• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 juin 2010

Epicure ou comment remettre les pendules à l’heure!

Posté par canelle49 le 22 juin 2010

epicure.jpg 

Depuis le temps que l’on déforme les propos d’Epicure, j’avais envie de dire à tous ceux qui se disent Épicuriens et qui pensent l’être parce que, sous prétexte de profiter de la vie, ils font en sorte de réaliser tous leurs désirs sans penser parfois à la détresse qu’ils peuvent laisser derrière eux, qu’être épicuriens ce n’est pas cette façon d’être que nous enseigne cet homme. Sa philosophie de la vie est tout autre.

Les propos d’épicure nous démontre bien que l’on avec le temps déformé ce que cet homme disait:

Tout plaisir est, par essence, physique, naturel, et ceux de l’âme n’en sont que des variétés celle-ci est capable, grâce aux sensations, d’anticipation et de délibération, elle nous permet de choisir parmi les plaisirs ceux qui excluent toute souffrance à venir, car aucun plaisir n’est en soit un mal mais les effets de certains plaisirs apportent avec eux de nombreux troubles plus intenses que les plaisirs qui les ont causés.Si l’on ne devait retenir que cela, de ses écrits, je suis certaine que l’on réfléchirait a deux fois avant de faire tout et n’importe quoi, car souvent on sait que l’homme assouvit ses désirs sans se préoccuper du mal qu’il peut faire et des dégâts qu’il peut laisser derrière lui, encore une preuve qui fait que d’être un épicurien n’a pas le sens que beaucoup veulent apporter à cette façon d’être.

Nous pouvons donc atteindre le bonheur, mais a condition de ne pas rechercher n’ importe quels plaisirs et de nous livrer a un calcul permettant de prendre en compte seulement ceux qui nous rendent véritablement heureux. Pour cela il faut distinguer les plaisirs qui sont naturels et nécessaires comme manger ou boire, et dont les conséquences amènent le déséquilibres du corps et donc la douleur. Quand au plaisirs qui ne sont ni naturels ni nécessaires comme la recherche du pouvoir des honneurs ou des richesses ils proviennent de l’ignorance de l’opinion creuse et ne peuvent amener aucune vie stable et équilibrée. Encore une fois la recherche du pouvoir, des honneurs et des richesses n’est pas épicurien et dans le pouvoir il y a la notion du pouvoir sur l’autre sexe, quand on veut, à tout prix séduire non pas par amour, mais simplement pour avoir les honneurs d’avoir pu séduire encore une partenaire (un partenaire) n’est pas dans la philosophie d’Epicure. Quant à la richesse, on sait très bien que celle-ci rend souvent les gens qui la possède sans coeur et sans âme, le coeur souvent est remplacé par un porte-feuille.Souvent ceux qui se disent Epicurien pense que tout peut se réaliser sans modération du moment que l’on peut se faire plaisir, tout devient permis, ce qui contraste avec les propos d’Epicure!

Seule la première sorte de plaisirs ceux qui sont naturels et nécessaires doit être recherché, c’est dire que la vie heureuse doit se fonder sur la modération des plaisirs, la recherche du juste milieu, tout excès entraînant invariablement en nous des déséquilibres qui rompent l’harmonie des atomes qui composent notre corps. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut toujours chercher a satisfaire nos désirs, ni qu’il faut fuir toutes les douleurs et toutes les souffrances, c’est en essayant au contraire d’en surmonter certaines grâce a la réalisation des plaisirs que l’on choisit . Libéré des craintes et des superstitions, n’ayant que peu de besoins, vivant a l’écart de la société, le sage épicurien peut prétendre mener une vie paisible et tranquille, être heureux au milieu de toutes les tempêtes qui agitent le monde matérialiste et hédoniste.

Epicure nous enseigne qu’il appartient ainsi a chaque homme d’être l’artisan de son propre bonheur et il nous enseigne que profiter à outrance de ce que la vie nous offre sans limite n’est pas, et de loin être épicurien. On se doit de  remettre à sa place la notion de vivre dont Epicure nous parle et non déformer ses paroles pour faire tout et n’importe quoi, sous prétexte que nous sommes épicuriens. Il nous démontre que les excès de toutes sortes ne sont en aucun cas sa philosophie de vie. Ceci étant dit, c’est avec étonnement que je peux dire que je suis une épicurienne confirmée, en lisant ce qu’il prône, je suis en parfait  accord avec sa façon de penser et de voir la vie, c’est même avec surprise que je découvre que je suis épicurienne, avoir relu ce qu’àécrit Epicure fait que je me trouve bien dans ce qu’il dit. Après à chacun de vivre sa vie, de faire le bon choix,  si d’aventure le mauvais choix est fait, alors il faut savoir assumer ses erreurs de parcours souvent dû au fait que nous désirons sous le prétexte que la vie est courte, faire tout et n’importe quoi, ce n’est, pas être Epicurien et de s’en targuer à toutes les sauces quand on fait de sa vie, une vie d’excès de toutes sortes, est une aberration, faire bombance de tout n’est pas dans les propos d’Epicure! 

Je finirai par un petit clin d’oeil à tous ceux qui un jour se sont vantés d’être Epicurien d’avoir été dans l’erreur de penser qu’Epicure avait dit que tout était permis dans la vie, c’est, faire déshonneur à cet homme qui nous a donné une bien belle philosophie de la vie!

Le plaisir est le bien, et les vertus servent d’instruments. La vie selon le plaisir est cependant une vie de prudence, de vertu et de justice!

Publié dans page de vie | 18 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog