• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 mai 2010

Liam…….

Posté par canelle49 le 25 mai 2010

liam.jpg

Il la regardait avec des yeux étonnés, c’était la première fois qu’il rencontrait une fille comme elle, d’où pouvait-elle venir? Elle n’avait pas l’allure des autres filles et pas le regard non plus, ses rires résonnaient dans tout le collège et elle riait tout le temps, elle n’avait pas comme les autres filles la passion du maquillage et de l’habillement, elle était simple dans son allure, mais elle était si belle, sa fraîcheur faisait tourner la tête des garçons, mais elle les intimidait tant que, pas un n’osait l’aborder, c’est alors que Julien se dit, il faut que je lui parle, alors il pris son courage à deux mains et s’approcha d’elle, elle le regarda avec ce merveilleux sourire qu’elle arborait tout le temps sur son visage et lui dit: -Salut!

-Salut, tu vas bien? Mais quel idiot il faisait, se dit-il, il ne savait plus quoi lui dire, elle prit les devants:

- dis-moi quel est ton nom, moi je m’appelle Liam

- Julien, je m’appelle Julien et tu habites loin du collège ?

- A quelques années lumières!

lui répondit-elle et se mit à rire, ce rire qui la rendait encore plus belle, elle ne faisait pas de simagrées pour rire, elle riait de bon coeur à gorge déployée, sans faire comme les autres filles des petites grimaces pour ne pas rire trop fort.

Voilà, la glace était rompue et c’est sous le charme que Julien lui donna rendez-vous à la sortie de la classe, elle accepta avec simplicité sans se poser de questions, ce garçon avait du charme avec ses grands yeux noirs et ses cheveux d’ébène légèrement bouclé, elle entra en classe avec légèreté et se surpris à penser, le regard dans le vague, à Julien.

Liam, était une jeune fille pleine de fraîcheur, sans fard, sans masque, jamais elle ne faisait semblant comme ses copines et elle ne gloussait pas d’un air ridicule devant les garçons, elle était naturelle et pleine de vie, elle aimait s’instruire et pour cela souvent se plongeait encore le soir dans ses livres, le monde la faisait rêver, le bout du monde lui donnait l’impression d’avoir des ailes et de pouvoir tout visiter un jour, hélas, elle savait qu’un jour elle repartirait dans son pays, ses parents avaient voulu qu’elle ait une éducation ici dans ce petit pays, mais elle devrait ensuite donner son savoir à son peuple, alors elle ne pu, retenir ses larmes en pensant que peut-être, elle ne pourrait plus voir Julien. Elle venait de comprendre que ce garçon avait fait battre son coeur!

Julien l’attendait impatiemment devant la porte du collège, il était tellement heureux de lui avoir parlé, Liam, le subjuguait depuis déjà des semaines et il était fier d’avoir enfin eu le courage de lui parler, il la vit au loin, sa silhouette légère, elle portait une jupe qui lui arrivait au-dessus des chevilles et des ballerines noires, une petite blouse blanche, elle était vêtue avec la tenue réglementaire du collège, mais à elle, cela lui seyait si bien! Il lui fit un petit signe de la main, elle l’aperçu et se mit à courir dans sa direction, leurs regards en disaient plus que leurs mots et c’est, main dans la main qu’ils sortirent de la cour du collège.

La rivière était fraîche encore en ce début de printemps, elle ne pu résister au bonheur de mettre les pieds dans l’eau et lui riait de la voir mouiller le bas de sa jupe, elle riait aussi de tout son coeur.

_ Liam tu vas être trempée si tu continues, viens t’asseoir là, près de moi, que l’on parle en peu tout les deux;

-Oui Julien, j’arrive !

-Dis-moi Liam, tu ne m’a pas dis encore de quel pays tu venais?

-Je te l’ai dit oui, que je venais d’un pays que tu ne connais pas, qui est à des années lumières du tiens,

- Sois sérieuse Liam pour une fois, je sais que tu aimes rire, mais là, dis-moi où se trouve ton pays!

- Mais Julien, je te l’ai dit, comment pourrais-je ne pas vouloir te le dire ?

_ Ok! Liam, alors comment s’appelle ton pays qui est si loin à des années lumières ?

_ Mon pays s’appelle Mars !

_Il se mit à rire, elle le regardait interdite et se mit à rire elle aussi!

C’est à cet instant qu’une lueur venue du ciel se fit voir, Julien bien qu’aveuglé, distingua un engin qui se posait non loin d’eux, Liam se releva, lui fit un bisous furtif sur la joue et couru vers cette engin qui telle la gueule d’une baleine venait de s’ouvrir, elle se retourna et lui fit un signe de la main en lui criant;

_ A demain Julien!

C’est à cet instant que Julien se réveilla, il venait de faire le plus beau des rêves et garderait toujours au fond de son coeur le regard de Liam! Il savait qu’il allait chercher tout au long de sa vie sa LIAM!

 

 

Publié dans contes | 19 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog