Chutttttttttttttttttttttttttt écoutez!

Posté par canelle49 le 20 avril 2010

elfs.gif

Il descendit le long de la forêt pour arriver à la ville, c’est avec patience qu’il attendit la fin du jour pour se faufiler entre les maisons, il allait faire comme tous les soirs quelques emplettes dans les jardins de la commune. Il fallait qu’il nourrisse sa petite famille, il voyait tous ces gens en train de regarder la télévision, il ne comprenait pas pourquoi il y avait tant d’écrans dans une maison, chaque pièce avait son écran et parfois même il regardait le même programme, mais seul dans leur univers.

Il se souvint des soirées de son enfance où tous, autour de la table, se racontaient leur journée et se contaient des histoires, jamais ils ne se séparaient le soir comme pouvait le faire tous ces gens qu’il voyait au travers des fenêtres. Il se demandait si vraiment il y avait encore une place dans leur monde pour avoir un dialogue ou si tous n’étaient plus que des robots devant leurs consoles de jeux ou devant leurs téléviseurs.

Pourquoi le monde avait tant changé et d’une manière si moche, pourquoi même en mangeant la télévision les accaparait, il ne se regardait plus, ne s’écoutait plus, non, ils écoutaient un étranger qui venait leur parler tous les soirs dans cette espèce de boîte qui leur débitait des fadaises, ah! ces humains étaient bien une énigme pour lui.  il vivait dans son monde une tout autre vie. Est-ce que parfois les petits garçons et petites filles savaient qu’il y avait un mot « dialogue » qui existait, un mot attentionné, un mot échange, un mot tendresse, un mot amour, savaient-ils que ces mots avaient un sens, une âme, un coeur, il avait l’impression que les mots que pouvaient connaitre ces humains, étaient, solitude, ignorance, aveuglement, égoïsme. 

Il était bien triste de ne pouvoir rien faire pour leur démontrer que cette attitude n’était pas bonne, que ce silence qui s’installait dans les familles, était dangereux, que cette solitude à plusieurs, était une erreur, mais il ne savait pas comment faire pour leur faire comprendre tout ce qu’il perdait de souvenirs, de bonheur et de joie d’être une famille, une vraie famille, comme pouvait l’être les familles du temps jadis qui n’avaient pas toutes ces technologies qui étaient venues envahir leurs foyers et détrôner le dialogue entre parents et enfants.

Il aurait bien voulu les inviter à voir sa vie, dans la nature, dans l’amour de sa famille, dans le regard de l’autre qui sait d’un coup d’oeil que quelque chose ne va pas et qui prend la peine d’écouter l’autre. Il aurait voulu leur montrer comment le soir, ses enfants l’accueillaient à bras ouverts et comment les mots ne tarissaient jamais dans son monde, on parlait souvent tous à la fois ce qui donnait parfois une belle cacophonie, on avait la joie de voir le bonheur de tous, parce que leur journée avait été belle, parfois un peu de tristesse entrait aussi au foyer, mais bien vite, les enfants retrouvaient le sourire d’avoir pu en parler, les soirées d’hiver étaient en peu plus pénibles, le froid faisait que leur vie devait se mettre entre parenthèses et un long sommeil envahissait leur modeste demeure, il prenait la précaution de bien refermer leur porte et de couvrir ses petits de feuilles mortes, trouvé au hasard de ses promenades solitaires, la famille des Elfes venait d’entrer dans un long sommeil, dont ils ne sortiraient qu’au printemps!

Les elfes ne sont jamais bien loin de vous, ils vous regardent vivre, ils sèment, comme le petit poucet a pu le faire de ses cailloux blancs pour retrouver sa route, ils sèment quelques mots dans nos esprits pour nous faire ouvrir les yeux sur notre monde et nous montrer le chemin de l’amour, ils sont à l’affût, toujours, pour ouvrir nos âmes et nos coeurs. Il suffit de faire silence et d’écouter la brise du soir en famille pour les entendre vous dire, voilà le vrai bonheur, être unis un soir d’été pour regarder le ciel parsemés de milliers d’étoiles et écouter la nuit qui se charge de petits êtres qui vous murmurent, je vous aime et je dépose sur vous le bonheur d’être réunis!

Chutttttttttttttttttt………… écoutez, un soir, en famille, le silence de la nuit qui viendra vous envahir et vous souffler au creux de l’oreille:< Ce n’est que du bonheur>. 

 

 

 

12 Réponses à “Chutttttttttttttttttttttttttt écoutez!”

1 2
  1. eteop dit :

    bonjour
    j’ai lu quelques extraits des textes: beaucoup de sagesse
    je t’invite à nous rejoindre sur http://www.palmiereveur.forumparfait.com
    tu ne seras pas déçu
    Amities!

  2. linacarmen dit :

    J’ai beaucoup aimé ce texte ! C’est vrai que la télévision mange notre temps et coupe la communication. D’ailleurs, je n’en ai pas. Mais parfois, Internet peut la remplacer. Donc, soyons équilibré, ne passons pas plus de temps que nécessaire sur la toile. Pensons au dialogue avec notre famille ! Je dis ça en premier pour moi…

    Bisous

    Lina

1 2

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hikmaphilo
| civod
| asmablog