• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 15 août 2010

Victime ou coupable

Posté par canelle49 le 15 août 2010

 voir l'image en taille réelle

La vie parfois est un dilemme on quitte ou, on est quitté, être quitté fait mal et on ne comprend pas, on tombe dans le désespoir, mais on reste la victime, on a le beau rôle, même si au fond de nous on sait que l’on n’est pas exempté de responsabilités, dans la vie à deux, sachons reconnaître que l’on ne peut pas être le bon ou le méchant, tantôt l’un tantôt l’autre, le rôle de victime fait de nous un ange, c’est déjà cela, on n’a pas à assumer le rôle du coupable, puis, la maladie d’amour n’est pas une maladie mortel, on guérit un jour.

Passons à celui qui quitte, pour X raisons, mais la raison principale est que son amour pour l’autre est parti, il s’est envolé comme les feuilles de l’automne, emportées par le vent, son amour s’est envolé, emporté par le temps, nul n’est responsable de son coeur, il reste que celui qui quitte à un sentiment sournois qui s’installe en lui et c’est la culpabilité de faire mal et de cette culpabilité il est plus difficile de guérir, la torture que procure ce sentiment est enfoui en nous et s’imprime si fort que l’on a du mal à être bien dans sa tête, ce n’est, la faute à personne, le temps a fini par détruire l’amour, il me revient une citation qui dit:< qu'avec le temps tout passe, tout lasse et tout casse,> finalement le coupable est aussi victime, même si aux yeux de tous, il passe pour le coupable,il ne sera, en tous les cas, pas le lâche de ne pas avoir osé mettre fin à un semblant d’amour.Il est certainement plus facile d’être quitté que de quitter puisque le sentiment de culpabilité n’existe pas pour celui qui est quitté, pourtant le quitté, s’il est honnête avec lui-même doit savoir que les responsabilités sont partagées dans le naufrage d’un couple et cela il ne pourra le faire que s’il prend la peine de se regarder dans le miroir sans se mentir à lui-même et se reconnaître aussi coupable.

Le temps fera le reste et aura, le pouvoir, de tout effacer pour renaître, malgré la douleur que l’on peut ressentir dans la rupture et s’ouvrir à nouveau à l’amour!

LE COEUR A SES RAISONS QUE LA RAISON NE CONNAIT PAS!

 

Publié dans page de vie | 12 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog