• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 10 juin 2010

Je savais, je sais, je saurai………..

Posté par canelle49 le 10 juin 2010

jesaiscopie1.jpg

Je me dois en premier lieu de corriger un oubli impardonable dans ma précipitation à mettre mon texte hier, j’ai oublié une amie qui m’est chère, je vais réparer cette erreur en espérant qu’elle me pardonne pour mon oubli! 

tsilakippling, elle est comme la rosée du matin qui se pose sur toutes les fleurs de nos jardins avec dans le coeur une fraîcheur et une tendresse à fleur de peau elle est donc toutes les fleurs de mon bouquet! N’hésitez pas, allez lui faire un petit coucou! Surtout laissez-lui une comms cela va lui faire plaisir!

http://tsilakipling.unblog.fr/

J’ai avancé, reculé, démêlé, errer et tout cela sur le blog de Fanette, pour essayer de découvrir l’énigme et de fil en aiguille, de tours en tours, de virage en virage, je me suis perdue dans le monde de Fanette, j’ai rêvé, j’ai ri, j’ai pleuré, puis je suis tombée sur cette chanson de ce monstre du cinéma qu’était Monsieur Jean Gabin, je sais, cette chanson dans ma mémoire est remontée dans mon esprit, cette voix unique inimitable, ce physique de baroudeur, cette gueule de cinéma et cette chanson qui me parlait autrefois et qui me parle plus encore puisque tout comme lui quand il a chanté cette chanson,  mon horloge a sonné les 60 coups!

 

Je sais, je disais à ma mère qui me donnait des conseils

Je sais, que la vie parfois est moche, comme elle peut être belle

Je sais, que le monde aura toujours ses guerres et que c’est sans espoir

Je sais, qu’il y a des bons et des méchants

Je sais, que je dois aller de l’avant toujours

Je sais, qu’il ne faut jamais regarder le passé

Je sais, que son passé il n’est pas possible de l’oublier

Je sais, que je peux ne penser qu’au meilleur et laisser le pire

Je sais, qu’aimer est souvent synonyme de souffrance

Je sais, enfin dire non, quand je n’ai pas envie de faire ce que l’on me demande

Je sais, que le destin existe, qu’il n’y a pas de hasard

Je sais, qu’un jour on paye pour le mal que l’on peut faire

Je sais, que mes jours ne seront jamais plus, des nuits

Je sais, ouvrir mon coeur et mon âme et sourire à la vie

Je sais tout cela, mais ce que je sais maintenant, c’est que jamais je ne pourrais fermer mon coeur et mon âme à l’amour, même si je sais, l’avoir crié haut et fort et tout comme Gabin, je sais que l’on ne saura jamais, alors ne jamais laisser son passé diriger son avenir, si je mets les pieds sur le rebord du précipice, à moi de laisser mon vertige au vestiaire et oser prendre ce chemin qui s’appelle aventure, puisque de toute façon, je ne saurais jamais si j’avais raison ou bien tord de l’avoir emprunté un jour, alors sans savoir, je saurai encore laissé mon coeur, parler et lui offrir ma vie!

 La vie me fait penser à une montagne que l’on gravi péniblement, parfois les pièges nous font tomber, le vent a soufflé sur ma vie, la tempête parfois a éclaté, le soleil et le calme est revenu comme par enchantement, la vie n’a rien d’une route bien droite, elle vire tantôt à droite, tantôt à gauche, parfois on revient sur nos pas, pensant tout effacé, mais rien n’y fait, nos actions sont encore là, si mes larmes se sont taries et mes pardons ont murmuré tant de fois ce mot magique qui  m’a guérie, c’est peut-être que je savais que l’amour est bien plus fort que la haine, que l’amour nous rend meilleurs, que l’amour nous donne des ailes, que l’amour c’est la vie et la lumière alors que la haine n’est que nuits et enfer!

On ne sait jamais, même à l’automne de sa vie, on sait que l’on ne saura jamais! 

Est-ce important finalement  de savoir? Il suffit de savoir que l’on ne sait jamais, cela au moins, on le sait!

 

Publié dans page de vie | 21 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog