se réaliser un jour>, ma mère a mis en moi l’amour des autres sans conditions et toutes races confondues, je n’ai jamais eu peur de l’étranger, bien au contraire, je me suis servie de leurs différences enrichissantes pour avancer, mon père quoiqu’absent de longues années de ma vie d’enfant a fait que j’aime tout comme lui la solitude qui jamais ne m’a fait peur, on naît avec des gênes de caractère défini,  mais ensuite, on se construit au travers de l’amour de nos parents, au travers des rencontres, tout ce que l’on vit fait ce que nous sommes!

J’ai eu la chance, même si mon enfance n’a pas été rose tout le temps d’avoir une maman qui savait donner de l’amour, pas par les mots, non, mais par les actes, elle savait avoir sa porte ouverte pour tous et s’il y a une chose dont je la remercie c’est de m’avoir inculqué l’amour des autres en me disant:< pas un être humain n'est inférieur à toi, qu'il soit de n'importe quelle race ou nationalité il est né comme toi, il a un coeur comme toi, donc ne méprise jamais l'autre, quelle que soit sa race et sa religion tu ne dois jamais te croire supérieure, à lui !

J’en ai fait ma ligne de conduite ma vie durant et j’ai des amis de toutes races de toutes nationalités de toutes religions et jamais un instant je n’ai, regretté d’avoir su mettre en pratique les conseils de ma mère.

Le destin c’est un mot et une croyance que j’ai en moi, je sais que certain vont dire, non, le hasard de la vie fait nos rencontres, je ne crois pas au hasard,  car toutes les rencontres que l’on peut faire tout au long de notre vie ont un but bien précis, une raison, cherchez bien en vous, voyez-vous une seule de vos rencontres qui n’aient pas mis en vous un petit quelque chose pour voir autrement la vie que par vos yeux, mais aussi par le regard des autres, n’en reste-t-il rien de vos rencontres?  Si je retourne sur mes pas je sais que pas une de mes rencontres n’aura exister pour rien, pas une, ne m’aura pas apporté quelque chose pour me construire et être ce que je suis maintenant!

Nous croyons conduire le destin, mais c’est toujours lui qui nous mène. (Denis Diderot)

 

 

 

Publié dans page de vie | 19 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog