• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 juillet 2010

La vie est belle, même si………………..

Posté par canelle49 le 23 juillet 2010

homme.jpg

-Alors………….., fais-le !!!!!!!!!!!!!!!

Surpris de me voir me fâcher, il ne savait plus quoi répondre, il était celui qui n’avait plus d’espoir et il ne se sentait bien nulle part dans ce monde, j’avais beau lui dire de ne pas s’en faire, que tout allait s’arranger, j’avais beau lui dire qu’il fallait qu’il ne baisse pas les bras et que surtout il laisse sa meilleure amie de côté, qu’en réalité elle le trompait de bien vilaine façon, il fallait qu’il ouvre les yeux elle lui faisait plus de mal que de bien.

Nonnnnnnnnnnnnnnn criait-il, je ne peux pas m’en passer, elle m’est trop précieuse.

 Mon Dieu me disais-je, comme l’amour est aveugle, comment lui dire qu’elle le trahissait, qu’elle se faisait tentation, parfois habillée de rouge, parfois de blanc, parfois d’un jaune doré pétillant, elle mélangeait souvent les couleurs pour se faire désirer encore plus, mais il ne voyait rien venir, il ne savait pas qu’elle le tuait à petit feu.

Comment pouvait-il l’aimer autant celle qui ne donnait que le poison dans son coeur et son âme, comment pouvait-il la vénérer de cette façon comme si elle était une déesse, j’enrageais de le voir se rabaisser à celle qui pour moi n’était que sa pire ennemie, mais je ne trouvais pas de solution pour lui faire comprendre.

Et voilà que maintenant il recommençait et me disait que la vie n’avait plus de sens, qu’il voulait en finir et tant de fois ce discours je l’avais entendu, cette fois j’allais le réveiller pour de bon et lui crier, alors fais-le, mais arrête de me torturer l’esprit en me disant depuis des années que tu veux mettre fin à tes jours. Il blêmit et me regarda avec des yeux étonnés, oui mon cher, la gentille Helene venait de se transformer en diable et te disait oui, après tout, fais-le! J’étais lasse de toujours te relever, lasse de te prendre dans mes bras pour te consoler, lasse de recommencer encore et encore à essayer en vain de te séparer de celle qui te tuait à petit feu, qui détruisait ton coeur et ton esprit aussi sûrement que si tu avais fait ce geste qui te titillait l’esprit depuis que tu avais cette compagne dans ta vie.

La stupeur que je pouvais lire sur ton visage fit que je restais muette un instant en me disant, mon Dieu, c’est toi qui vient de prononcer cette parole, comment as-tu pu!

Tu me faisais face et tout à coup tu as dit, oui, tu as raison ,je vais me débarrasser de cette allumeuse et essayer de guérir, c’est la seule façon de m’en sortir.

Je venais de te faire subir un électrochoc et du même coup à moi aussi puisque je venais de me rendre compte que j’étais capable de dire de telles choses, mais j’étais à bout d’arguments pour te sauver de toi-même et je n’avais trouvé que cela pour me sortir aussi de mon chagrin de te voir te détruire.

Ta meilleure amie, ta compagne depuis tant d’années, cette bouteille d’alcool, venait de mourir en un instant, tu es entré dans une clinique et depuis ce jour tu n’as jamais laissé cette bouteille te séduire, jamais plus une goutte de ce breuvage depuis 20 ans, voilà ce qui, un jour, a fait que tu as compris que la belle n’était que poison et ce qui a fait un jour que j’ai compris que parfois il vaut mieux mettre des pieds au C………. que de pleurer avec celui qui pleure trop sur lui-même, alors qu’il a tout en lui pour trouver son bonheur, mais celui qui ne veut pas vivre, on ne peut pas l’empêcher, celui qui ne veut regarder que les mauvaises choses de la vie on ne peut rien, alors sachons voir que dans toute vie, même si elle nous paraît misérable, il y a ce petit mot qui est VIE et tant qu’on a la vie, le bien, le plus précieux, il y a de l’espoir.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, que j’aime ce dicton, se plaindre de tout et de rien, alors que d’autres se battent pour leur vie ne devrais pas être, sachons aimer la vie, elle ne nous appartient pas, elle nous est offerte un instant, alors vivons-là du mieux que nous pouvons, en pensant que demain, tout peut s’arrêter et les petites futilités de nos vies ne deviendront plus que sourires mouillés de quelques larmes, juste, le temps de repartir vivre dans la joie et le bonheur!

 

Publié dans page de vie | 15 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog