La routine…………

Posté par canelle49 le 25 juin 2010

laroutine1.jpg

Le réveil a sonné, encore endormie je me lève, la routine veut que le premier geste du matin est de mettre en route la machine à café, puis direction la salle de bain, la douche aura raison de mon endormissement, retour à la case départ, le café qui me permet de savourer le premier instant de bonheur!

La routine c’est installé dans ma vie, boulot, voiture, dodo, cette satanée routine qui tue nos esprits, elle fait petit à petit de nous des robots!

 Les semaines se suivent et se ressemblent, une petite pause appelée vacances et c’est encore la routine qui s’installe, farniente, plage, baignade, restos et puis tout recommence, inlassablement, les années passent et la routine fait partie de nos vies, ce mal de la routine vient un jour nous frapper de pleins fouets et c’est là que tout bascule, nos esprits ne peuvent plus assumer cette routine, cette vie sans surprise où tout est bien huiler pour que chaque rouage ne puisse jamais se gripper!

Alors, pourquoi ne pas avoir un jour un petit brin de folie qui va mettre cette saleté de routine entre parenthèse, cette gangrène de la vie, du couple qui ne résiste pas longtemps à cette maladie qu’est la routine, tous et toutes savons cela et pourtant on ne fait rien pour changer les choses, est-ce pas fatigue, par barrières que l’on se met et l’on se surprend à rêver d’une autre vie, rêver de changer de métier, de changer de région, de partir n’importe où, à l’aventure!

Le rêve est là dans nos esprits, mais nous ne savons pas agir pour mettre en place nos rêves et quand la routine a pris non vies et qu’on ouvre les yeux il est souvent trop tard et là on se retourne pour voir le chemin parcouru en se demandant pourquoi on n’a pas eu ce courage de tout plaquer un jour pour partir à l’aventure!

Vient alors le temps de penser à prendre un chemin de liberté avec la retraite et là on pense que tout va changer, enfin plus de routine, la liberté de faire ce que l’on désire, quand on le désire, plus de contraintes, plus d’horaire, que du temps pour faire ce dont on a envie et petit à petit s’installe une autre routine qui est celle d’être disponible pour tout le monde, à tout instant, soit pour garder les petits-enfants, soit pour se promener chaque jour dans la nature, soit pour regarder la télévision, ah non pas cette fois-ci, je vais mettre un terme à cette foutu routine, mais c’est illusoire encore une fois, nos vies ne sont que routine et quoique l’on fasse on replonge dans ce mal!

L’humain est le robot de sa vie, il ne peut pas casser cette routine, on fonctionne de cette manière et si tout simplement on arrêtait de penser que nos vies sont gérées par la routine et penser plutôt que nos vies sont tout simplement ce que nous avons désiré en faire, le bonheur est à la portée de chacun puisqu’il est en nous et si se lever chaque matin et partir chaque matin travailler n’était que du bonheur et si tous les jours de notre vie, faire et refaire les mêmes gestes, n’était que du bonheur et si être uni à la même personne toute sa vie n’était que du bonheur et si………………………, ma mère me disait avec des si et des la, on fait de la belle musique, mais on ne construit pas sa vie!

Puisque le si est encore des rêves, si je pouvais, si j’avais, si j’osais, si jamais un jour? Tout fait que cette petite note de musique est bien présente dans nos vies, si vous saviez combien de fois on prononce cette petite note de musique dans toute une vie, on aurait la réponse à nos questions et au lieu de savoir si on peut, si on veut, si on arrive, si on ose,…………, on savait, on pouvait, on voulait, on osait, sans le si, sans ce conditionnel qui ne nous fait pas avancer, alors la routine mourrait de ça plus belle mort!

L’utopie est en nous et faire de cette utopie une réalité serait encore une fois le geste accompli pour faire mourir la routine!

Routine après tout, pourquoi ne pas t’appeler bonheur, si tu donnes le bonheur à ceux qui sont pris dans ton engrenage et changer de mot ferait que plus jamais personne ne se plaindrait de toi routine et te prendrais comme bouc émissaire pour se trouver des excuses un jour de craquer de ne plus vouloir de sa vie, de dire que le couple est mort de par la routine, si tu devenais bonheur de vivre dans la routine? Alors, tout serait plus facile!

Pour renverser la vapeur alors dansons et chantons à tue-tête notre bonheur et nos rêves réalisés, malgré la routine, il y a toujours une porte de sortie, si on le désire très très fort!

 

Publié dans page de vie | 16 Commentaires »

STOP…………..

Posté par canelle49 le 24 juin 2010

foot04jv1.jpg

Les bleus, voilà que j’ai mal pour eux, mal de voir que le monde se gausse de ce qui se passe comme on peut le faire de son voisin qui pète un plombs et qui, un soir fait et dit n’importe quoi, ne pas montrer une belle image, oui bien sûr, c’est un fiasco ce mondial peur eux, oui bien sûr, ils ont donné une image pas très jolie, jolie, mais., pour moi il y a un mais, c’était très prévisible ce naufrage, depuis l’euro jamais on n’a retrouvé les bleus de Zizou, après cherchez l’erreur, moi je ne sais pas, mais pourquoi à ce moment-là ne pas avoir réagis, tous, ont laissé une situation se pourrir, se dégrader avec le temps, qui est responsable et bien c’est collectif, ce naufrage!

A quoi cela va servir de les acculer maintenant, de les salir de plus belle, a quoi cela va servir de démontrer que celui-ci a dit cela, l’autre ceci, a quoi cela va servir, de mettre les pendules à l’heure devant le monde entier, ce qui est fait est fait, repartir à zéro est peut-être mieux que de parler du passé, voir l’avenir est peut-être mieux pour se reconstruire, laisser toutes ses polémiques de bas étages, arrêtez!!!!!!!!!!!! Depuis hier, je ne vois que cela à la télévision, des journalistes qui interrogent encore et encore, qui veulent savoir, comment des paroles dite entre quatre yeux peuvent apparaître au grand jour, qui a parlé, il faut un coupable, il faut le trouver, il faut savoir dans les moindres détails tout ce qui a pu se passer, cela va servir à quoi tout cela, sinon encore ternir plus leur image.

J’ai vu hier des hommes au bord des larmes, interrogé par les journalistes, j’ai vu des hommes demandés pardon à leurs supporters  et à la France devant le monde entier à la télévision, n’aurait-on pas une once d’humanité pour ses hommes qui ont une telle pression qu’ils peuvent craquer comme tout en chacun, oui bien sûr, ils sont payés et largement payé, cela j’en suis consciente, mais ils restent pour moi des êtres humains avant tout et qui ont le droit au pardon et droit aussi en peu à leur dignité, de grâce  Messieurs les journalistes ne tirez pas sur l’ambulance!

 Je souligne tout de même qu’ils ne prendront pas un centime de cet argent, c’est drôle comme cette déclaration de ce joueur dont je ne sais plus le nom a passé inaperçu, pas un  des journalistes présents sur le plateau hier, n’a relevé les paroles de ce joueur, comme quoi tout ce qui est positif n’est même pas entendu!

Chercher maintenant qu’il est trop tard, qui a fait l’erreur, des têtes vont tomber, mais de grâce, Messieurs les journalistes arrêtez de leur faire de l’ombre encore plus, ne cherchez pas le scoup scandaleux de bas étage, vous souvenez-vous de 1998?

 Et 1 et 2 et 3 zéro? Je ne veux garder que cela en moi, je ne veux pas, ne voir que le mauvais de cette équipe, les bleus, m’ont fait rêver, les bleus, cette année m’ont fait cauchemarder, mais les bleus je les aime, dans les bons, comme les mauvais moments, alors je garde en moi les belles images du passé et je veux oublier bien vite 2010, ne dit-on pas qu’il faut oublier les mauvais moments pour ne se souvenirs que des bons moments?

Alors, je crie encore avec mon coeur, allez les bleus, on vous retrouvera dans 2 ans, gagnez avec panache et 2010 sera oublié comme par miracle!

Je n’ai aucune honte, ni de gêne de prendre la défense de ces hommes, qui ne sont que des hommes justement!

Un désastre  moral, déclare Madame Bachelot, n’est-ce pas plus grave de voir des gens dans la rue, des gens sans travail, des gens qui crève de faim, cela n’atteint pas plus la morale de votre pays cela? Voilà l’exagération parfaite des propos que l’on peut entendre!

L’excès de critique engendre l’inintelligence! (Gustave Flaubert)

 

 

Publié dans page de vie | 19 Commentaires »

Comprendre quand il est trop tard…………………

Posté par canelle49 le 23 juin 2010

gjxvfa68.jpg

Eluder les questions ce qu’il savait faire de mieux, jamais une question sans avoir en retour une autre question, pourquoi était-il de si mauvaise foi, quand bien même pris sur le fait, il niait l’évidence!

Une maladie très masculine que la mauvaise foi, n’avez-vous jamais remarqué vous mesdames ce grand défaut de l’homme?

Il avait si longtemps réussis à faire diversion avec son amour de pacotille qu’elle n’y avait vu que du feu, elle savait pourtant que c’était un grand danger que de tomber amoureuse d’un homme qui n’était pas libre, non pas parce qu’il était marié à une autre femme, non, mais avec son travail qui lui prenait les trois quarts de sa vie!

L’avion il le prenait comme on prend le bus il était parti dans tous les pays du monde et pendant ce temps elle attendait patiente son retour, bien entendu il promettait de faire en sorte de changer de poste et de rester près d’elle, mais toujours il avait une excuse, elle avait attendu presque trois ans et à bout de force un jour elle lui intima de choisir entre elle et sa profession, qu’il pouvait tout aussi bien exercer sans se déplacer.

Il lui répondit d’un air candide: c’est noté, j’entends tes doléances et j’en tiendrais compte!

Mais pour qui se prenait-il se mec, se dit-elle, il me parle comme s’il était au tribunal devant un client, déformation professionnelle et bien il va voir si c’est noté et qu’il va en tenir compte, je vais lui dire mon fait cette fois-ci et comme une enragée elle le regarda droit dans les yeux et lui lança:

Voilà  qu’il s’étranglait avec ses mots et la regardait interdit, ne sachant plus que dire, pour une fois le grand avocat d’affaires internationales ne savait plus trouver les mots, il venait de perdre son premier procès, elle se leva, posa sur la table le prix de son repas et sans se retourner s’éloigna avec une démarche élégante et féline.

Soudain il compris qu’il venait de perdre la femme de sa vie, mais comment n’avait-il pas ouvert les yeux avant, pourquoi ne pas lui avoir dit combien il l’aimait, il se flagellait de mots peu tendres, il se leva à son tour et décida de jouer le tout pour le tout et de lui téléphoner pour lui demander pardon, il venait de se rendre compte qu’il ne pourrait pas vivre sans elle.

Le téléphone résonnait dans la nuit, mais le répondeur avait sa voix des mauvais jours et lui ne voulait pas lui laisser un message, il fallait qu’il lui parle de vive voix!

Ses valises étaient bouclées, elle pris la route pour son petit village, elle avait tant envie de se refaire une santé près des siens et oublier ces années d’amour perdu, finalement elle n’avait plus vingt ans et elle était à la vieille de prendre une retraite bien méritée.

Il arriva devant sa porte le bruit de la sonnette dans la nuit résonna, mais pas de réponse et pour cause, elle était partie, le concierge devant son insistance lui dit qu’il n’y avait personne, qu’il l’avait vu partir avec sa valise une heure plus tôt, non il ne savait pas où elle se rendait.

Il remarqua qu’il ne savait rien d’elle, avait-elle une famille, des amis où elle aurait pu se rendre, il pouvait se poser toutes les questions possibles il ne savait rien d’elle et là il compris l’idiotie de son attitude, il ne lui avait jamais posé de questions sur sa vie, trop préoccupé par son narcissisme!

Ses larmes coulaient le long de ses joues elle se demandait comment elle avait pu lui donner presque trois ans de sa vie à l’attendre dans l’espoir qu’un jour il allait lui demander de l’épouser, il fallait qu’elle guérisse de cet amour, il fallait qu’elle se reconstruise et n’attende plus rien de cet homme, jamais.

C’est en vain qu’il remonta le temps pour réfléchir si une fois, une seule fois, elle lui avait parlé des siens, mais non, son égoïsme l’avait rendue muette sur sa vie, il voulait ne pas savoir, ne pas écouter, cette femme avait une classe terrible et il était fier de se promener à son bras, de la présenter à ses amis et connaissances, elle ne lui faisait pas d’ombre, bien au contraire, elle le grandissait encore, il comprenait tout à coup qu’il l’avait mal aimée, il ne l’aimait que pour lui-même, il aimait que tous les hommes l’envie et maintenant il était trop tard, elle venait de lui faire comprendre qu’elle ne voulait plus de lui, son cœur avait mal, son âme avait des bleus, il était effondré, il venait de remarquer que son bonheur c’était elle, que sa vie c’était elle. Souvent c’est quand le bonheur vous échappe que l’on se rend compte du bonheur que l’on avait!

Les années ont passé et elle a retrouvé l’amour, quant à lui, il est seul et il restera seul, il sait au fond de lui qu’il a raté ce train du bonheur et quand le dernier wagon est passé et bien, il est trop tard!

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 20 Commentaires »

Epicure ou comment remettre les pendules à l’heure!

Posté par canelle49 le 22 juin 2010

epicure.jpg 

Depuis le temps que l’on déforme les propos d’Epicure, j’avais envie de dire à tous ceux qui se disent Épicuriens et qui pensent l’être parce que, sous prétexte de profiter de la vie, ils font en sorte de réaliser tous leurs désirs sans penser parfois à la détresse qu’ils peuvent laisser derrière eux, qu’être épicuriens ce n’est pas cette façon d’être que nous enseigne cet homme. Sa philosophie de la vie est tout autre.

Les propos d’épicure nous démontre bien que l’on avec le temps déformé ce que cet homme disait:

Tout plaisir est, par essence, physique, naturel, et ceux de l’âme n’en sont que des variétés celle-ci est capable, grâce aux sensations, d’anticipation et de délibération, elle nous permet de choisir parmi les plaisirs ceux qui excluent toute souffrance à venir, car aucun plaisir n’est en soit un mal mais les effets de certains plaisirs apportent avec eux de nombreux troubles plus intenses que les plaisirs qui les ont causés.Si l’on ne devait retenir que cela, de ses écrits, je suis certaine que l’on réfléchirait a deux fois avant de faire tout et n’importe quoi, car souvent on sait que l’homme assouvit ses désirs sans se préoccuper du mal qu’il peut faire et des dégâts qu’il peut laisser derrière lui, encore une preuve qui fait que d’être un épicurien n’a pas le sens que beaucoup veulent apporter à cette façon d’être.

Nous pouvons donc atteindre le bonheur, mais a condition de ne pas rechercher n’ importe quels plaisirs et de nous livrer a un calcul permettant de prendre en compte seulement ceux qui nous rendent véritablement heureux. Pour cela il faut distinguer les plaisirs qui sont naturels et nécessaires comme manger ou boire, et dont les conséquences amènent le déséquilibres du corps et donc la douleur. Quand au plaisirs qui ne sont ni naturels ni nécessaires comme la recherche du pouvoir des honneurs ou des richesses ils proviennent de l’ignorance de l’opinion creuse et ne peuvent amener aucune vie stable et équilibrée. Encore une fois la recherche du pouvoir, des honneurs et des richesses n’est pas épicurien et dans le pouvoir il y a la notion du pouvoir sur l’autre sexe, quand on veut, à tout prix séduire non pas par amour, mais simplement pour avoir les honneurs d’avoir pu séduire encore une partenaire (un partenaire) n’est pas dans la philosophie d’Epicure. Quant à la richesse, on sait très bien que celle-ci rend souvent les gens qui la possède sans coeur et sans âme, le coeur souvent est remplacé par un porte-feuille.Souvent ceux qui se disent Epicurien pense que tout peut se réaliser sans modération du moment que l’on peut se faire plaisir, tout devient permis, ce qui contraste avec les propos d’Epicure!

Seule la première sorte de plaisirs ceux qui sont naturels et nécessaires doit être recherché, c’est dire que la vie heureuse doit se fonder sur la modération des plaisirs, la recherche du juste milieu, tout excès entraînant invariablement en nous des déséquilibres qui rompent l’harmonie des atomes qui composent notre corps. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut toujours chercher a satisfaire nos désirs, ni qu’il faut fuir toutes les douleurs et toutes les souffrances, c’est en essayant au contraire d’en surmonter certaines grâce a la réalisation des plaisirs que l’on choisit . Libéré des craintes et des superstitions, n’ayant que peu de besoins, vivant a l’écart de la société, le sage épicurien peut prétendre mener une vie paisible et tranquille, être heureux au milieu de toutes les tempêtes qui agitent le monde matérialiste et hédoniste.

Epicure nous enseigne qu’il appartient ainsi a chaque homme d’être l’artisan de son propre bonheur et il nous enseigne que profiter à outrance de ce que la vie nous offre sans limite n’est pas, et de loin être épicurien. On se doit de  remettre à sa place la notion de vivre dont Epicure nous parle et non déformer ses paroles pour faire tout et n’importe quoi, sous prétexte que nous sommes épicuriens. Il nous démontre que les excès de toutes sortes ne sont en aucun cas sa philosophie de vie. Ceci étant dit, c’est avec étonnement que je peux dire que je suis une épicurienne confirmée, en lisant ce qu’il prône, je suis en parfait  accord avec sa façon de penser et de voir la vie, c’est même avec surprise que je découvre que je suis épicurienne, avoir relu ce qu’àécrit Epicure fait que je me trouve bien dans ce qu’il dit. Après à chacun de vivre sa vie, de faire le bon choix,  si d’aventure le mauvais choix est fait, alors il faut savoir assumer ses erreurs de parcours souvent dû au fait que nous désirons sous le prétexte que la vie est courte, faire tout et n’importe quoi, ce n’est, pas être Epicurien et de s’en targuer à toutes les sauces quand on fait de sa vie, une vie d’excès de toutes sortes, est une aberration, faire bombance de tout n’est pas dans les propos d’Epicure! 

Je finirai par un petit clin d’oeil à tous ceux qui un jour se sont vantés d’être Epicurien d’avoir été dans l’erreur de penser qu’Epicure avait dit que tout était permis dans la vie, c’est, faire déshonneur à cet homme qui nous a donné une bien belle philosophie de la vie!

Le plaisir est le bien, et les vertus servent d’instruments. La vie selon le plaisir est cependant une vie de prudence, de vertu et de justice!

Publié dans page de vie | 18 Commentaires »

Pourquoi tant de haine?

Posté par canelle49 le 21 juin 2010

chat.gif

Une épidémie se propage sur les blogs en ce moment, certaines blogueuses et blogueurs reçoivent des commentaires insultants et comme par hasard ce sont souvent des gens de talent qui reçoivent ces commentaires, la jalousie et l’envie de certaines personnes qui ne savent certainement ni lire ni écrire ne prouve qu’une chose c’est de démontrer leur petitesse et de démontrer qu’ils doivent être bien seul et malheureux pour s’amuser à faire cela.

Une fois de plus ce sentiment de jalousie ne fait que détruire la personne elle-même, c’est elle qui se retrouve enfermée dans sa prison, cette personne va mal, si mal, qu’elle n’a rien trouvé de mieux que de baver ses insultes sur des blogueuses et blogueurs talentueux, qui ont du coeur et une belle âme, des gens qui ne font de mal à personne, la jalousie est un défaut que l’on peut corriger et facilement, il faut juste avoir le courage de s’accepter comme on est, si la personne qui fait cela n’a pas le talent de Sandra et de Tony, il faut qu’elle se dise que tous ne peuvent avoir leur talent et surtout pour ne pas se détruire elle-même et perdre leur temps à faire des commentaires d’insultes ce qui pour nous n’est pas gênant après tout, puisque tant que l’on n’a pas accepté de laisser un commentaire sur nos blogs elle ou lui ne sera même pas lu, il faudrait peut-être que cette personne, au lieu de perdre son temps à écrire des injures, fasse un blog et écrive de jolies choses, elle pourrait alors se mesurer à tous les talents qu’elle injurie!

La jalousie dans ce monde fait le malheur de tant de gens, celui qui est jaloux et envieux en premier lieu et ceux qui sont touchés par les insultes, moi, cela ne me fait ni chaud ni froid, si je reçois des insultes, je sais ce que je vaux et qui je suis, après, si ces gens-là veulent m’insulter, ma porte est grande ouverte ne vous gênez pas, je vous ferais même l’honneur de faire la une de mon blog!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Avec bien entendu vos pseudos et adresse IP…………………….Pour certains l’informatique n’a plus de secret!

Le moyen de punir les envieux est de les combler de bienfaits! (proverbe arabe)

Si le roi lion est bien un roi……………………….Lyon ville de lumières, de par tes ombres qui se faufilent sur les blogs pour y écrire des insultes nous prouve qu’ils ne sont pas des lumières et prouve plus leur bêtise que leur méchanceté finalement, vous prouvez que Sandra et Tony ont un talent fou, que vous jalousez de ne pouvoir égaler!!

Continuez à vous faire souffrir, moi j’en ris plus qu’autre chose. Je vous loue de votre mal, dont vous vous flagellez!

La jalousie des autres blogueurs et blogueuses a toujours été le thermomètre de mon succès (citation de Salvators Dali que j’ai en peu transformée) Alors Sandra et Tony dites-vous que ces commentaires insidieux ne sont que la rançon de votre succès, une preuve de plus de votre talent!

 

 

 

 

Publié dans page de vie | 21 Commentaires »

123456
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog